jeu. Avr 25th, 2024

Application de l’amortisseur électricité dès 2023

Cherpas déploie une solution destinée aux entreprises pour compléter la réduction de leurs coûts d’énergie

Face à la hausse continue des prix de l’énergie, le gouvernement a annoncé un renforcement en 2023 des dispositifs d’aide aux petites et moyennes entreprises pour leur permettre de payer leurs factures de gaz et d’électricité. Ainsi, les TPE et PME qui ne sont pas protégées par le bouclier tarifaire vont bénéficier d’un nouveau dispositif « d’amortisseur d’électricité » qui représente un budget de 3 milliards d’euros pour l’Etat. Une aide importante mais qui ne sera malheureusement pas suffisante face à la hausse des prix de l’énergie qui, selon le Medef, coûterait 16 milliards d’euros aux entreprises française cette année, dont 6 milliards d’euros au seul secteur industriel[1]. Afin de trouver d’autres pistes de réduction des coûts les dirigeants peuvent se rapprocher de Cherpas, fintech rennaise spécialisée dans la gestion d’abonnements et l’analyse du marché, qui vient de lancer une solution destinée aux entreprises.

Une nouvelle aide financière pour les petites et moyennes entreprises  

Cela fait des mois que les coûts du gaz et de l’électricité ne cessent d’augmenter, que cela soit pour les particuliers comme pour les entreprises. Les plus petites d’entre elles étaient déjà protégées par le bouclier tarifaire de l’Etat[2], et à partir du 1er janvier prochain les plus grandes comme les PME pourront également bénéficier de « l’amortisseur d’électricité ». Concrètement, il s’agit d’un dispositif applicable un an destiné à protéger les professionnels ayant signé les contrats aux tarifs les plus élevés.
Selon le gouvernement, cette aide sera calculée sur la « part énergie » d’un contrat donné, c’est-à-dire le prix annuel moyen de l’électricité hors coûts d’acheminement de l’électricité dans le réseau. Ainsi, l’amortisseur viendra ramener le prix annuel moyen de la « part énergie » à 180 euros/MWh (ou 0,18 euro/kWh) sur la moitié des volumes d’électricité consommée, dans la limite d’un plafond d’aide unitaire de la « part énergie » du contrat à 500 euros/MWh. La réduction maximale du prix unitaire sera de 160 euros/MWh sur la totalité de la consommation (ou de 0,16 euro/kWh).

Par exemple, pour une entreprise ayant un prix unitaire de la part énergie de 350 euros/MWh (0,35 euro/kWh), l’amortisseur d’électricité prendra en charge environ 20 % de la facture totale d’électricité. En pratique, la réduction de prix sera automatiquement décomptée de la facture d’électricité de l’entreprise et l’État versera une compensation financière aux fournisseurs d’électricité. Cette aide de l’amortisseur d’électricité est cumulable avec l’aide gaz et électricité. Cependant s’arrêter à cette aide n’est pas suffisant pour réduire considérablement sa facture d’énergie. De plus grandes économies sont en effet possibles avec Cherpas.

Un outil de suivi complet pour optimiser les factures d’énergie 

Pour proposer ce nouveau service, l’entreprise rennaise s’est appuyée sur son expertise du marché des particuliers, puisque la société surveille déjà les contrats de plus de 26 000 membres.

« Alors que l’intérêt des dirigeants pour le prix de leur énergie était jusqu’alors limité, il devient désormais un centre de préoccupation majeur. Cependant, la complexité des contrats est telle qu’il est particulièrement difficile pour le dirigeant d’en comprendre tous les tenants et aboutissants. Afin d’aider ces derniers à maitriser leurs coûts énergétiques, Cherpas a développé une solution logicielle dédié aux problématiques des entreprises. »

Bertrand Jermann, Fondateur et CEO de Cherpas

Cherpas propose aux entreprises un suivi et une optimisation de leurs contrats d’énergie contre un abonnement dont le prix varie en fonction de la consommation annuelle de chaque société. Les données sont collectées de manière automatique, en continue et en temps réel, ce qui offre un gain de temps conséquent pour le client. En faisant parler ces données, le logiciel de Cherpas permet aux entreprises de piloter et maitriser leurs coûts d’énergie de façon dynamique et d’identifier des actions d’optimisations. Une fois validées par le client, la réalisation de ces actions d’optimisation des coûts sont suivies et leurs impacts sont intégrées dans l’atterrissage de fin d’année. Le logiciel de Cherpas offre en outre un contrôle automatique des factures d’énergie et un outil d’aide à la décision pour la signature des contrats d’énergie à venir.

« Ma facture est passée de 71 000 euros en 2021, à 136 000 euros en 2022 et les prévisions sont de 445 000 euros en 2023. Un coût exorbitant qui impacte significativement la marge de la société. Cherpas nous accompagne dans la maitrise et l’optimisation de nos coûts depuis quelques mois. Nous estimons pouvoir réduire nos coûts d’énergie de 20% en 2023, soit environ 90 000 euros »

Xavier Gard, Dirigeant de Bio Press France

À propos de Cherpas

Lancé en 2019 à Rennes par Bertrand Jermann rejoint ensuite par Benoît Perrin, Cherpas s’est dans un premier temps concentré sur les problèmes des particuliers avec une application web permettant d’analyser en quelques clics les abonnements domestiques de ses 27 000 membres à ce jour (électricité et gaz, internet, mobile). Grâce à un algorithme en veille constante sur les tendances du marché, Cherpas leur propose gratuitement des offres moins onéreuses et plus adaptées à leur consommation quotidienne, et leur permet ainsi d’augmenter leur pouvoir d’achat. En 2022, Cherpas a étendu son offre aux entreprises avec un logiciel permettant de maitriser et piloter de façon dynamique leurs coûts d’énergie.  Cherpas a bouclé en juin 2022 une levée de fonds d’1 million d’euros auprès de business angels et du fonds French Tech Seed de BPI France. Fin 2022, Cherpas complète son offre en lançant une solution exclusivement destinée aux professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *