La start-up française LightOn vient de lever près de 3 M€ principalement auprès de Quantonation et du fonds de venture capital américain Anorak Ventures en vue d’accélérer son développement.

La startup d’intelligence artificielle LightOn annonce aujourd’hui la clôture d’un tour d’amorçage
de 2,9 M € ( 3,3 M $ ). Plusieurs fonds de capital-risque axés “deep tech”, notamment
Quantonation ( quantonation.com ) et Anorak ( anorak.vc ), participent au tour. Christophe
Jurczak, directeur associé de Quantonation, rejoint le conseil stratégique de LightOn.
LightOn développe une technologie de rupture, utilisant l’optique, pour faire des calculs
d’Intelligence Artificielle. S’appuyant sur des recherches de pointe en sciences de l’information
et en photonique, les dispositifs de LightOn rendent les calculs d’Intelligence Artificielle plus
efficaces, à la fois en énergie et en vitesse. La technologie, sous licence exclusive de
l’université PSL, a été initialement développée dans des laboratoires de l’ENS et de l’ESPCI à
Paris. Au cours des derniers mois, LightOn a permis à un premier groupe d’utilisateurs d’avoir
accès aux prototypes d’Optical Processing Units (OPU) via le cloud, grâce à un partenariat avec
OVH, le leader européen du cloud. Ces premiers utilisateurs, issus du monde universitaire et de
l’industrie, ont déjà obtenu des gains significatifs de performance sur le serveur hybride CPU /
GPU / OPU, pour une variété de tâches d’apprentissage automatique. Parmi les premiers cas
d’utilisation figurent l’apprentissage par transfert pour la classification d’images, ou l’analyse et
la prédiction de séries temporelles.

 

Igor Carron, le président de LightOn, a créé le plus grand meetup européen sur l’intelligence
artificielle et son blog, Nuit Blanche, est considéré comme une ressource de référence pour les

chercheurs du monde entier. « L’intelligence artificielle se développe rapidement. Son utilisation
dans des cas d’usage les plus divers apporte une exigence de plus en plus forte sur la
performance brute alliée à une meilleure efficacité énergétique. La technologie de LightOn
répond à ces défis monumentaux » explique Igor Carron. Parmi les autres co-fondateurs
figurent également trois professeurs d’université internationalement reconnus: Laurent Daudet,
maintenant CTO chez LightOn en détachement de l’Université Paris Diderot, est expert en
traitement du signal, Sylvain Gigan, professeur à Sorbonne Université, apporte son expertise en
optique, tandis que Florent Krzakala, lui aussi professeur à Sorbonne Université, coordonne les
efforts en Machine Learning chez LightOn.

 

Christophe Jurczak explique en particulier les raisons de l’investissement du fonds
Quantonation: « Grâce à cet investissement, nous sommes ravis de pouvoir soutenir une
équipe de fondateurs-chercheurs hors pairs, qui ont une compréhension approfondie des défis
auxquels est confrontée l’informatique actuelle face à la croissance des besoins de l’Intelligence
Artificielle. Nous pensons que, dans le futur, toute solution de calcul qui n’est pas pensée à la
base pour être économe en énergie se heurtera à d’énormes difficultés de passage à l’échelle.
Le coeur de la proposition de valeur de LightOn est précisément de répondre à ce défi. Sa
technologie est déjà disponible et se positionnera certainement comme un facteur clé dans les
futurs dispositifs HPC ainsi que dans les serveurs du cloud pour l’Intelligence Artificielle ».
Ce financement initial permettra d’accélérer le développement technologique de base sur l’OPU
et la plateforme LightOn Cloud, de façon à ce qu’une part croissante de la communauté de
l’intelligence artificielle puisse tirer profit de la technologie optique de LightOn dans ses calculs
à grande échelle en apprentissage automatique.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *