sam. Juil 20th, 2024

Ce matin, le Département des statistiques et des études du commerce extérieur (DSECE) de la  douane française va mettre en ligne à 8h45, les 2 publications suivantes :  

Les résultats du commerce extérieur du mois de mai 2024.  

Les statistiques trimestrielles opérateurs du 1er trimestre 2024.  

En voici les principaux résultats  

  1. Résultats de mai 2024 : Le déficit commercial continue de se dégrader

En tendance1, en mai 2024, le solde commercial de la France diminue de 0,8 milliard d’euros et atteint  – 7,8 milliards d’euros

Sur le mois, les exportations diminuent de 0,5 Md€ pour s’établir à 50,6 Md€, tandis que les importa tions augmentent de 0,3 Md€ d’euros pour atteindre 58,4 Md€. 

En mai 2024, le solde énergétique se dégrade de 0,3 Md€, porté en grande partie par la hausse des  volumes de produits énergétiques importés. Le solde des biens de consommation recule légèrement  (- 0,1 Md€) mais reste excédentaire. La balance des biens d’investissement et celle des biens intermé diaires se dégradent respectivement de 0,3 et 0,1 Md€. 

Le solde commercial cumulé sur 12 mois, qui était en hausse continue depuis février 2023, cesse de  s’améliorer en mai 2024 (- 0,1 Md€) et s’établit à – 85,9 Md€. 

 

FIGURE 1 : SOLDE DU COMMERCE EXTERIEUR FAB/FAB (EN MILLIARDS DEUROS) 

      1.Les statistiques mensuelles présentées dans ce document sont en tendance, c’est-à-dire réalisées sur des séries de  commerce extérieur lissées par une moyenne mobile centrée d’ordre 

  1. Bilan du nombre d’exportateurs au 1er trimestre 2024 : Sur un an, le nombre d’exportateurs – résidents . recule de 5 400 unités

Au 1er trimestre 20242, le nombre d’exportateurs – résidents ., c’est-à-dire excluant les sociétés  étrangères non immatriculées en France au registre du commerce et des sociétés (RCS), est en baisse  par rapport à la même période un an plus tôt (1er trimestre 2023) : il recule de 5 400 unités pour  s’établir à 125 400 unités légales.  

Cette baisse concerne l’ensemble des opérateurs résidents quels que soient leur tranche d’effectif  et leur secteur d’activité. En effet, par tranche d’effectif, le nombre d’opérateurs de moins de 20  salariés diminue de 4 500 unités et celui des 20 à moins de 250 salariés recule de 800 unités. Le  nombre d’opérateurs de 250 salariés ou plus s’inscrit en légère baisse (- 100). Par secteur d’activité,  c’est dans les services que la baisse est la plus importante (- 2 000), puis dans le secteur du commerce  (- 1 800), de l’agriculture (- 900) et de l’industrie (- 600).  

Au 1er trimestre 2024, en incluant les opérateurs ? non-résidents @, le nombre total d’exportateurs de  biens depuis la France recule de 5 200 unités par rapport à la même période un an plus tôt (1er  trimestre 2023), pour s’établir à 141 700 unités légales.  

 

FIGURE 2 : NOMBRE DOPERATEURS A LEXPORTATION, PAR TRANCHE DEFFECTIF SALARIE 

 

      1.Les statistiques mensuelles présentées dans ce document sont en tendance, c’est-à-dire réalisées sur des séries de  commerce extérieur lissées par une moyenne mobile centrée d’ordre

  1. Bilan du nombre d’exportateurs au 1er trimestre 2024 : Sur un an, le nombre d’exportateurs – résidents . recule de 5 400 unités

Au 1er trimestre 20242, le nombre d’exportateurs – résidents ., c’est-à-dire excluant les sociétés  étrangères non immatriculées en France au registre du commerce et des sociétés (RCS), est en baisse  par rapport à la même période un an plus tôt (1er trimestre 2023) : il recule de 5 400 unités pour  s’établir à 125 400 unités légales.  

Cette baisse concerne l’ensemble des opérateurs résidents quels que soient leur tranche d’effectif  et leur secteur d’activité. En effet, par tranche d’effectif, le nombre d’opérateurs de moins de 20  salariés diminue de 4 500 unités et celui des 20 à moins de 250 salariés recule de 800 unités. Le  nombre d’opérateurs de 250 salariés ou plus s’inscrit en légère baisse (- 100). Par secteur d’activité,  c’est dans les services que la baisse est la plus importante (- 2 000), puis dans le secteur du commerce  (- 1 800), de l’agriculture (- 900) et de l’industrie (- 600).  

Au 1er trimestre 2024, en incluant les opérateurs ? non-résidents @, le nombre total d’exportateurs de  biens depuis la France recule de 5 200 unités par rapport à la même période un an plus tôt (1er  trimestre 2023), pour s’établir à 141 700 unités légales.  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *