sam. Juil 20th, 2024

Commentaire d’Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l’analyse de marchés chez eToro

La semaine dernière a été positive pour les places financières internationales, notamment à Wall Street, où le Nasdaq 100 et le S&P 500 ont atteint de nouveaux sommets historiques. Cela a eu un impact positif sur les marchés financiers mondiaux, y compris la Bourse de Paris qui a clôturé en hausse de 2,6 %.

Les données sur l’emploi aux États-Unis sont un indicateur clé de la santé économique du pays et peuvent influencer les décisions des investisseurs à l’échelle mondiale. Les chiffres de l’emploi pour juin ont dépassé les attentes, suggérant une économie robuste, bien que les révisions à la baisse des mois précédents indiquent une certaine volatilité. Le léger recul de la croissance du salaire horaire moyen est également un signe que les pressions inflationnistes pourraient être en train de se stabiliser, ce qui est généralement perçu positivement par les marchés. Ces facteurs combinés contribuent à un climat d’investissement optimiste, tant aux États-Unis qu’à l’international.

L’actualité était brûlante aussi en France, avec l’issue des élections législatives qui ont abouti à une Assemblée nationale sans majorité absolue. Cette configuration pourrait conduire à une période d’instabilité politique, avec des négociations difficiles pour former un gouvernement. La constitution française ne fixe pas de délai précis pour la nomination d’un nouveau Premier ministre après les élections législatives, laissant ainsi une marge de manœuvre au président de la République. Dans ce contexte, les marchés financiers semblent réagir avec résilience, peut-être rassurés par l’évitement de scénarios extrêmes. La prochaine étape clé sera l’élection du président de l’Assemblée nationale prévue le 18 juillet, qui pourrait donner une indication sur la direction que prendront les négociations pour la formation du gouvernement.

Dans l’actualité cette semaine , Jerome Powell, président de la Réserve fédérale américaine, va commencer ses auditions semestrielles devant le Congrès. Ces auditions sont particulièrement importantes car elles peuvent influencer les attentes des investisseurs concernant les décisions de taux d’intérêt. Par ailleurs, les données sur l’inflation, qui seront publiées jeudi et vendredi aux Etats-Unis, sont également très attendues. Enfin, les discours des membres de la Fed tout au long de la semaine pourraient donner des signaux supplémentaires sur la possibilité de réductions de taux avant la fin de l’année.

Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l’analyse de marchés chez eToro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *