jeu. Fév 22nd, 2024

Par eToro

  • 11 % des investisseurs particuliers utilisent l’IA pour gérer leurs portefeuilles, et ce chiffre passe à 19 % parmi les 34-44 ans
  • 35 % investisseurs sont ouverts à l’idée d’utiliser l’IA, tandis que 40 % y sont opposées 
  • Les raisons d’utiliser l’IA pour gérer les investissements comprennent le gain de temps et une meilleure prise de décision

Un investisseur particulier sur dix (11 %) utilise des outils d’intelligence artificielle (IA) tels que ChatGPT pour l’aider à choisir et à modifier les investissements de son portefeuille, selon les données du dernier baromètre trimestriel de l’investissement particulier de la plateforme d’investissement social eToro.

L’étude menée auprès de 10 000 investisseurs particuliers dans 13 pays révèle également que 35 % des investisseurs particuliers dans le monde sont ouverts à l’idée d’utiliser la technologie pour faciliter leurs décisions d’investissement, tandis que 40 % d’entre eux y sont fermement opposés. 

Ces résultats font suite à huit mois de forte croissance de l’IA, avec le lancement de ChatGPT en novembre dernier, suscitant un intérêt et des investissements massifs dans ce secteur. 

Parmi les 46 % d’investisseurs particuliers qui utilisent déjà des outils tels que ChatGPT ou qui sont ouverts à l’idée de les utiliser, la majorité (61 %) irait jusqu’à laisser l’IA exécuter des transactions pour eux à l’avenir. 

Les données montrent également que ce ne sont pas les investisseurs les plus jeunes ou les moins expérimentés qui adoptent le plus l’IA, mais la génération qui les précède et qui a plus d’années d’investissement à son actif. Ainsi, 19% des personnes âgées de 35 à 44 ans adoptent déjà cette technologie pour soutenir leur prise de décision en matière d’investissement, tandis que 16% des investisseurs ayant entre 3 et 10 ans d’expérience le font également.

Ben Laidler, analyste des marchés mondiaux chez eToro, a commenté ces données : “Les outils d’IA grand public connaissent les taux de croissance les plus rapides de toute l’histoire de la technologie, et il n’est pas surprenant que les premiers adeptes commencent à les utiliser pour investir . Ces investisseurs plus âgés, plus riches et plus expérimentés sont les pionniers des cas d’utilisation en matière d’investissement, allant de la recherche documentaire à la sélection de titres, que d’autres semblent de plus en plus susceptibles de suivre.  Mais la technologie est loin d’être irréprochable, comme en témoigne le premier exemple d’un ETF alimenté par l’IA, dont les performances ont été nettement inférieures à la moyenne. “ 

Lorsqu’il a été demandé aux investisseurs particuliers de l’étude pourquoi ils souhaitaient utiliser l’IA, la réponse la plus fréquemment citée était qu’ils considèrent l’IA comme l’avenir de l’investissement (43%). D’autres raisons couramment évoquées étaient que l’IA peut permettre de gagner du temps dans les recherches (42%) et de prendre de meilleures décisions (34%). Un nombre significatif de personnes (30%) pensent également que l’IA peut choisir de meilleurs investissements qu’un gestionnaire de fonds.

Alors que la dernière édition du baromètre trimestriel de l’investissement particulier a mis en évidence le fait que de nombreux investisseurs particuliers sont prêts à adopter la technologie, elle a également montré qu’ils sont très optimistes à l’égard du secteur technologique en général. À la question de savoir dans quels secteurs ils sont le plus susceptibles d’augmenter leurs investissements d’ici à 2023, 30 % des investisseurs particuliers ont répondu la technologie, et plus d’un tiers d’entre eux (13 %) a spécifiquement mentionné l’IA. 

Ben Laidler ajoute : “L’IA et les valeurs technologiques ont été le moteur de performance qui a propulsé les actions mondiales dans un marché haussier cette année. Ces signes continus d’adoption de l’IA et de confiance des investisseurs particuliers dans le secteur technologique montrent clairement les fondements qui soutiennent une grande partie de cette reprise. NVIDIA a commencé à convertir certains de ces espoirs en matière d’IA en revenus plus élevés. Cela doit se poursuivre et s’étendre à l’ensemble du secteur pour soutenir les énormes gains boursiers observés”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *