ven. Juin 14th, 2024
  • Les cours des actions des constructeurs automobiles allemands ont chuté de 21 % depuis 2014, VW étant en tête du déclin
 
  • Les 15 premiers constructeurs automobiles mondiaux dans leur ensemble ont progressé de 104 % au cours de la dernière décennie, et de 22 % cette année.
 
  • Le japonais Toyota a augmenté de 232 % au cours de la dernière décennie, surpassant largement VW
 
  • BMW, Mercedes-Benz et Porsche talonnent les leaders du marché des véhicules électriques Tesla et BYD

21 Mai 2024, Paris – Les constructeurs automobiles allemands, les marques emblématiques de la plus grande économie d’Europe, perdent des parts de marché et génèrent des rendements plus faibles pour les investisseurs que leurs concurrents mondiaux, révèle une nouvelle étude menée par la plateforme de trading et d’investissement eToro.

L’étude d’eToro suit les performances des 15 premiers constructeurs automobiles mondiaux et révèle une décennie de repli pour les constructeurs automobiles allemands cotés en bourse (Mercedes-Benz Group, BMW, Volkswagen et Porsche), les quatre constructeurs ayant connu une baisse du cours de leurs actions de -9 % au cours de l’année écoulée et de -21 % au cours de la décennie écoulée. En moyenne, les 15 premiers constructeurs automobiles (y compris les quatre marques allemandes cotées en bourse) ont vu le cours de leurs actions augmenté de 105 % au cours de la dernière décennie, et de 22 % au cours de la seule année écoulée.

En Chine, le plus grand marché automobile du monde, les fleurons allemands voient leurs livraisons chuter alors qu’ils luttent pour rester à la hauteur de leurs concurrents locaux. VW a été dépassé par le constructeur chinois BYD en tant que marque locale la plus vendue à la fin de 2022, tandis que sa part de marché en Chine est tombée à 14,5 % l’année dernière (contre 19,3 % en 2020) (1). Parallèlement, les livraisons de Mercedes-Benz en Chine se sont contractées pour la troisième année consécutive, avec une baisse de 2 % en 2023. (2) Les livraisons de Porsche en Chine ont également chuté de 15 % l’année dernière. (3)

Les constructeurs automobiles allemands ont également sous-performé dans le segment des véhicules électriques face aux concurrents américains et chinois Tesla et BYD. Au cours des dix dernières années, le cours de l’action de Tesla a augmenté de 1229 % et celui de BYD de 374 %. Tesla détient 19,9 % du marché mondial des véhicules électriques, tandis que VW, son plus proche concurrent allemand, n’en détient que 4,8 %. (4) 84 % du marché chinois des VE est dominé par les constructeurs locaux, les marques automobiles allemandes n’obtenant que 5 % de parts de marché. (5)

Antoine Fraysse-Soulier, stratège des marchés mondiaux chez eToro, commente ces données : « L’industrie automobile mondiale cotée en bourse est la plus divisée que nous ayons jamais vue. L’industrie automobile allemande, tant vantée, est confrontée à une concurrence sans précédent en matière de prix et de technologie. En Europe, de nombreux automobilistes conservent leurs anciens modèles plus longtemps ou choisissent de ne plus utiliser de voiture. Dans le même temps, les concurrents américains, chinois et indiens développent des modèles moins chers et dominent le segment des véhicules électriques, menaçant ainsi la position des constructeurs automobiles allemands sur le marché.”

Les concurrents mondiaux historiques s’en sortent également mieux que les marques automobiles allemandes cotées en bourse. La société japonaise Honda a augmenté le prix de son action de 50 % au cours des 12 derniers mois et de 64 % sur 10 ans. Quant à Toyota, son cours a augmenté de 95 % au cours de l’année écoulée et de 232 % au cours des dix dernières années. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *