lun. Mai 27th, 2024

Satellite de communications mobiles de nouvelle génération avec double charge utile en bandes L et Ka

Grand bond capacitaire et de performance du service en bande L d’Inmarsat

@AirbusSpace @InmarsatGlobal #Connectivity #SpaceMatters #NextSpace #I6F1

Toulouse, le 22 novembre 2021 – Le premier satellite Inmarsat-6, I-6 F1, construit par Airbus, a été expédié par Airbus depuis Toulouse vers Tanegashima au Japon, pour y être lancé.

Le premier satellite de la série Inmarsat-6 doit voler en décembre sur un lanceur H-IIA, construit par Mitsubishi Heavy Industries (MHI). Inmarsat-6 F1 est basé sur le véhicule spatial Eurostar E3000 ultra-fiable d’Airbus et sera le 54ème de ces satellites à être lancé. Il sera également le cinquième Eurostar en orbite doté d’une propulsion électrique pour la mise à poste, renforçant ainsi la première place mondiale d’Airbus pour les satellites à propulsion électrique.

La réduction de masse offerte par la propulsion électrique permet de cumuler deux missions (bande Ka et bande L) et l’embarquement d’une charge utile de nouvelle génération à traitement numérique de dimensions exceptionnelles, offrant également une plus grande flexibilité à Inmarsat, le principal fournisseur mondial de services de communication mobile par satellite.

François Gaullier, responsable des systèmes de télécommunications chez Airbus, a déclaré : “Inmarsat-6 F1 est équipé de l’une des charges utiles à traitement numérique les plus sophistiquées que nous ayons jamais construites et offre une flexibilité, une capacité et un potentiel remarquables. En tant que fournisseur de longue date d’Inmarsat, ayant construit les satellites Inmarsat-4 et Alphasat, Airbus est fier de continuer à aider Inmarsat à rester au sommet de son art grâce au changement de capacité apporté par Inmarsat-6.”

Inmarsat-6 dispose d’une grande antenne en bande L de 9m de diamètre et de neuf antennes multifaisceaux en bande Ka, et présente un haut niveau de flexibilité et de connectivité. Le processeur numérique modulaire de nouvelle génération offre une flexibilité de routage totale jusqu’à 8000 canaux et une allocation dynamique de la puissance vers plus de 200 faisceaux en bande L. Les faisceaux en bande Ka seront orientables vers l’ensemble de la surface terrestre, avec une allocation canal-faisceau flexible.

Avec une capacité et une flexibilité accrues, le satellite permettra à Inmarsat d’offrir des services en bande L plus avancés, notamment des services mobiles à très faible coût et des applications IoT aux clients actuels et futurs du secteur de la mobilité sur terre, en mer et dans les airs. Inmarsat-6 complétera et améliorera les services en bande L offerts par ELERA (*) et embarquera une mission en bande Ka pour augmenter le service haut débit d’Inmarsat disponible dans le monde entier – Global Xpress.

Les investissements réalisés par Airbus dans les technologies de plate-forme et de charge utile utilisées sur Inmarsat-6 sont soutenus par l’Agence Spatiale Européenne et les agences nationales, notamment l’Agence Spatiale Britannique et le Centre National des Etudes Spatiales (CNES), en France. Inmarsat-6 aura une masse au lancement de 5,5 tonnes, une puissance de 21 kW et une durée de vie de plus de 15 ans.

(*) https://www.inmarsat.com/elera.html 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *