sam. Fév 24th, 2024

Au siège de la Région Île-de-France

La Région Île-de-France a accueilli dans son  hémicycle la 2e édition des rencontres inter-régions  sur l’orientation, mardi 4 octobre 2023 à Saint-Ouen.
 
Cette 2e édition de l’événement annuel inauguré le 15 novembre 2022 à Orléans par la Région Centre Val de Loire a permis aux acteurs des Régions, de l’éducation et du monde économique de partager sur toute la journée leurs actions innovantes pour la découverte des métiers et l’orientation tout au long de la vie.

Les Régions ont réaffirmé leur volonté de disposer d’une compétence pleine et entière pour que ces actions soient mieux coordonnées à l’échelle de leur territoire.

Cinq ans après le vote de la loi du 5 septembre 2018, qui leur a donné la responsabilité des actions d’information sur les métiers et les formations au collège et au lycée, les Régions sont incontournables dans l’écosystème de l’orientation.

Les chiffres clés de l’Observatoire des politiques régionales projetés à l’ouverture des débats en témoignent :

88 % des Régions disposent d’un/une Vice-président/e en charge de l’orientation
457 équivalents temps plein en charge de l’orientation dans les Régions, soit 28,6 personnes en moyenne par Région.
Une boite à outils complète avec des événements, des portails en ligne, l’édition de guides dans toutes les Régions, des actions d’immersion en entreprise et des ambassadeurs métiers dans 56% des Régions
88% des Régions organisent des interventions sur les horaires dédiés à l’orientation dans les collèges, 75% dans les lycées.
 
Dans son intervention, le président François BONNEAU y a vu « la preuve que sur ce sujet qui constitue une attente considérable de nos concitoyens, les Régions apportent par la décentralisation une pierre importante pour la construction d’un service public régional de l’orientation ».

Après Valérie PECRESSE qui a prôné un « choc de décentralisation »  et un rôle pivot pour les  Régions sur l’orientation, le président de la Commission Education-Orientation-Formation-Emploi de Régions de France a rappelé la proposition du Livre blanc des Régions : une « compétence pleine et entière et pas fractionnée » sur l’orientation, à l’image de leur responsabilité sur l’économie, pour que « les régions apparaissent dans leur rôle d’impulsion et de coordination ».

A plus court terme, François BONNEAU, qui en a longuement parlé le 19 septembre à Gabriel ATTAL, a demandé  au ministre la signature le plus vite possible de la convention-cadre Etat-Régions sur la découverte des métiers au collège, qui légitimera l’intervention des Régions sur les horaires dédiés de la 5e à la 3e.

Avec Carole DELGA, il a aussi plaidé pour un stage au lycée, en seconde comme le propose le ministre, mais aussi en première. « Depuis Orléans les  choses ont bien progressé mais il faut faire attention à chaque situation particulière, à chaque établissement :  c’est cela la force des régions », a souligné le président de la Région Centre-Val de Loire.

Les élus régionaux qui sont intervenus dans la journée, Othman Nasrou (Île-de-France), Marie-Florence Bulteau-Rambaud (Sud) ou Frédéric Poncet (Bourgogne-Franche-Comté) ont abondé dans ce sens.

« Nous n’arrivons pas à faire entrer assez d’entreprises à l’école. Il faut faire bouger les lignes », a jugé le Vice-président de la Région Île-de-France. Face à la multiplication des acteurs publics et privés, son homologue de la Région Sud a défendu l’idée d’« une entité qui rassemble tous les opérateurs » .

Les acteurs économiques ont partagé la vision régionale. Pour Bernard COHEN-HADAD, Président de la CPME Île-de-France, « la Région est l’échelon optimal pour l’économie et l’orientation ».

« On a besoin que les pouvoirs publics,  l’État et la Région , se coordonnent pour décider au plus près des territoires des outils à proposer », a insisté Florence GELOT, Directrice Éducation Formation du MEDEF. « Il faut passer à l’action », a ajouté la représentante du MEDEF, appelant elle aussi de ses vœux la signature au plus vite de la convention cadre Etat-Région et de la charte d’engagements proposée aux acteurs économiques et sociaux. Les MEDEF régionaux signeront ces chartes, a-t-elle précisé.

En complément des tables-rondes animées par Centre Inffo, la journée a été marquée par la présentation des dernières innovations des Régions pour l’orientation : le nouveau bus de l’orientation de l’agence Oriane-Île de France a ainsi fait sa première sortie à Saint-Ouen.. Mais les Régions présentes ont pu exposer leurs nouveaux dispositifs à l’entrée de l’hémicycle Simone-Veil : Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire, Grand Est, Hauts-de-France, Occitanie, Pays de la Loire, Sud… L’occasion d’échanger pour un essaimage des bonnes pratiques dans toutes les Régions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *