lun. Avr 22nd, 2024

Les français en pôle position

Du 20 au 31 mars 2023, l’Economic Development Board de l’Ile Maurice organise sa tournée européenne annuelle pour rencontrer les acteurs et investisseurs de l’immobilier.

  16 projets de smart city sont en cours de développement à l’île Maurice.

Plateforme prometteuse pour les investisseurs, le pays développe un programme ambitieux pour allier Travail, Vie et Divertissement, dont l’immobilier représente une composante importante. Près de 60% des investissements réalisés à l’île Maurice concernent l’immobilier avec pour premiers contingents d’acquéreurs les Français. Après le succès de son roadshow en 2022, l’île Maurice organise la deuxième édition de sa tournée européenne annuelle du 20 au 31 mars 2023, dans les villes de Nice, Genève, Strasbourg, Paris et Londres, pour présenter ses ambitions pour une nouvelle urbanisation de l’île.         on attractivité touristique, l’île Maurice peut également se féliciter d’être une plateforme riche et prometteuse pour les investissements. Protégeant depuis de nombreuses années son patrimoine foncier, l’île Maurice cherche désormais à développer une nouvelle urbanisation pour désengorger les grands centres urbains et proposer aux résidents une haute qualité de vie.

  Mettre le citoyen au cœur de la ville, voilà l’ambition pour bâtir l’île Maurice de demain, en rendant accessible en 15 minutes de marche son domicile, son lieu de travail et les centres commerciaux et de loisirs, tout en développant une vision durable pour ces projets. Le gouvernement mauricien a lancé en 2015 le Smart City Scheme pour développer des programmes ambitieux mêlant technologie intelligente et innovation. 16 projets sont d’ores et déjà agrées par l’Economic Development Board de Maurice, détenant ainsi le certificat Smart City.  

L’immobilier est l’infrastructure de base de cette nouvelle urbanisation. Le marché riche et dynamique du secteur immobilier à l’île Maurice vient renforcer cette ambition. En effet, le pays propose des investissements dans des classes d’actifs diversifiés, qu’ils soient résidentiels (villas et appartements) ou commerciaux (bureaux, parcs d’affaires, centres de loisirs et sportifs, centres commerciaux, etc), dont les Français représentent le premier contingent d’acquéreurs avec 44% des villas et 68% des appartements.   Grâce à un cadre juridique protecteur inspiré du code civil français, Maurice a pour ambition de construire une île « smart » à hauts revenus, terre de challenge pour les investisseurs. Pour garantir cette exigence de compétitivité, l’île met à disposition des investisseurs une politique fiscale et monétaire incitative, ne prélevant aucune taxe foncière ou d’habitation et aucun impôt sur la fortune immobilière et les plus-values immobilières.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *