mar. Fév 27th, 2024

Les faits marquants passés sous le radar

● L’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis rejoignent les BRICS. Cela en fait l’une des institutions économiques les plus importantes au niveau mondial. Les BRICS contrôlent désormais le marché mondial des matières premières.
● Le Nigéria et l’Egypte, les deux plus grandes économies d’Afrique, font face à une crise financière et monétaire.
Dévaluation de 30% de la devise du Nigéria, le naira. Pression pour que l’Egypte dévalue également. La livre égyptienne est en baisse de 50% sur le marché noir par rapport au cours officiel.
● Nouvelles tensions entre la Chine et les Philippines en mer de Chine méridionale.
● L’Inde annonce un investissement de 60 milliards de dollars pour augmenter les capacités de ses raffineries de pétrole de 20% au cours des cinq prochaines années.
● Boom de l’investissement dans plusieurs pays émergents.
Le Mexique connaît la plus forte contribution de l’investissement à la croissance du PIB parmi les pays émergents.

 

La punchline de la semaine

Vous vous souvenez de l’effet Taylor Swift ? Plusieurs études économiques ont montré que les concerts de la chanteuse américaine ont causé, dans les pays qui les ont accueilli, un bond de l’inflation et de la croissance (via une hausse des dépenses de consommation).
C’est au tour de l’Australie de se préparer. La gouverneur de la banque centrale, Michele Bullock (ci-contre), a reconnu que cela risque d’avoir un impact macroéconomique:

« Les concerts de Taylor Swift engendrent des changements dans les comportements de consommation. Je l’ai expérimenté moi-même avec mes enfants ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *