jeu. Fév 22nd, 2024

C’est en voyant, dépité, la queue d’une vingtaine de minutes devant lui à la caisse d’une boutique de vêtements qu’Alexandre Chen décide d’abandonner le t-shirt convoité pour finalement rentrer chez lui. Il n’est pas le seul à se comporter ainsi. En effet, 89% des Français ont déjà quitté un magasin à cause d’une file jugée trop longue. C’est pour éviter cela qu’Alexandre Chen a développé en 2022 avec ses anciens camarades d’école d’ingénieurs, Vincent Terrasse et Joe Trinh, un QR Code qui permet de payer instantanément ses achats en magasin. Un gain de temps pour les visiteurs et un gain financier pour les commerçants déjà éprouvé par plus de 1 000 utilisateurs.

16,3 milliards d’euros de pertes en Europe pour la vente au détail à cause des files d’attente
 

PikkoPay est une solution d’encaissement qui se veut simple (installable et désinstallable en quelques heures), accessible (sans téléchargement ni inscription) et bien entendu rapide grâce aux files d’attentes qu’elle supprime en caisse. Concrètement, les smartphones des clients se transforment en terminaux de paiement en trois étapes. Premièrement, les visiteurs scannent les codes-barres des produits

avec leur téléphone, puis ils payent directement depuis l’application. Enfin, le paiement final désactive les antivols des articles concernés et un QR code de vérification est généré pour permettre la sortie. Aucune donnée sensible n’est collectée, puisque PikkoPay travaillent avec Stripe, l’un des leaders mondiaux du paiement pour traiter les transactions.

« L’usage de PikkoPay a été très accessible, il n’y avait qu’un simple QR Code à scanner. C’est plus rapide que faire la queue en caisse. C’est le même fonctionnement qu’un panier en ligne mais dans la vraie vie. » Consommateurs à la sortie de Jil’s Food

 

Gain de temps pour les visiteurs, l’innovation de PikkoPay est également bénéfique aux commerçants qui augmentent leurs ventes, renforcent leur image de marque et améliorent la qualité de l’expérience client. Ainsi, PikkoPay compte déjà 2 clients et 3 tests à Paris et en région Ile-de-France, dans des secteurs alimentaires comme textiles. Des résultats concrets

sont déjà visibles en quelques mois, comme avec la friperie parisienne Acid Violette qui a constaté une augmentation de 10.5% de son panier moyen, un taux d’utilisation de 10% du QR Code et une note de satisfaction de 4.5/5. Après un test gratuit d’un mois, le commerçant souscrit à un abonnement mensuel et paye une commission sur chaque achat. L’abonnement comprend aussi l’intégration du QR code dans le magasin. Les tarifs dépendent de la taille et du secteur du commerçant.

« PikkoPay est une application simple et très intuitive via un QR code. Les clients le font d’eux-mêmes sans demander d’aide. L’équipe de PikkoPay est venue faire une session de formation lors de l’installation qui a juste duré une matinée et elle a ensuite été très réactive. J’ai bénéficié d’une offre bêta-test totalement gratuite pendant 1 mois et j’ai été ravie de poursuivre son utilisation. » Margaux Jeanjean, Gérante d’Acid Violette

L’ambition de devenir le leader du paiement accéléré en Europe

PikkoPay est aujourd’hui composée d’Alexandre Chen, PDG, Joe Trinh, Chef Technique et Vincent Terrasse, Chef Produit. Ils sont notamment arrivés en deuxième position de Plug&Start et ont été lauréats de Made in 92 et du concours Pépite Etudiant Entrepreneur. Fort de cela, PikkoPay est incubée à la Technopole de l’Aube en Champagne mais aussi à la Station F.

Une levée de fond est prévue en 2023 pour accélérer l’intégration aux différents logiciels de caisse du marché afin de rendre la solution la plus accessible possible. De plus, la jeune pousse vise le marché français puis européen tout en recrutant des profils techniques et marketing.

À propos de la Technopole de l’Aube

La Technopole de l’Aube en Champagne est une interface spécialisée en ingénierie de l’innovation. Implantée à Troyes, elle est dotée d’un incubateur d’excellence connecté aux laboratoires universitaires et d’un incubateur étudiant Pépite transversal aux établissements d’enseignement supérieur du territoire, le Young Entrepreneur Center (YEC). Elle propose un programme start-up complet, l’accès à un réseau d’experts, une offre immobilière et propose les meilleures ressources pour aider les entrepreneurs à développer leur projet innovant. Un club de business angels, Champagne Ardenne Angels, est adossé aux activités de la Technopole.

technopole-aube.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *