mar. Fév 27th, 2024

Par CBRE

Market Outlook 2024” – analyse les perspectives du marché immobilier en France.

Tout comme les athlètes qui se préparent pour la grande compétition, le marché immobilier se positionne sur la ligne de départ, prêt à saisir les opportunités que cet événement mondial offre.
Perspectives du marché immobilier en France, entre autres, à la lumière
de ce contexte olympique.

 

Comment la tenue des Jeux Olympiques à Paris influencera certains marchés. Quels impacts sur le tourisme, la consommation, la logistique et l’attractivité internationale de Paris et sa région.

L’année 2024 sera, sans nul doute, celle du calendrier de redémarrage des marchés de l’investissement. La reprise attendue dès le 2ème semestre 2023 a été retardée, mais nous restons optimistes pour 2024. Comme dans une course, les investisseurs sont dans les starting-blocks, prêts à déceler les opportunités de marché et à mesurer la juste baisse des valeurs.

L’année 2024 sera, sans nul doute, celle du calendrier de redémarrage des marchés de l’investissement. La reprise attendue dès le 2ème semestre 2023 a été retardée, mais nous restons optimistes pour 2024. Comme dans une course, les investisseurs sont dans les starting-blocks, prêts à déceler les opportunités de marché et à mesurer la juste baisse des valeurs.

Il est clair que l’événement aura un impact positif sur le tourisme et la consommation, qui touchera directement les secteurs hôtelier et commercial.

Cependant, les salariés, utilisateurs des bureaux franciliens, pourraient rencontrer des difficultés à court terme.

 

ECONOMIE

En dépit de faiblesses conjoncturelles, l’économie française éviterait la récession en 2023. Sa résilience attendue en 2024 et sa reprise sur les années à venir restent conditionnées à la reprise de la consommation notamment.

 

ESG

L’écosystème immobilier tout entier se transforme et se mobilise pour la transition. Un langage commun de l’ESG se dessine. L’intégration de critères ESG dans chaque étape de la vie d’un produit immobilier devient désormais la norme.

 

INVESTISSEMENT 

Malgré des volumes en nette diminution, l’année 2023 se termine sur des signaux plutôt positifs et laisse entrevoir la fin des politiques monétaires restrictives. Le point haut de remontée des taux serait-il enfin atteint ? En termes de corrections des prix immobiliers, on peut penser qu’une bonne partie du chemin est parcourue : même si quelques décompressions pourraient encore survenir, 2024 sera une année de repositionnement et de reprise progressive.

 

BUREAUX 

Après un ralentissement en 2023, la demande placée en Île-de-France et en région devrait rester en retrait en 2024 par rapport à la moyenne de long terme, dans l’attente d’indicateurs économiques plus encourageants.

 

 

LOGISTIQUE

Après une période de demande logistique record sous accélérateur de la pandémie, 2023 a été une année chahutée par la conjoncture vacillante. L’année 2024 commence avec les mêmes défis, mais avec l’espoir que la consommation retrouve une meilleure dynamique grâce au reflux de l’inflation. Si la prudence devrait rester de mise, la recherche des flux et de massification des stocks conduira un certain nombre à poursuivre de leur outil logistique, alors que les fondamentaux du secteur demeurent solides.

 

 

COMMERCES

Les projections 2024 laissent espérer une accalmie de l’inflation et des conditions plus favorables à la consommation des ménages. Néanmoins, les habitudes de consommation ne devraient pas changer de manière significative. Les enseignes devraient continuer de développer les formats flagships et explorer les opportunités en centre-ville.

 

 

RESIDENTIEL

L’environnement financier et le début de baisse des prix ont détourné les investisseurs institutionnels du résidentiel classique en 2023, alors que la forte tension sur le marché locatif et les perspectives de rendement supérieur ont attiré les capitaux vers le résidentiel géré. L’année 2023 s’achève avec l’apparition de signaux positifs qui rassurent pour 2024.

 

 

HOTELS

L’année 2023 a été synonyme de retour de la clientèle internationale, masquant les premiers effets de l’inflation sur un secteur traditionnellement sensible à l’évolution du pouvoir d’achat des ménages. Le marché de l’investissement a continué sur sa bonne dynamique observée en 2022, entre rattrapage post-Covid, confiance dans la poursuite du développement du tourisme à l’échelle mondiale et anticipation de l’effet « Paris 2024 ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *