lun. Juil 22nd, 2024

Par Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l’analyse de marchés chez eToro

Les principales places financières viennent d’enchaîner un quatrième mois consécutif de hausse. Les publications d’entreprises, qui touchent à leur fin, ont rassuré dans leur ensemble et l’IA constitue toujours le principal catalyseur à la hausse. Même si l’inflation repart très légèrement à la hausse, les investisseurs ne sont pas inquiets, ils sont persuadés que les prochaines baisses de taux des banques centrales vont intervenir avant la fin du 1e semestre. 

Le chiffre le plus attendu aux Etats-Unis la semaine dernière était l’indicateur d’inflation PCE, qui est ressorti en hausse de 0,4 % sur un mois, en ligne avec les attentes, rassurant ainsi les opérateurs. Les valeurs technologiques américaines ont de nouveau surperformé avec un Nasdaq 100 qui a enchaîné de nouveaux records et un S&P 500 qui a terminé lui aussi au plus haut historique. 

En Europe, les indicateurs d’inflation préliminaires de février se sont révélés être plus vigoureux que prévu. De quoi renforcer la conviction du marché qu’il ne se passera rien la semaine prochaine du côté de la BCE. En France, même si le Cac 40 a terminé la semaine en légère baisse (-0.41%), il a clôturé le mois de février en progression de 3.5 %, se maintenant proche des ses records au-dessus des 7.900 points. Les publications d’entreprises ont légèrement déçu dans leur ensemble avec notamment Air France -KLM ou Nexity qui ont connu des chutes à deux chiffres lors de leurs publications. A noter que le bitcoin a terminé le mois de février avec une performance de 43 %, son meilleur mois depuis décembre 2020. 

Cette semaine sera marquée par le fameux Super Tuesday durant lequel un grand nombre d’Etats américains vont voter simultanément pour choisir les candidats des deux partis pour l’élection présidentielle. Jeudi, la BCE tiendra sa réunion de politique monétaire où un statu quo est largement attendu. Enfin vendredi les traditionnels chiffres sur l’emploi américains seront dévoilés pour le mois de février, où une baisse substantielle de créations d’emplois est anticipée par le marché.

 

Informations sur les marchés financiers et boursiers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *