mar. Avr 23rd, 2024

Bret Kenwell, analyste des marchés américains pour eToro


Tant que les investisseurs ne seront pas convaincus de la date à laquelle la Fed réduira ses taux, chaque rapport sur l’inflation fera l’objet d’un examen minutieux de leur part. Par-dessus tout, les marchés ont besoin de certitude et si les investisseurs peuvent se sentir confiants quant à la date de la première baisse des taux, cela devrait être un élément positif et non négatif.

Le dernier rapport PCE – qui est l’indicateur d’inflation préféré de la Fed – était conforme aux attentes et fait écho à la position antérieure de la Fed, qui consistait à rester en pause. À un moment donné, le marché obligataire tablait sur une première baisse des taux en mars. Actuellement, ce consensus s’est déplacé vers le mois de juin et ce rapport ne changera probablement pas grand-chose à cette perspective.

Pour les investisseurs qui souhaitent une baisse des taux, la bonne nouvelle est que ce rapport n’a pas été aussi positif que les chiffres de l’IPC il y a quelques semaines. Cela devrait permettre de maintenir les estimations relatives à la première baisse de taux au deuxième trimestre, plutôt qu’au second semestre 2024. Malgré les retards dans les perspectives de réduction des taux, les actions ont bien résisté, même si elles auraient certainement besoin d’un peu de répit à court terme.

Bret Kenwell, analyste des marchés américains pour eToro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *