lun. Mar 4th, 2024

Chaque semaine, Nicolas Leclerc, cofondateur du cabinet de conseil en énergie OMNEGY, vous propose son analyse des fluctuations du marché de l’énergie. Cette dernière semaine, malgré le froid actuel, les prix de l’énergie poursuivent leur dégringolade.

Gaz : -7,4% sur les prix pour 2025 et -12,3% pour les prix de février 2024. Les prix du gaz se sont fortement érodés la semaine passée, en raison de la robustesse des fondamentaux et de la fin annoncée de la vague de froid actuelle pour la semaine prochaine. Malgré une panne surprise sur une infrastructure gazière norvégienne et les attaques de Houthis en Mer Rouge sur les navires de commerce, le prix du gaz n’a pas dévié de sa trajectoire baissière entamée depuis le mois d’octobre 2023 et se situe désormais autour des 30 €/MWh.

Électricité : -9,3% sur les prix pour 2025 et -18,2% pour les prix de février 2024. Le prix de l’électricité a bénéficié de la chute des prix du gaz, du charbon mais également du CO2 pour diminuer fortement. La hausse de la disponibilité nucléaire, actuellement à 51,9 GW a accompagné ce mouvement baissier. La remontée des températures, au-dessus des normales de saison, prévue pour la semaine prochaine, parachève le tableau pour l’électron français, au plus bas depuis 2 ans.

CO2 : -13,8% sur les quotas pour décembre 2024. Le prix du CO2 connait une chute historique, avec une perte de valeur de près de 14% pour la tonne échangée sur le marché. Les perspectives de remontée des températures ainsi que les fortes positions baissières prises par certains acteurs du marché ont provoqué l’effondrement du prix des quotas.

Pétrole : -0,7% sur le prix du pétrole brut. Malgré le regain de tension en Mer Rouge, le prix du pétrole a légèrement diminué la semaine passée. Le trafic des tankers reste inchangé pour le moment, malgré les attaques des Houthis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *