lun. Mai 27th, 2024

Farnborough, le 20 juillet 2022 – Airbus UpNext, filiale à 100 % d’Airbus, a dévoilé un programme d’essais en vol pour étudier les traînées produites par un moteur à combustion à hydrogène dans le cadre de la feuille de route ZEROe de la société. Le projet, baptisé « Blue Condor », lancera deux planeurs Arcus modifiés, l’un équipé d’un moteur à combustion à hydrogène et l’autre équipé d’un moteur à combustion conventionnel alimenté au kérosène, afin de comparer les traînées émises à haute altitude.

« La caractérisation des traînées est d’un grand intérêt pour Airbus. Nous savons que l’hydrogène n’émet pas de dioxyde de carbone lorsqu’il est brûlé, mais nous savons également que la vapeur d’eau et la chaleur étant les sous-produits les plus importants, la combustion de l’hydrogène produit des traînées de condensation. Bien que ces traînées diffèrent considérablement de celles produites par les moteurs à combustion JetA/A1 conventionnels, la compréhension de leur composition sera essentielle pour soutenir notre parcours de décarbonisation », a déclaré Sandra Bour Schaeffer, PDG d’Airbus UpNext. ‘En relevant ce défi, nous faisons des progrès significatifs dans notre stratégie de décarbonation et notre ambition de mettre en service le premier avion commercial zéro émission au monde d’ici 2035.’

Le démonstrateur Blue Condor sera soutenu par l’équipe Perlan Project, qui sera responsable de la modification des planeurs Arcus. Ils fourniront également les pilotes de planeur à haute altitude, les mêmes pilotes qui ont établi en 2018 le record du monde d’altitude subsonique – 76 124 pieds – dans un planeur pressurisé pour Airbus Perlan Mission II.

Le centre de recherche allemand DLR collectera et analysera les données capturées à l’aide de ses capteurs d’instrumentation de mesure sur un avion de poursuite, tandis qu’Airbus assurera la fourniture du système et des équipements à hydrogène, y compris le moteur à combustion ainsi que les détails de la mission d’essai en vol.

Pour assurer des données 100% comparables entre le moteur à hydrogène et le moteur conventionnel, les vols d’essai seront effectués dos à dos dans les mêmes conditions météorologiques. Des vols d’essai sont prévus pour fin 2022 dans le Dakota du Nord, aux États-Unis, en collaboration avec l’Université du Dakota du Nord.

Airbus mène également divers programmes de démonstration – dont ECLIF3 (Emission and Climate Impact of Alternative Fuels) et VOLCAN (« VOL avec Carburants Alternatifs Nouveaux ») – pour mieux comprendre les traînées produites par les carburants d’aviation durables.

Airbus Perlan Mission II se poursuit également, avec des plans en 2023 pour atteindre des altitudes proches du plafond de service de 90 000 pieds du planeur Perlan 2, afin de mener des recherches sur les conditions météorologiques dans la haute atmosphère. En cas de succès, Airbus Perlan Mission II établirait le record mondial d’altitude de tous les temps pour le vol ailé, et le ferait dans un avion à émission zéro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *