87% ne souhaitent pas piocher dans leur épargne pour financer leurs vacances

33 % envisagent de partir moins loin qu’en 2022

53 % des Français n’anticipent aucun budget pour leurs congés

65 % ne veulent pas contracter un crédit pour augmenter leur budget

67 % des Français continuent à mettre de l’argent de côté durant leurs vacances

33 % des Français prêts à faire des « tracances » cet été : télétravailler sur leur lieu de vacances

 

 

Yomoni, leader de l’épargne en ligne, a voulu savoir comment les Français s’organisent pour financer leurs congés et s’ils piochent dans leur épargne pour leurs vacances. Une enquête menée auprès de 4 101 personnes qui dévoile un visage méconnu du vacancier pour l’été 2023.

Lien officiel : www.yomoni.fr

 

 

2023 : des vacances repensées

Cette année encore, presque 1 Français sur 3 risque de ne pas partir en vacances, soit plus de 29 %. Pour les 71 % de chanceux, les congés 2023 seront un peu différents des années précédentes. En effet, 33 % des Français envisagent de partir moins loin qu’en 2022. Parmi eux, 18 % resteront plus longtemps et 15 % moins longtemps.

À l’inverse, 27 % prévoient une destination plus lointaine que l’année dernière. Dans le détail, 21 % y resteront moins longtemps et 6 % beaucoup plus. Enfin, 11 % des Français sont encore indécis sur l’organisation de leur été.

 

Cet été, vous prévoyez de partir en vacances :   

Réponses

Pourcentages

Moins loin et moins longtemps

15 %

Moins loin mais plus longtemps

18 %

Plus loin mais moins longtemps

21 %

Plus loin et plus longtemps

6 %

Je ne compte pas partir

29 %

Je ne sais pas encore

11 %

 

 

Pas d’anticipation

Seulement 3 % des Français déclarent prévoir un budget tout au long de l’année pour anticiper leurs vacances d’été. Un peu moins prévoyants, 44 % s’organisent au dernier moment et alimentent une enveloppe budgétaire avant de partir. De ce fait, 53 % des Français n’anticipent aucun budget pour leurs congés.

 

Pour préparer vos vacances, vous diriez que :

Réponses

Pourcentages

J’ai un budget que j’alimente tout au long de l’année

3 %

J’ai un budget que j’alimente juste avant ou au dernier moment

44 %

Je n’ai aucun budget de prévu

53 %

 

 

Épargner rime avec farniente

S’ils ont du mal à prévoir leur budget vacances, les Français continuent à plus de 67 % à préparer leur retraite ou leur avenir en mettant de l’argent de côté pendant leurs congés. Ils ne sont que 5 % à moins le faire et 28 % à ne pas épargner du tout.

 

Est-ce que vous continuez à épargner durant l’été ?

Réponses

Pourcentages

Oui systématiquement

67 %

Oui, mais un peu moins

5 %

Non pas du tout

28 %

 

 

Pas touche au grisbi !

Même pour disposer de plus d’argent pendant leurs congés, 87 % des vacanciers ne sont pas du tout prêts à piocher dans leur épargne. Seulement 11 % avouent que cela peut leur arriver de temps en temps et 2 % le font systématiquement.

 

Pour augmenter votre budget vacances, êtes-vous prêt(e) à piocher dans votre épargne ?

Réponses

Pourcentages

Oui, c’est le cas à chaque fois

2 %

Oui cela peut m’arriver

11 %

Non pas du tout

87 %

 

 

Des vacances mesurées ?

Les Français ne sont pas prêts à s’endetter pour profiter encore plus de leurs congés. Ainsi, plus de 65 % déclarent ne pas vouloir contracter un crédit pour augmenter leur budget et seulement 27 % sont disposés à le faire, mais pour de petites sommes. Uniquement 8 % sont prêts à se lâcher un peu plus avec un portefeuille bien rempli.

 

Êtes-vous prêt(e) à faire un crédit pour augmenter votre budget vacances ?

Réponses

Pourcentages

Oui, ce sera le cas

8 %

Oui, mais une petite somme

27 %

Non pas du tout

65 %

 

 

Des budgets qui baissent

Cet été 2023, les budgets baissent plus qu’ils ne montent. 55 % des Français vont diminuer l’enveloppe budgétaire de leurs vacances : 29 % vont la faire baisser un peu et 26 % beaucoup. De l’autre côté, 45 % de chanceux vont dépenser plus qu’en 2022 : 27 % vont augmenter un peu leur budget et 18 % beaucoup plus que l’année dernière.

 

Cette année, vous diriez que votre budget vacances va : 

Réponses

Pourcentages

Augmenter beaucoup

18 %

Augmenter un peu

27 %

Baisser un peu

29 %

Baisser beaucoup

26 %

 

Ainsi, le budget moyen consacré aux vacances sera compris cet été 2023 entre 1 500€ et 1 700€ pour plus de 47 % des personnes interrogées.

 

Cette année, quel sera le montant moyen de votre budget vacances ?  

Réponses

Pourcentages

Moins de 1 000€

7 %

Entre 1 000€ et 1 500€

19 %

Entre 1 500€ et 1 700€

47 %

Entre 1 700€ et 2 000€

14 %

Entre 2 000€ et 2 500€

9 %

Plus de 2 500€

4 %

 

 

À qui la faute ?

Si le budget dédié aux vacances baisse cette année, c’est en grande partie dû à l’inflation pour 68 % des Français. La deuxième raison est que 31 % des personnes interrogées ont d’autres projets en cours. Enfin, à la troisième place, 27 % évoquent un manque d’épargne, juste devant des problèmes financiers imprévus pour 25 %.

 

Quel(s) facteur(s) menace(nt) le plus votre budget vacances ou vous empêche(nt) de partir cet été ? (réponses multiples)

Réponses

Pourcentages

L’inflation

68 %

D’autres projets en cours

31 %

Un manque d’épargne

27 %

Des problèmes financiers divers et imprévus

25 %

Un contexte global anxiogène

12 %

Une envie d’en profiter tout au long de l’année

11 %

 

 

De plus en plus de « tracanciers » ?

Avec l’augmentation du télétravail, de nouvelles pratiques voient le jour : comme celle de travailler à distance sur son lieu de vacances. Et si 67 % ne souhaitent pas télétravailler pendant les congés d’été, 22 % vont le proposer à leur entreprise et 11 % ont déjà prévu de le faire cette année.

 

Pour moins perdre d’argent cet été, prévoyez-vous d’être en “tracances” ? Autrement dit, de télétravailler sur votre lieu de vacances. 

Réponses

Pourcentages

Oui c’est prévu

11 %

Oui je vais le proposer à mon entreprise

22 %

Non je préfère être en congés

67 %

 

 

*Méthodologie : Enquête réalisée auprès de 4 101 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Sondage effectué en ligne à partir du panel de répondants BuzzPress (27 000 personnes en France). Entre le 7 et 12 juin 2023, un sondage électronique a été envoyé par email et publié en ligne sur les réseaux sociaux (Facebook et LinkedIn). Les réponses ont ensuite été compilées et pondérées en fonction de quotas préétablis visant à assurer la représentativité de l’échantillon et afin d’obtenir une représentativité de la population visée. Toutes les pondérations s’appuient sur des données administratives et sur les données collectées par l’INSEE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *