mar. Fév 27th, 2024
  • Transformation technologique : Les cadres expriment leur confiance dans la technologie en tant que force motrice de l’avenir du commerce mondial, 98 % d’entre eux tirant déjà parti de l’IA pour améliorer les opérations de la chaîne d’approvisionnement — de la gestion des stocks à l’optimisation des itinéraires de transport
  • Adoption proactive : En prévision de l’évolution des défis, les entreprises prévoient d’accélérer l’adoption des technologies. Un tiers d’entre elles se concentrera sur l’automatisation avancée, 28 % sur la blockchain et 21 % sur l’IA, l’analyse des big data et l’analyse prédictive
  • Adaptation de la chaîne d’approvisionnement : Dans un contexte de tensions géopolitiques, de plus en plus d’entreprises se tournent vers des stratégies de friendshoring et de double chaîne d’approvisionnement. Plus d’un quart d’entre elles optent pour la réduction du nombre de fournisseurs
  • Economist Impact prévoit une baisse de 0,9 % du PIB mondial si les droits de douane sur les produits de haute technologie devaient augmenter de manière significative

DAVOS, Suisse, 16 janvier 2024 /PRNewswire/ — Malgré les défis de l’année 2023 et l’escalade des tensions géopolitiques, les dirigeants d’entreprise demeurent étonnamment optimistes pour 2024, selon une nouvelle étude d’Economist Impact et de DP World dévoilée aujourd’hui au Forum économique mondial.

The influence of geopolitical events on trade and supply-chain operations

Le principal moteur est la conviction croissante que la technologie transformera l’efficacité et la résilience des chaînes d’approvisionnement. Dans un contexte d’inquiétude croissante autour du protectionnisme, de la fragmentation mondiale et de l’instabilité politique, les entreprises réévaluent les risques au sein de leurs chaînes d’approvisionnement et se tournent vers des stratégies de friendshoring et de double chaîne d’approvisionnement.

La quatrième étude annuelle Trade in Transition (le commerce en transition) commandée par DP World et dirigée par Economist Impact a permis de recueillir les points de vue d’experts du commerce et de cadres supérieurs d’un grand nombre de régions et de secteurs. Cette période de transformation sans précédent — risques géopolitiques accrus, réalités urgentes des changements climatiques et avancées technologiques importantes — confronte les entreprises à des défis complexes. Mais il y existe aussi des opportunités.

2023 a été une année charnière pour l’innovation dans la chaîne d’approvisionnement, car la technologie suscite l’optimisme pour 2024

L’enquête mondiale menée auprès de 3 500 cadres d’entreprise a révélé que les technologies qui améliorent l’efficacité et la résilience des chaînes d’approvisionnement constituent la principale source d’optimisme pour les dirigeants d’entreprise lorsqu’on leur demande d’évaluer l’avenir du commerce mondial. Au cœur de ce sentiment se trouve l’adoption généralisée de l’IA, avec 98 % des cadres qui utilisent déjà l’IA pour révolutionner au moins un aspect des opérations de leur chaîne d’approvisionnement.

De la résolution des problèmes de gestion des stocks et à la réduction des dépenses commerciales en passant par l’optimisation des itinéraires de transport, les dirigeants tirent parti de l’intégration de l’IA. Un tiers des entreprises utilisent l’IA pour réduire les coûts globaux des opérations commerciales et autant l’utilisent pour améliorer la planification des ressources et de la chaîne d’approvisionnement. Plus d’un tiers des entreprises considèrent que la stratégie la plus efficace pour réduire les coûts globaux du commerce et de la chaîne d’approvisionnement consiste à stimuler l’utilisation d’outils numériques pour améliorer la gestion des stocks.

Les entreprises prévoient d’accélérer davantage leur adoption de la technologie cette année, une approche proactive qui souligne leur engagement à déployer l’innovation pour naviguer dans un paysage commercial en pleine évolution avec une efficacité et une résilience accrues. Parmi les personnes interrogées, un tiers se concentrera sur l’automatisation avancée et la robotique pour l’efficacité logistique ; 28 % se tourneront vers la blockchain pour améliorer la traçabilité et la sécurité des données ; et 21 % adopteront l’intelligence artificielle, l’analyse des big data et l’analyse prédictive pour obtenir des informations en temps réel et prévoir les perturbations.

Les chaînes d’approvisionnement s’adaptent au poids des tensions géopolitiques 

Dans cette nouvelle ère de mondialisation, le paysage des risques géopolitiques accrus dessine les contours du commerce mondial et les entreprises s’efforcent de réduire les risques tout au long de leurs chaînes d’approvisionnement. Plus d’un tiers des entreprises utilisent le friendshoring pour façonner les opérations commerciales et de la chaîne d’approvisionnement, tandis que 32 % d’entre elles créent des chaînes d’approvisionnement parallèles ou une double source d’approvisionnement.

En outre, plus d’un quart d’entre elles optent pour une réduction du nombre de fournisseurs — en hausse de 16 points de pourcentage par rapport à l’année précédente — car elles évaluent les avantages de la consolidation par rapport à la diversification et du contrôle par rapport à la résilience.

Les craintes que l’instabilité politique, les frictions commerciales croissantes et la fragmentation mondiale n’entravent la croissance sont de plus en plus vives. Un cinquième des entreprises sont préoccupées par la hausse des droits de douane, ou les incertitudes entourant les droits de douane, sur les marchés clés vers lesquels elles exportent ou d’où elles importent. En réalité, 22 % des cadres ont insisté sur le défi que représente l’instabilité politique sur leurs marchés d’approvisionnement, tandis que près d’un quart (23 %) d’entre eux s’inquiète de l’incertitude géopolitique accrue.

Economist Impact a réalisé une analyse quantitative des transactions via la plateforme Global Trade Analysis Project (GTAP) afin d’estimer la perte potentielle de production mondiale à partir de scénarios hypothétiques d’une « fragmentation géo-économique » accrue. Dans un scénario axé sur une hausse significative des barrières commerciales sur les produits de haute technologie — un point central dans le climat géopolitique actuel — Economist Impact prévoit une baisse de 0,9 % du PIB mondial.

S’exprimant aujourd’hui à l’occasion de la publication du rapport au Forum économique mondial de Davos, Sultan Ahmed bin Sulayem, président-directeur général de DP World Group, a déclaré :

« Les conclusions de ce rapport révèlent un optimisme remarquable, malgré le fait que les entreprises doivent opérer dans un environnement de plus en plus incertain. Les gouvernements peuvent maximiser les avantages économiques significatifs du commerce en offrant la prévisibilité dont les entreprises ont besoin, tout en réduisant les frictions commerciales. Cela implique non seulement une réduction des droits de douane, mais aussi une collaboration avec le secteur privé pour déployer des avancées technologiques — notamment dans les domaines de la numérisation, de l’automatisation et de l’IA — qui permettent de gagner en efficacité, en visibilité et en adaptabilité. »

John Ferguson, responsable mondial de la nouvelle mondialisation chez Economist Impact, a ajouté :

« En 2024, dans un contexte de risques géopolitiques accrus et d’impact croissant des changements climatiques, on observe une augmentation de la variabilité des approches adoptées par les entreprises à l’égard de leurs chaînes d’approvisionnement. Cela reflète une prise de conscience croissante du fait qu’aucune stratégie unique ne peut répondre aux besoins des différentes entreprises. Ce qui est clair, c’est que la technologie est mise en œuvre dans l’ensemble des chaînes d’approvisionnement pour permettre aux entreprises de s’adapter plus rapidement et plus intelligemment. »

Pour consulter le rapport complet, veuillez cliquer ici.

À propos d’Economist Impact 

Economist Impact allie la rigueur d’un groupe de réflexion à la créativité d’une marque médiatique pour mobiliser un public mondial influent.

Nous travaillons en partenariat avec des entreprises, des fondations, des ONG et des gouvernements sur des thèmes importants tels que la durabilité, la santé et l’évolution de la mondialisation, afin de catalyser le changement et de permettre le progrès.

impact.economist.com 

À propos de Trade in Transition 

Il s’agit de la quatrième édition du rapport Trade in Transition commandé par DP World et dirigé par Economist Impact. Ce rapport est une enquête mondiale qui recueille des données auprès de plus de 3 500 cadres, examinant l’opinion du secteur privé sur le commerce international et les chaînes d’approvisionnement. Plus précisément, il examine l’impact de facteurs tels que la géopolitique, les changements climatiques et la technologie sur le commerce et les chaînes d’approvisionnement. Trade in Transition examine également les données régionales (Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe, Moyen-Orient, Afrique et Asie-Pacifique) et sectorielles (PGC, industrie, biens de consommation, aliments et boissons, ressources énergétiques et naturelles, santé et pharmacie, ainsi que logistique et distribution) afin de comparer les priorités en matière de commerce international.

economistimpact.com/trade-in-transition/  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *