lun. Mai 27th, 2024

UN DÉBUT D’ANNÉE PERFORMANT ET UN RETOUR À UNE SAISONNALITÉ NORMALE

UN DEBUT D’ANNEE PERFORMANT ET UN RETOUR A UNE SAISONNALITE NORMALE

Alors que les performances hôtelières du premier trimestre 2022 étaient affectées par le variant Omicron, ce début d’année s’inscrit dans les bonnes performances de la fin d’année dernière. La France clôture le mois de janvier à 55 % de taux d’occupation, soit 17 points de plus qu’en 2022. L’Île-de-France affiche un taux d’occupation de 63 %, contre 36 % l’an dernier. Les régions présentent un taux d’occupation de 51 %, équivalent au niveau de 2019, et en progression de + 12 points par rapport au mois de janvier 2022. En Europe, le taux d’occupation s’établit à 53  % après un timide résultat de 30 % l’an dernier. Le retour de la clientèle internationale et MICE, couplée à la croissance des prix moyens, présage des résultats en hausse pour les prochains mois.

 

PERFORMANCES  DU SECTEUR HÔTELIER EN EUROPE, EN FRANCE ET EN RÉGIONS
 
Conformément à la saisonnalité du secteur, les performances de janvier sont inférieures à celles du mois précédent. Néanmoins, sur l’ensemble de territoires, les résultats hôteliers sont bien au-delà du niveau de 2022, année impactée par le variant Omicron. L’Europe voit son RevPAR* doublé, pour atteindre 55 € ce mois-ci. Les régions affichent un RevPAR de 45 €, soit une augmentation de + 51 % par rapport à l’an dernier. Portée par les très bonnes performances de la capitale, l’Île-de-France clôture le mois à 87 € de RevPAR, contre 35 € en janvier 2022. L’hôtellerie française débute février avec + 35 % de taux d’occupation. Mois de moyenne saison à l’échelle nationale, la première quinzaine du mois de février est marquée par les salons professionnels. La période sera ensuite portée, selon les régions, par les vacances scolaires..

 

EVOLUTION DES TAUX D’OCCUPATION PAR REGION A J-30

Traditionnellement considéré comme une période de faible activité, le mois de janvier a cependant généré, selon les régions, 14 à 23 points de hausse de portefeuille.

    Avec 300 hôtels en portefeuille ( murs & fonds ), EXTENDAM est le premier investisseur « pure player » de cette industrie en Europe avec le plus grand nombre d’hôtels économique et milieu de gamme détenus. Fondé sur un échantillon représentatif, l’indicateur a été construit à partir des données d’exploitation issues des hôtels du portefeuille d’EXTENDAM, des données de nos partenaires et d’analyses de marchés.

 

Par Extendam  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *