mar. Avr 23rd, 2024

La semaine précédente, cinq réunions de politique monétaire de banques centrales majeures se sont tenues. Hormis la BoJ (Bank of Japan), qui a relevé ses taux d’intérêts pour la première fois depuis 2007, une information largement anticipée, les autres ont accentué l’idée qu’une baisse de taux était imminente. La BNS (Banque Nationale Suisse) a même ouvert le bal en baissant ses taux directeurs, jugeant que sa politique contre l’inflation avait été efficace. 

Les investisseurs anticipent que la Fed, la BCE et la banque d’Angleterre suivront dans deux ou trois mois, ce qui a donc permis aux indices d’inscrire de nouveaux records. Ça été le cas des trois principaux indices américains : Dow Jones, Nasdaq et S&P500, qui ont touché de nouveaux sommets à la suite de l’allocution de Jerome Powell mercredi soir. 

En France, même si le principal indice français, le Cac 40, a inscrit un nouveau plus haut au-dessus de 8250 points, il termine la semaine sur un bilan légèrement négatif à – 0,15 %. En cause, le secteur du luxe, avec Kering qui a émis un avertissement sur résultat de sa principale marque, Gucci, en raison de ventes en large baisse. Sur la semaine, le titre chute de – 16 %, entraînant tout le secteur du luxe et notamment LVMH (- 4 %). 

Cette semaine, les opérateurs scruteront des indicateurs en provenance des Etats-Unis, PIB, Immobilier et confiance des consommateurs. Plusieurs marchés seront fermés ce vendredi 29 mars pour Pâques et certains aussi le lundi 1er avril. 

Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l’analyse de marchés chez eToro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *