lun. Mar 4th, 2024

Puteaux, le 16 janvier 2024 – Face à un marché de l’emploi toujours tendu, à une inflation qui reste élevée et à une croissance atone, les entreprises se voient contraintes d’adopter une approche pragmatique. Dans ce contexte, selon l’édition de janvier 2024 de l’enquête Salary Budget Planning réalisée par WTW, les budgets prévisionnels médians d’augmentation pour 2024 s’élèveraient à 4% en France, un chiffre identique à celui observé en 2023.

Une augmentation attendue en 2024 en ligne avec la tendance observée en 2023

L’augmentation réelle médiane des salaires en France a atteint 4% en 2023.

Dans le détail, l’augmentation salariale médiane en France est relativement homogène selon les catégories socioprofessionnelles, les ouvriers enregistrant toutefois une progression légèrement supérieure, à +4,3%, principalement due à une volonté claire des entreprises de protéger le pouvoir d’achat des salariés aux revenus les plus bas mais également aux revalorisations du SMIC. D’un point de vue sectoriel, le secteur de l’énergie, qui a connu une actualité sociale mouvementée entre fin 2022 et début 2023, a enregistré la plus forte augmentation l’année dernière, avec +4,4%.

Les pressions inflationnistes (66%), les préoccupations relatives aux tensions accrues sur le marché du travail (44%) conjuguées à l’anticipation d’une récession ou de résultats financiers plus faibles (28%) ou les inquiétudes liées aux coûts des matières (24%) sont les principaux moteurs de l’évolution des budgets d’augmentation salariale des entreprises pour 2024.

Les entreprises françaises prévoient ainsi une augmentation médiane de 4,0% en 2024, un chiffre identique à celui finalement observé en 2023. Une hausse qui devrait être légèrement moindre dans le secteur pharmaceutique (3,9%) ou celui des technologies et médias (3,8%).

Bien que l’inflation observée en 2023 ait été en baisse par rapport à 2022, les entreprises font le choix, en prévision de l’année 2024, de maintenir des budgets d’augmentation comparables à ceux attribués en moyenne l’an dernier. Il est néanmoins important de noter que les entreprises qui étaient les plus généreuses en 2023 prévoient de revoir légèrement leurs budgets à la baisse pour l’année 2024 : une entreprise sur quatre avait, en effet, attribué des augmentations salariales supérieures à 5% en 2023 alors que qu’elles ne sont plus que 10% à prévoir d’attribuer des augmentations salariales moyennes aussi significatives en 2024.

Des augmentations salariales généralisées

Alors qu’en 2020, 63% des entreprises seulement avaient attribué des augmentations salariales, ce chiffre s’est élevé à 96% en 2023.

Près des deux tiers (64%) des entreprises ont ainsi constaté une hausse de leurs coûts liés à la rémunération globale (salaires, bonus, intéressement/participation, intéressement à long terme, avantages sociaux, etc.) qu’elles ont principalement financé via l’écoute et la compréhension des attentes des salariés et l’optimisation de la rétribution globale (48%), la réduction des autres coûts RH, par exemple via une réduction des effectifs (28%), ou l’augmentation de leurs prix (28%).

Les augmentations annuelles ne sont plus la seule réponse

Au-delà des augmentations annuelles, les entreprises mettent en œuvre d’autres leviers pour répondre à l’inflation, aux tensions du marché de l’emploi et à l’évolution des attentes des salariés.

Sur le plan des rémunérations, 62% des entreprises ont ainsi engagé une refonte de leur politique de rémunération pour les segments de talents les plus en tension, 57% ont revu à la hausse leurs grilles de rémunération à l’embauche pour les jeunes diplômés, et 56% ont proposé des salaires à l’embauche dans le haut de la fourchette applicable afin d’être compétitives et d’attirer les meilleurs talents.

D’autre part, sur le plan extra-financier, 78% des entreprises ont opéré une refonte générale de leur expérience salarié, 78% ont accordé une attention accrue à l’équité, la diversité et l’inclusion et, enfin, 70% ont introduit davantage de flexibilité au travail, notamment par la possibilité de télétravail.

« Dans un contexte persistant d’inflation (bien que moindre tendanciellement), les entreprises envisagent pour l’année prochaine de maintenir leur politique d’augmentations salariales pour rester compétitives en termes de recrutement et de fidélisation de leurs talents. Dans cette perspective, elles ne misent toutefois plus seulement sur les actions monétaires et mettent en place des mesures visant à améliorer plus largement l’expérience collaborateur et la qualité de vie au travail », souligne Khalil Ait-Mouloud, Directeur de l’Activité Enquête de rémunération chez WTW en France.

 

METHODOLOGIE

Enquête « Salary Budget Planning » – Edition Janvier 2024

L’enquête a été menée entre septembre et novembre 2023. Environ 35 200 réponses ont été reçues d’entreprises de 168 pays à travers le monde. 922 organisations en France sur un panel représentatif y ont répondu.

A PROPOS DE WTW

Chez WTW (NASDAQ : WTW), nous fournissons des solutions fondées sur les données et sur les compétences de nos experts dans les domaines des Assurances de personnes, du Risque d’entreprise et du Capital Humain. En nous appuyant sur la vision globale et l’expertise locale de nos collaborateurs présents dans 140 pays et marchés, nous aidons les entreprises à affiner leur stratégie, à renforcer leur résilience, à motiver leur personnel et à accroitre leurs performances. En travaillant main dans la main avec nos clients, nous identifions des opportunités de succès durable et offrons la perspective qui fait avancer.

En savoir plus : wtwco.com

 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *