ven. Juin 14th, 2024

Par Simon Peters, analyste de marchés chez eToro

Le bitcoin s’est redressé à la fin de la semaine dernière sur la plateforme eToro pour dépasser les 31 000 dollars, mais n’a pas pu maintenir ce niveau pendant plus d’une journée, le marché continuant à faire preuve de prudence. La crypto-monnaie se négocie autour de 30 000 dollars depuis un peu moins d’un mois, le marché étant à l’affût de nouvelles positives. 

La crypto-monnaie a rejoint le reste du marché à la fin de la semaine dernière à la suite d’une victoire du XRP devant les tribunaux, qui a fait bondir de nombreux altcoins et a vu son prix grimper de 60 %. Mais pour le bitcoin, l’exubérance a été de courte durée. Le bitcoin s’échange juste en dessous de 30 000 dollars ce matin. 

L’Ether a connu une hausse similaire en fin de semaine, dépassant les 2 000 dollars pendant une très courte période avant de se replier pour s’échanger autour de 1 900 dollars, où il se trouve ce matin. 

La demande de création d’un ETF BlackRock sur le bitcoin est acceptée

La demande de création d’un ETF bitcoin par BlackRock, qui a provoqué une forte agitation sur les marchés ces dernières semaines, a été officiellement acceptée sur la liste des autorités de régulation américaines. 

Bien qu’il reste encore du chemin à parcourir avant qu’il ne soit officiellement approuvé, il s’agit d’une étape importante pour l’instrument, car BlackRock a déjà dû redéposer sa demande une fois que la SEC l’a rejetée parce qu’elle manquait de détails sur le partage de la surveillance. 

L’ETF et d’autres propositions similaires ont récemment fait des vagues sur les marchés des cryptomonnaies, les investisseurs se réjouissant de l’introduction de développements institutionnels majeurs pour le bitcoin. La plupart de ces nouvelles sont désormais intégrées dans les prix, mais l’acceptation officielle d’un ETF pourrait encore avoir des effets profonds sur le sentiment. 

Les mineurs de bitcoins confrontés à un “stress test” de réduction de moitié

Selon JPMorgan, la prochaine division par deux du bitcoin constituera un “test de résistance” majeur pour les mineurs, car la récompense pour l’exploitation des blocs sera divisée par deux. La puissance informatique nécessaire pour produire des jetons doublera effectivement, laissant les mineurs avec moins pour leur travail.

Selon les analystes de la banque d’investissement, les mineurs devront voir les coûts énergétiques baisser et le prix du bitcoin augmenter de manière significative pour que le processus redevienne économiquement viable. La prochaine réduction de moitié est actuellement prévue pour avril ou mai 2024 et, à mesure qu’elle se rapproche, le marché pourrait commencer à bouger en fonction du climat. 

En théorie, la réduction de moitié rend le bitcoin plus rare puisque la quantité de nouvelles pièces mises en circulation diminue, ce qui est généralement favorable au prix. Mais si les mineurs trouvent que l’économie de la crypto-monnaie est difficile à mettre en place, cela pourrait conduire à une congestion du réseau ou à d’autres problèmes lorsque les validateurs se retirent. 

Aave lance un stablecoin algorithmique en dollars

Le protocole DeFi Aave a lancé son propre stablecoin indexé sur le dollar américain, appelé GHO. Le stablecoin a été lancé en utilisant le réseau Ethereum, avec un peu plus de 2 millions de dollars de stablecoins déjà frappés. 

Aave a tenu à préciser que, bien que le stablecoin soit algorithmique, il est entièrement garanti par des avoirs qui comprennent de l’éther. Les actifs qui soutiennent GHO sont tous vérifiables et confirmés de manière transparente par les données de la chaîne, précise l’entreprise.

Les stablecoins ont été l’un des premiers crypto-actifs à connaître des problèmes liés à la volatilité du marché l’année dernière. Mais ils remplissent toujours une fonction essentielle pour les crypto-monnaies en tant que rampe d’accès et point d’échange entre les chaînes, les monnaies fiduciaires et les actifs traditionnels. Les investisseurs qui cherchent à utiliser des stablecoins particuliers doivent toujours étudier leur structure et leur viabilité, mais disposer d’un ensemble solide de choix sur le marché n’est pas une mauvaise chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *