dim. Mai 19th, 2024

nLe feu vert de la FDA pour le programme principal sur le cancer de la vessie non invasif sur le plan musculaire marque une étape importante

nLa nomination stratégique de Dara Henry, PhD, au poste de Directeur des opérations, renforce les opérations et le développement commercial.

LONDRES–(BUSINESS WIRE)–Prokarium, compagnie biopharmaceutique pionnière dans l’application de la biologie synthétique pour créer de nouveaux traitements contre le cancer, annonce aujourd’hui que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accepté la demande de nouveau médicament de recherche (IND) de la compagnie pour leur immunothérapie ZH9. Cette autorisation permet d’initier le programme de développement clinique du ZH9 aux États-Unis, en se concentrant sur les patients atteints de cancer de la vessie non invasif sur le plan musculaire.

« L’approbation par la FDA de notre demande d’IND marque une étape importante et une reconnaissance claire des données précliniques déjà générées pour le ZH9 », a déclaré Kristen Albright, PharmD, présidente-directrice générale de Prokarium. « Fait important, cette étude valide également la conception innovante de l’étude PARADIGM-1, ouvrant ainsi la voie à une collaboration avec des centres de recherche de premier plan aux États-Unis. »

« Les urologues se réjouissent de l’émergence de nouvelles thérapies en développement clinique pour les patients atteints de cancer de la vessie », a déclaré Sam S. Chang, MD, chirurgien en chef au Vanderbilt Ingram Cancer Center. « Le besoin urgent et continu de prévenir la récidive du cancer de la vessie, notamment en raison de la pénurie actuelle de BCG, le choix de traitement standard pour les patients à haut risque, fait du développement d’alternatives innovantes une question de la plus haute importance. »

Sur le plan stratégique, Prokarium renforce son équipe de direction avec la nomination de Dara Henry, PhD, au poste de Directeur des opérations. Dara cumule plus de deux décennies d’expérience dans le domaine de la biotechnologie et des grandes entreprises pharmaceutiques. Son rôle en tant qu’entrepreneur en résidence chez Evotec et les postes de direction qu’il a occupés dans le domaine des opérations et du développement commercial chez Achilles Therapeutics et GlaxoSmithKline témoignent de son engagement à faire progresser l’innovation biopharmaceutique.

« Prokarium est exceptionnellement positionné dans le paysage biotechnologique avec un programme principal convaincant ciblant une population mal desservie de patients atteints de cancer de la vessie », a déclaré Henry, « et au-delà de la valeur immédiate de ce programme, la plateforme Living Cures de Prokarium a le potentiel de changer la donne dans le domaine de l’immunothérapie, en permettant une nouvelle génération de thérapies programmables très innovantes et prêtes à l’emploi. »

« Je suis ravi d’accueillir Dara au sein de notre équipe au cours de cette phase de transformation, alors que Prokarium entre en phase de développement clinique, renforçant ainsi notre statut de leader en biologie synthétique et en immuno-oncologie », a indiqué Albright.

À propos de Prokarium

Prokarium s’impose comme une compagnie biopharmaceutique à l’avant-garde de l’application de la biologie synthétique pour créer de nouveaux traitements contre le cancer. Le programme phare de Prokarium, qui progresse actuellement dans les essais cliniques pour le cancer de la vessie, redessine le paradigme de traitement pour les patients. La plateforme Living Cures de la société vise à transformer la médecine de précision en thérapeutiques programmables sur étagère, promettant une nouvelle classe d’immunothérapies durables, accessibles et très efficaces. Prokarium est basée à Londres, au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, consultez le site https://www.prokarium.com.

À propos de ZH9

L’immunothérapie expérimentale ZH9 est développée en tant que traitement monothérapeutique intravésical pour la prévention des récidives du cancer de la vessie. Le recrutement de l’étude PARADIGM-1 est prévu pour le premier semestre 2024 dans plusieurs centres aux États-Unis.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *