ven. Juin 14th, 2024

Les trajets porte à porte représentent souvent un défi majeur pour les voyageurs français, qui ne sont pas moins de 7,2 millions par jour, tout mode de transport confondu (source).

La cause ? La fragmentation des réseaux de transport et l’absence de coordination entre les différents modes de déplacement qui entraînent des trajets longs, polluants et inconfortables.

Contraints de jongler entre différents moyens de transport, les voyageurs subissent ainsi des retards, des temps d’attente prolongés et une expérience globale peu agréable. Qui plus est, les infrastructures de transport régional peuvent être vieillissantes et insuffisamment entretenues, ce qui aggrave encore les problèmes de confort et de fiabilité.

Cette situation souligne la nécessité d’une approche intégrée du transport inter-régional, mettant l’accent sur la coordination entre les différents modes de transport et l’optimisation de l’usage des infrastructures existantes. En favorisant une meilleure connectivité et une expérience de voyage plus fluide, une telle approche pourrait contribuer à rendre les trajets inter-régionaux plus efficaces et confortables pour tous les voyageurs.

Les mobilités inter-régionales sur des moyennes distances entre 300 et 600 km, sont parfois complexe avec l’ensemble des solutions de mobilités existantes.

  • Par la route, certaines liaisons nécessitent de grand détours par l’autoroute, en raison des obstacle naturelle comme les montagnes, lacs, fleuve, … . Les grandes infrastructures autoroutières ne sont pas toujours directes entre villes de taille moyenne et les métropoles sur ces distances.
  • Par le train, le constat est similaire à la route, avec deux phénomènes en plus, l’abandon des petites lignes peu attractives face à la concurrence de la route, et le TGV qui à pour objectif principal de connecter les grandes métropoles avec Paris.
  • Par l’aviation classique, pour que l’avion soit intéressant, il faut des distances de plus de 600 km, car malgré sa vitesse de plus de 800 km/h, en dessous de cette distance, les temps de trajets porte à porte ne sont pas très concurrentiels vis à vis de la voiture.

Le service de mobilité d’eenuee a pour ambition de devenir une solution sur ces mobilités de moyenne distance complexe et chronophage avec les autres modes de transports existants. Notre solution est facile et rapide à mettre en place dans n’importe quel aérodrome en fonctionnement.

En effet, les nouvelles préoccupations environnementales de la société vont fortement limiter les solutions basées sur des nouvelles constructions d’infrastructures lourdes (autoroute, aéroport, ligne TGV), consommant des surfaces au sol ainsi que d’énorme quantité de matériaux, tout en infligeant des pertes de biodiversité, dont les compensations font débat.

L’infrastructure eenuee, c’est l’air, tout en atterrissant sur des aérodromes existants, souvent plus proches des villes.

C’est dans ce contexte qu’émerge eenuee.

Créée fin 2019 à Saint-Etienne, cette jeune entreprise innovante, labellisée deep tech par la BPI est portée par une mission : redéfinir la mobilité régionale en Europe grâce à sa technologie avant-gardiste et son approche centrée sur les besoins de mobilité durable et efficace.

En lançant une campagne de financement auprès du grand public et des investisseurs, eenuee ne cherche pas seulement à valider l’intérêt de son concept (un avion 100% électrique capable d’accueillir 19 passagers) mais aussi et surtout à accélérer son développement par le biais du financement participatif.

Le constat préoccupant de la mobilité régionale

Le constat est sans appel : les liaisons porte-à-porte de moins de 700 km sont aujourd’hui synonymes d’inefficacité et d’inconfort.

En effet, sur les 5 continents, réaliser un trajet de cette nature requiert en moyenne 6 heures, une durée prohibitive qui reflète une mobilité “moyenne distance” particulièrement difficile depuis ou vers certains territoires.

En France, 1 million de citoyens vivent à plus de 45 minutes d’un accès autoroute, TGV ou aérodrome, et 10 millions n’ont accès qu’à un seul de ces modes de transport. Issus d’un rapport du Sénat en 2019, ces chiffres mettent en lumière les limites des infrastructures actuelles et la nécessité d’une alternative innovante.

Une solution d’avenir signée eenuee

Forte de sa vision de connectivité intensive régionale, la start-up Eenuee, se positionne comme la réponse à cette problématique en proposant une alternative rapide, bas carbone et directe aux transports existants.

L’innovation au cœur de cette jeune entreprise réside dans la conception d’un avion 100% électrique capable d’accueillir 19 passagers, conçu pour des atterrissages courts sur des terrains de moins de 300 mètres, y compris sur l’eau.

Loin d’être le fruit du hasard, cette prouesse technique est le résultat d’années de recherche et de développement menées par une équipe d’ingénieurs ayant précédemment crée et mis au point l’AKOYA, le premier avion au monde doté d’hydrofoils et capable d’opérer sur multi-surfaces.

Aujourd’hui, eenuee ambitionne de rendre chaque petite ville européenne accessible, réduisant considérablement le temps de voyage et la consommation de carburant et ce tout en préservant l’environnement.

Le constat : 

  • Seulement des Lignes Grande Vitesse Nord Sud ;
  • Saint-Étienne La Rochelle, 400km, 7h en train ;
  • Amsterdam – Berlin, 570 km, 6h en train ;
  • Francfort – Milan, 520 km, 7h30 en train ;

La solution eenuee : compléter les infrastructures existantes dans un rayon :

  • De 700 km : à terme, avec les progrès rapides des batteries.

    “

Nous sommes passionnés par l’avenir de l’aviation, et nous avons une vision audacieuse pour le façonner. Nos avions de transport régionaux sont électriques, efficaces, simples et polyvalents. Ils ouvrent de nouvelles perspectives dans le domaine de l’aviation. Découvrez comment notre technologie novatrice redéfinit les normes de vol.”

 

Une collecte de fonds pour financer le projet

Dans le contexte d’une levée de fonds avec des partenaires financiers et industriels, eenuee offre aux passionnés la possibilité de contribuer à un financement participatif d’un montant de 500 000 euros.

L’objectif de cette initiative?

Soutenir les futures étapes du projet, à savoir le développement d’un nouveau démonstrateur d’une envergure d’environ 8 mètres.

Pour soutenir le projet : https://eenuee.com/fr/participez-a-la-revolution-de-la-mobilite-aerienne-decarbonnee/

    “Participez à la révolution de la mobilité aérienne décarbonée.”

Vers un futur connecté et durable

Les ambitions d’eenuee vont au-delà de la simple innovation technologique. En envisageant une connectivité régionale intensive, la start-up aspire à transformer l’économie régionale en facilitant les déplacements rapides et pratiques depuis les zones mal ou pas desservies vers les centres urbains.

Cette dynamique nouvelle entre les petites villes et les zones rurales avec les métropoles pourrait catalyser l’essor économique des régions moins développées avec, à la clé, une distribution plus équitable des opportunités.

Par ailleurs, eenuee place le développement au centre de ses priorités. En facilitant l’accès aux voyages inter-régionaux tout en participant à la mutation électrique des mobilités.

eenuee ouvre la voie à une aviation plus respectueuse. Cette approche vise également à revitaliser les territoires éloignés en connectant les hommes.

Les capacités uniques de l’avion eenuee pourraient également jouer un rôle crucial dans les soins que ce soit sous la forme d’un cabinet médical volant au service des déserts médicaux ou les évacuations sanitaires et médicales de première urgence  lors de catastrophes naturelles. L’avion eenuee peut fournir une assistance rapide et efficace là où les moyens de transport traditionnels échouent.

eenuee, une nouvelle expérience de mobilité

eenuee bouscule le paysage du transport aérien  en redonnant vie à une multitude de petits aérodromes disséminés à travers les territoires et en offrant des performances inégalées.

De plus, le concept d’aile volante d’eenuee, offre de nombreux avantages en termes de confort lors du trajet. :

  • Décollage et atterrissage sur de simples terrains  assurant une flexibilité et une accessibilité sans pareil ;
  • Absence de création d’infrastructure terrestre lourde réduisant les coûts et les délais de mise en service ;
  • Connectivité accrue pour les régions rurales et petites villes ;
  • Habitabilité exceptionnelle : 3 fois plus d’espace intérieur qu’un avion traditionnel de capacité équivalente, permettant d’être installé plus confortablement et de se déplacer sans difficulté  avec une hauteur sous plafond  à 1,80 m 
  • La stabilité de l’avion est meilleure dans une aile d’avion volante.
  • L’espace disponible permet d’imaginer le temps de trajet comme un temps de travail;à l’image du train. (contrairement à la voiture ou à l’avion).
  • A 3000 m d’altitude, le réseau mobile est encore accessible, vous n’êtes pas coupé du monde
  • Des déplacements de biens et de personnes sur des trajets secondaires mal desservis par le train ou les réseaux autoroutiers

 

À propos d’eenuee

Fondée fin 2019 et établie à Saint-Étienne, eenuee est une jeune entreprise innovante labellisée Deep Tech par la BPI.

A sa tête, Erick Herzberger, fondateur et actuel PDG, fort de 20 ans d’expérience en tant que fondateur de Lisa Airplanes.

Sous l’impulsion de son équipe d’ingénieurs chevronnés, eenuee s’inscrit dans une vision futuriste de la mobilité, envisageant un monde où les petites villes sont connectées sans effort aux grands centres urbains.

Créée en 2019, la start-up est aujourd’hui portée par l’ambition de déployer un réseau de transport aérien bas carbone et direct.

Le concept d’avion à fuselage tubulaire a été adopté il y a presque un siècle. Aujourd’hui, cette forme centenaire est encore sujette à des modifications qui permettent de réduire l’empreinte carbone de l’ordre de quelques pourcents. Mais cette dynamique s’essoufle. Les efforts sont donc majoritairement reportés sur les systèmes de propulsion et les sources d’énergie utilisées. Ainsi, on observe récemment l’émergence de l’hydrogène et surtout de carburants dits « durables d’aviation » (en anglais SAF pour “Sustainable Aviation Fuel”), utilisés en compléments de kérozène. Ces nouvelles sources d’énergies permettent une faible réduction du besoin en énergie fossile, tout en conservant une architecture à fuselage tubulaire vieillissante.

Les membres d’eenuee sont convaincus que la transition écologique au sein de l’aviation passera par l’amélioration des performances aérodynamiques des aéronefs, comme dans le monde des planeurs. C’est pour cela que l’entreprise a choisi une architecture à fuselage porteur (aussi appelée BWB, de l’anglais Blended-Wing-Body) pour son avion régional.

Grâce à une meilleure distribution des forces aérodynamiques, la force de traînée est réduite et la structure allégée. L’utilisation de matériaux composites contribue également à réduire la masse de l’avion. De plus, cette réduction drastique des besoins énergétiques – due uniquement à l’architecture de l’avion – rend la propulsion électrique sur batteries viable. Cela implique finalement une réduction totale des besoins énergétiques opérationnels du puits à la roue, c’est-à-dire depuis son extraction, de 85 %.

Implantée au coeur d’Auvergne-Rhône-Alpes, la société ambitionne de s’appuyer sur les nombreux sous-traitants aéronautiques locaux et de mettre en valeur leurs savoir-faire industriels grâce à l’émergence de la filière régionale d’aviation électrique.

En savoir plus

Site web : https://eenuee.com/

Linkedin : https://www.linkedin.com/company/eenuee/?viewAsMember=true

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *