jeu. Avr 25th, 2024

Vendredi dernier, le groupe EDF annonçait ses résultats pour 2023 avec 10 milliards de bénéfices et un chiffre d’affaires de 139,7 milliards d’euros.

Nicolas Leclerc, cofondateur du cabinet français de conseil en énergie OMNEGY, commente en quelques points cette annonce :

  • EDF réalise en France une année 2023 qui annule théoriquement la catastrophe de l’année 2022 (+24,7 vs -23,1 milliards d’euros d’EBITDA).
  • D’après nos analyses, le coût de production de l’électricité en France a bien baissé en 2023 (à la faveur principalement d’une meilleure production nucléaire) mais reste environ 2 fois supérieur à ce qu’il était avant crise.
  • Vue la part énergie des TRV en vigueur depuis le 1/2/24, il semblerait que le prix de vente d’EDF baissera plus lentement que ses coûts, ainsi cela devrait se traduire par encore 1 ou 2 très belles années pour le Groupe.
  • L’EBITDA du groupe en France est égal à l’effet prix financé par les utilisateurs et les contribuables à travers le bouclier tarifaire (12,1 + 12,5 = 24,6).
  • Les prix spot et futurs devraient rester bien inférieurs à la part énergie des TRV pendant 2-3 ans incitant les consommateurs à changer d’offre.
  • A noter que la formule des TRV, bien que censée amortir le marché sur 24 mois, aurait subi une hausse théorique aussi spectaculaire que le spot mais avec 1 an de retard sans annulation de la hausse, du fait principalement de l’écrêtement de l’ARENH.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *