dim. Mai 19th, 2024

Le brainstorming c’est quoi ?

 

Le brainstorming a été inventé dans les années 40 par Alex Osborn, vice-président de BBDO, une agence de publicité américaine. Le terme brainstorming vient de l’anglais « brainstorm » qui signifie remue-méninges.

Il s’agit d’une activité de groupe visant à générer et créer des idées, des solutions ou des recommandations en misant sur la participation active et spontanée de chacun.

NOBO, marque leader de la communication visuelle en Europe du groupe Acco Brands, propose quelques techniques et outils pour rendre les brainstormings plus efficaces et éviter ainsi les erreurs courantes (réunions interminables et non constructives, sentiments de frustration des participants…).

Le brainstorming, à quoi ça sert ?

 

Cette activité permet de générer des idées tout en s’affranchissant de filtres, de jugement ou de critiques. Cela permet également de déverrouiller la créativité et une certaine puissance collective, une idée en entraînant une autre.

Comment ça marche ?

 

Il y a plusieurs étapes à réaliser en amont d’une session de brainstorming.

Il faut dans un premier temps expliquer clairement ce que l’on attend des personnes présentes lors de la séance afin que chacune s’approprie l’enjeu et aie envie d’apporter des solutions à la problématique.

Lors de cette phase de préparation, les personnes présentes doivent pouvoir être capables de reformuler le problème et d’exposer la représentation qu’elles s’en font.

 

Quelques techniques :

 

–        Le Mind Mapping ou la cartographie mentale :

Le Mind Mapping est un excellent moyen de de visualiser l’ensemble des problèmes soulevés afin de se faire une idée de la situation.

L’objectif ou le problème principal est écrit au centre du tableau.

En examinant le problème, certaines choses qui doivent être faites pour résoudre ce problème apparaissent très clairement et peuvent être écrites autour du problème central en branche.

Ces branches deviennent alors leurs propres problèmes avec leurs propres branches.

Cette technique permet de donner un sens clair à la stratégie afin d’atteindre un objectif principal.

 

–        Brain Writing ou l’écriture cérébrale :

Il ne faut pas oublier que la séance de brainstorming idéale comporte entre 8 et 10 personnes, certaines idées risquent donc de ne pas être entendues.

Afin d’éviter cela, le Brain Writing est un excellent moyen pour s’assurer que rien ne soit laissé de côté et que chaque membre de l’équipe puisse partager ses connaissances et ses expertises.

Pour cela, l’équipe doit être disposée en cercle et chaque membre fait un brainstorming individuel et inscrit ses idées sur son propre papier/tableau.

Les feuilles sont alors passées de voisin en voisin et chaque membre de l’équipe examine le nouveau papier en notant les idées qui lui viennent.

On continue jusqu’à ce que chacun récupère sa propre feuille.

C’est une excellente façon de structurer les discussions de groupe et de s’assurer que chacun contribue de manière équitable.

 

–        Resource availability ou la disponibilité des ressources :

Une autre technique pour s’assurer de ne rien laisser au hasard consiste à amener tout le monde à penser de manière non conventionnelle.

Il faut faire en sorte que chacun génère des idées en partant du principe qu’il n’y a pas d’obstacles ; comme si l’argent, le temps ou même les lois de la nature n’étaient pas un souci.

Bien que cela puisse paraître contre-productif, cela permet souvent d’obtenir des résultats positifs.

C’est une sorte d’exercice de « ce qu’il ne faut pas faire ».

 

 

 

Quelques outils :

 

Il existe de nombreux outils pour faciliter la conduite d’un brainstorming et la génération d’idées.

NOBO, acteur référent sur le marché de la communication visuelle en Europe, propose une sélection adaptée :

–        Les tableaux blancs :

Ils permettent d’aider à fixer et à visualiser des idées.

–        Les chevalets et tableaux mobiles :

Très pratiques pour des questions de mobilités (ex : Move & Meet).

–        Les kits de modération :

Il s’agit d’un kit contenant tout le nécessaire (marqueurs, aimants, punaises, notes repositionnables).

–        Les feuilles repositionnables électro-statiques :

Pour noter, effacer, recommencer. Ces feuilles sont repositionnables sur tout type de surface.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *