dim. Juin 23rd, 2024

Je ne vous ferai pas l’affront de vous présenter ChatGPT, le logiciel qui affole internet, les rédactions et le monde de l’enseignement. La manière dont cette intelligence artificielle produit des textes, en se basant sur des algorithmes de probabilité, à partir des contenus à disposition sur internet est impressionnante.

Moi qui prépare mes cérémonies laïques en prenant des notes dans un cahier, j’aurais pu passer à côté, mais c’était sans compter les geeks de mes ami.e.s. J’ai eu droit à une démonstration Chat GPT le soir même du nouvel an, l’enthousiasme n’attendait pas ! On a demandé à ce robot de nous écrire un discours de témoin pour une cérémonie laïque et, franchement, j’étais impressionnée. Ça vaut certaines premières versions de discours un peu lisses que je reçois parfois de la part des proches des mariés. Bien sûr, il manque des anecdotes pour apporter du rythme et de la profondeur, les phrases sont un peu galvaudées, mais somme toute ce n’est pas si mal.

J’en conclus alors que je devrais garder cet outil en tête pour mes prochaines

relectures de discours ou de vœux des mariés. J’irai plus loin que la simple attention aux copier-coller des « meilleurs discours pour un mariage » qu’on peut trouver sur Google. Je surveillerai les tournures comme : « témoigner de leur amour et de leur engagement ». C’est peut-être un détail pour vous, mais j’ai croisé cette expression une dizaine de fois dans les textes (discours, introductions de cérémonie, conclusions, transitions, etc.) que j’ai demandé à Chat GPT. Cette intelligence artificielle semble considérer une cérémonie laïque comme un espace particulièrement dédié à l’amour et à l’engagement ! Dans l’idée, c’est vrai, mais j’aime varier les plaisirs et les mots pour mettre en lumière les liens qui unissent les couples que j’accompagne, et dont je célèbre le mariage.

Face à ces premiers tests, j’étais intriguée mais sereine. Le doute m’a repris en entendant parler de dissertations, voire de parties entières de mémoires de recherche, rédigées par l’IA et insoupçonnables à l’œil professoral. Ma curiosité a de nouveau été piquée, je suis joueuse et je n’aime pas rejeter un outil ou une idée par principe. Alors j’ai joué.

  • Premier essai : « Bonjour ChatGPT, peux-tu m’écrire une cérémonie laïque ? », la réponse à ma requête parlait d’amour et d’engagement mais se résumait à 15 lignes. C’est un peu court, me voilà rassurée. C’était sans compter, cette émission à la radio où un chercheur en informatique expliquait que l’intelligence artificielle fait des miracles face à une bonne requête. J’en ai donc déduit que ma requête initiale était mauvaise.
  • Deuxième essai : « Dis-moi Chat GPT, écris-moi une introduction de cérémonie pour Roméo & Juliette, ils sont ensemble depuis 8 ans, ils aiment rire, faire la fête et passer du temps avec leurs amis. Ils se sont rencontrés en boîte de nuit et c’est le meilleur ami du marié qui joue les officiants de cérémonie ». La réponse du robot parlait évidemment d’amour et d’engagement mais c’était mieux, bien mieux. Verdict : si tu précises ta requête, le résultat s’affine.

J’ai continué à creuser, étape par étape : « donne-moi un plan de cérémonie laïque, écris-moi une transition pour expliquer un rituel, analyse-moi ce texte choisi par les mariés et intègre-le à une conclusion, etc. ». En lisant les réponses, j’ai commencé à m’inquiéter, c’était bien. Pas exceptionnel, absolument pas personnalisé, mais c’était efficace, une vraie bonne base. J’ai essayé de me rassurer en me disant que ma force, c’était mon esprit créatif et mon art de jouer avec les mots. Mais je suis joueuse, je vous l’ai dit, alors j’ai joué :

  • « Écris-moi un texte poétique en faisant un parallèle entre la littérature et l’amour ». Le résultat s’est révélé un peu mièvre, mais franchement ça fonctionnait.
  • « Invente-moi un rituel drôle et touchant qui fasse participer les témoins ». J’ose à peine le dire mais l’idée était bonne, je n’ai jamais proposé ce rituel et, pour être honnête, ça pourrait très bien fonctionner. Un point de plus pour ChatGPT.

Là, j’ai sérieusement commencé à m’inquiéter, les forces de cet outil sont impressionnantes, et comme c’est une intelligence artificielle, elle apprend perpétuellement, ses réponses aux requêtes vont sans cesse s’améliorer, et devenir plus fines.

Alors j’arrête ? Mon métier en plein essor depuis une dizaine d’années va-t-il disparaître avant que les gens aient enfin compris que les officiant.e.s de cérémonie laïque ne sont pas wedding planners ? (C’est un vrai sujet je vous assure, mais ce n’est pas l’objet de cette tribune)

Je pourrais arrêter, tenter une reconversion, ou gagner du temps en confiant l’écriture de mes cérémonies à ce superbe outil, mais soyons honnête, cela m’amuserait moins : un des attraits de mon métier, c’est justement qu’il m’invite à écrire, et j’adore ça. Ce qui est merveilleux aussi, c’est que j’écris chaque cérémonie laïque pour un couple en particulier, je cisèle mes textes en m’appuyant sur une ambiance, un ton, des personnalités, et une histoire précise. J’apprends à savoir ce que je peux et ne peux pas dire le jour du mariage. Les textes produits par la machine fonctionnent très bien, mais ils pourraient s’appliquer à n’importe quel couple. Or, mes client.e.s ne sont pas n’importe quel couple. Ils sont ces deux personnes que j’ai appris à connaître, avec qui j’ai souvent ri et parfois un peu pleuré. J’ai rencontré leurs parents, leurs ami.e.s et entendu de nombreuses anecdotes qui révèlent tant de subtilités sur eux, j’ai saisi leurs mille nuances, et je les considère dans toute leur unicité d’humains parfaitement imparfaits.

Chat GPT peut se substituer à quelques missions de l’officiant.e de cérémonie laïque, il peut proposer un ordre de cortège ou un plan de cérémonie (même si c’est tout le temps le même), mais il fonctionne requête par requête, et il faut d’abord savoir quoi lui demander. Cela reste une machine, et elle endosse assez mal le rôle de chef de projet que l’officiant garde toujours. Elle n’appelle pas les proches bloqués sur une page blanche, elle ne sourit pas pour réchauffer un cœur en peine à l’évocation d’un souvenir douloureux, elle ne s’inquiète pas de savoir si vous avez profité de votre soirée en amoureux, en répondant à des questionnaires sur votre couple.

C’est une machine, elle pourra souffler des idées, mais sûrement pas conseiller à votre meilleure amie d’écrire un discours en écho à ce film que vous avez regardé 4 fois par semaine de vos 15 à vos 17 ans. Tout simplement parce que c’est une machine, et qu’elle ne travaille qu’avec ce qu’on lui donne. Même bien briefée, elle n’a pas d’intuition sur ce silence au téléphone qui me pousse à creuser un sujet. Une machine est utile, elle peut guider et la machine Chat GPT est incroyablement performante, néanmoins dans les cérémonies laïques, on crée un lien d’humain à humain. Quand je célèbre un mariage, je sais que je vais parler à cœur ouvert avec ce couple qui m’a fait confiance et que je vais m’adresser à toutes les personnes qui les entourent. Quand je célèbre un mariage, je m’implique, je partage un vrai moment de vie avec le couple et l’assemblée de leurs proches. Nous les humains, nous sommes des animaux sociaux, guidés par l’émotion, le partage, l’échange et ces « je ne sais quoi » qui rendent la vie si belle et les liens si forts.

Oui, à nous les humains, il reste ce “je ne sais quoi” et la force des souvenirs que l’on crée ensemble rendent chaque nouvelle étape de vie riche de la précédente. Alors, je crois que je vais continuer de croire en l’avenir de mon métier sans jeter Chat GPT aux oubliettes. Cette machine désincarnée va s’ajouter à la liste de mes outils. J’irai l’interroger quand j’aurai un doute sur un discours un peu trop lisse pour être vrai, j’irai aussi lui soumettre mes questions et continuer à jouer avec les requêtes. C’est une bonne manière de me tenir à jour, d’améliorer ma pratique professionnelle et de challenger ma créativité. Je commence à faire partie des anciennes officiantes de cérémonie laïque, et je me réjouis de la concurrence qui m’encourage à ne pas m’endormir sur mes lauriers et je n’aurais jamais pensé qu’une intelligence artificielle pourrait aussi déclencher ce mouvement mais force est de le constater. Je suis trop fière pour me laisser dépasser par une machine, mais continuer à jouer avec et à m’y confronter, oui.

Alors merci Chat GPT !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *