lun. Mai 27th, 2024

Madrid, 12 décembre 2022 – La Bundeswehr, Airbus, le Centre aérospatial allemand DLR et les entreprises SFL et Geradts ont réalisé un premier essai en vol de largage suivi de de l’exploitation d’un démonstrateur de drone d’appui à partir d’un A400M. Multiplier la force et étendre la portée des systèmes sans pilote sera l’un des rôles futurs des avions de transport militaire d’Airbus dans le système aérien de combat futur (SCAF).
“L’excellente collaboration avec notre client et nos partenaires allemands sur cette campagne du lanceur de drones à partir de l’A400M est une preuve supplémentaire de la façon dont le développement du SCAF fera passer l’innovation et les technologies au niveau supérieur “, a déclaré Michael Schoellhorn, PDG d’Airbus Defence and Space. “Le SCAF en tant que système de systèmes commence à prendre forme maintenant”. Le dispositif permettant de lancer des drones d’appui à partir d’un A400M a été développé en six mois seulement. Pour le vol d’essai, il a été installé dans la soute d’un A400M de la Bundeswehr, d’où a été lancé un drone Do-DT25 modifié d’Airbus. Après le largage, les moteurs du Do-DT25 ont été démarrés et il a poursuivi son vol. L’équipage de l’A400M a ensuite transféré le contrôle du drone à un opérateur au sol, qui a commandé et posé le drone en toute sécurité.
Les drones d’appui seront des éléments importants du SCAF. Ils voleront en étroite collaboration avec les aéronefs pilotés et aideront les pilotes dans leurs tâches et missions. Les avions de transport militaire tels que l’A400M pourront jouer un rôle important : en tant que “vaisseau-mère”, ils pourront transporter les drones d’appui aussi près que possible de leurs zones d’opération avant de libérer jusqu’à 50 petits drones d’appui ou jusqu’à 12 drones d’appui de plus grande taille. Ceux-ci rejoindront alors les aéronefs pilotés, fonctionnant avec un haut degré d’autonomie, mais toujours sous le contrôle d’un pilote.

Préparation du lanceur de drones à partir de l’A400M
Pour préparer le lanceur de drones A400M à la campagne d’essais, Airbus, le Centre technique aéronautique de la Bundeswehr, le DLR, SFL et Geradts ont appliqué de nouvelles méthodes de travail telles que le prototypage rapide et une approche commune des essais en vol. Cela a permis à l’équipe pluridisciplinaire de développer et d’intégrer le lanceur, dans un contexte de système de systèmes, dans un délai très court. Tout au long du développement, ces nouvelles méthodes de travail collaboratif ont été soutenues par l’agence d’armement allemande, BAAINBw.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *