jeu. Avr 25th, 2024

Les fintechs, ces entreprises alliant innovation technologique et services financiers, ont révolutionné le secteur financier ces dernières années. En proposant des solutions alternatives aux services traditionnels bancaires, elles ont su conquérir une place de choix dans l’écosystème financier mondial. Dans ce rapport, nous allons examiner les tendances clés de l’industrie fintech en France et à l’international de 2018 jusqu’en 2023.

Chiffres clés sur les fintechs en France

En France, l’écosystème des fintechs est en constante évolution, porté par des investissements importants et une dynamique favorable. Dans cette section, nous allons nous intéresser aux chiffres clés des levées de fonds réalisées par les fintechs, l’évolution du marché et la dynamique de l’écosystème fintech français.

Les levées de fonds dans les fintechs

  • Entre 2018 et 2022, les levées de fonds des fintechs françaises ont connu une croissance exponentielle, passant de 318 millions € à presque 3 milliards €.
  • La part des fonds levés par les fintechs françaises représentent 4,25 % des levées mondiales et 16,71 % des levées européennes en 2022, selon un rapport de CB Insights.
  • La France occupe la deuxième place du classement des pays européens ayant levé le plus de fonds, juste derrière le Royaume-Uni et devant l’Allemagne en 2022, selon In Extenso Innovation Croissance.
  • En 2022, les trois quarts des levées de fonds dans les fintechs en France ont été enregistrées dans les secteurs de l’assurtech, des services bancaires, des services opérationnels et des activités de financement, d’après France FinTech.
  • Les fintechs ont levé un total de 75,2 milliards $ à travers le monde en 2022, au cours de 5 048 opérations – cela représente une baisse de 46 % par rapport à 2021, lorsque les levées de fonds s’élevaient à 139,8 milliards de dollars, avec 5 474 opérations enregistrées.

Évolution du marché des fintechs

  • D’après Vantage Market Research, le marché des fintechs dans le monde devrait être multiplié par 4, de 138,44 milliards $ en 2022 pour atteindre 556,58 milliards $ d’ici 2030.
  • En 2022, 51 % des naissances de licornes fintechs ont eu lieu en Amérique du Nord, 25 % en Europe, 14 % en Asie, 8,7 % en Amérique du Sud, 1 % en Afrique et aucune en Océanie.
  • Selon le dernier recensement France Fintech, on dénombre 700 fintechs en France en 2022, soit le double par rapport à 2018 où elles étaient 350.
  • Selon un rapport de Roland Berger, entre 2018 et 2022 le nombre d’emplois créés dans la fintech en France a été multiplié par 5, passant de 8 000 à 40 000 emplois l’année dernière.

Dynamique de l’écosystème fintech français

  • En France, le secteur fintech pèse 1,9 milliard € de chiffre d’affaires en 2022, selon une enquête menée par Truffle Capital et Finance Innovation.
  • L’année dernière, 24 % des fintechs françaises sont déjà implantées à l’étranger, dont 100 % en Europe et 42 % en dehors de l’Europe.
  • En 2023, on dénombre 26 licornes françaises avec des valorisations allant de à 1 milliard à 6,1 milliards $.
  • La société NewAlpha Asset Management a identifié 6 fintechs parmi les 14 licornes françaises créées avant fin 2021.
  • En 2023, le financement (19,6 %), les services fonctionnels (18 %) et la regtech (16,6 %) représentent les domaines d’activité les plus importants dans l’écosystème fintech français avec une part combinée de 54,2 %, d’après un rapport de bpifrance.

Une hausse attendue de 12,8 % des levées de fonds par les fintechs françaises en 2023

Le secteur des fintechs en France continue de croître à un rythme soutenu, porté par l’innovation technologique et une forte demande pour des services financiers plus flexibles et accessibles. D’après ce graphique, nous remarquons que :

  • Entre 2018 et 2022, les levées de fonds par les fintechs françaises ont été multipliés par 10, passant de 318 millions € à quasiment 3 milliards €.
  • Le secteur des fintechs en France a connu une évolution remarquable en 2021, avec une hausse de 1,44 milliard € de ses levées, passant de 828,2 millions € à 2,272 milliards €.
  • D’après nos projections, les levées de fonds des fintechs françaises pourraient augmenter de 12,8 % par rapport à 2022, pour atteindre 3,27 milliards € en 2023.
Le rapport 2023 des fintechs en France

Les fintechs françaises pourraient représenter un cinquième des levées européennes en 2023

Dans le paysage des levées de fonds, les fintechs françaises connaissent une croissance rapide et occupent une part de plus en plus importante parmi les levées de fonds totales. En effet, on constate une multiplication par 2,5 de la part des fonds levés par les fintechs françaises par rapport aux levées de fonds mondiales entre 2021 (1,80 %et 2022 (4,44 %). Par ailleurs, nos estimations prévoient que cette part pourrait franchir la barre des 5 % en 2023.

Par ailleurs, la France se démarque de plus en plus en termes de part de fonds levés par rapport aux autres levées européennes, avec 16,71 % en 2022. Selon nos projections, cette part devrait atteindre près d’un cinquième (19,2 %cette année.

 
 

Visitez HelloSafe pour plus d’outils.

 

Avec une part de 20 %, le financement est le secteur majeur dans le panorama des fintechs françaises en 2023

Les fintechs françaises couvrent un large éventail de domaines d’activités, allant des services financiers traditionnels, tels que la banque et l’assurance, aux technologies de pointe, comme la blockchain et l’intelligence artificielle. Cette diversité de secteurs d’activités est un reflet de l’ampleur du potentiel d’innovation et de la créativité des entrepreneurs de la fintech en France. D’après ces données, nous observons que :

  • En 2023, les domaines d’activité les plus importants dans l’écosystème fintech en France sont le financement (19,6 %), les services fonctionnels (18 %) et la regtech (16,6 %) – à eux trois, ils comptent pour 54,2 % du panorama fintech français.
  • À l’inverse, les secteurs les moins communs pour ces fintechs sont les secteurs de la gestion du risque (0,8 %), les services bancaires (6,6 %) et l’assurtech (12,4 %).
 

 

En 2022, un quart des nouvelles licornes fintechs dans le monde sont européennes

Les start-ups dites “licornes” sont considérées comme les plus prometteuses et les plus innovantes de leur secteur d’activité. Elles attirent l’attention des investisseurs du monde entier et ont un impact significatif sur l’économie mondiale. Dans ce graphique, nous voyons que :

  • De 2018 à 2022, l’Amérique du Nord a enregistré le plus grand nombre de naissances de licornes fintechs avec un total de 179, devançant l’Asie qui en a produit 62, et l’Europe (61).
  • En revanche, pendant cette même période l’Océanie et l’Afrique sont les continents ayant connu le moins de naissances de licornes fintechs, avec seulement 3 licornes chacun, suivis par l’Amérique du Sud qui en a produit 25.
  • En 2022, 51 % des naissances de licornes fintechs ont eu lieu en Amérique du Nord, tandis que l’Europe en a produit 25 %, l’Asie 14 %, l’Amérique du Sud 8,7 %, l’Afrique 1 % et l’Océanie 0 %.

 

 

 

Quelle est la définition d’une fintech ?

Une fintech est une entreprise technologique qui propose des services financiers innovants en utilisant des technologies numériques pour améliorer l’expérience client et réduire les coûts. Elles peuvent proposer une large gamme de services financiers, tels que le paiement en ligne, l’investissement automatisé, la gestion de patrimoine numérique, et bien plus encore.

Quelles sont les principales fintechs en France ?

Quelles sont les fintechs françaises ?

Les fintechs sont de plus en plus nombreuses et diversifiées en France et en particulier à Paris, on en dénombre près de 900 au total en 2023. Voici quelques exemples des fintechs françaises selon leurs secteurs d’activité dans le pays :

 

 

Pourquoi investir dans la fintech ?

Comment investir dans une fintech ?

Investir dans une fintech peut être une option intéressante pour les investisseurs cherchant à diversifier leur portefeuille ou à soutenir une entreprise innovante. Voici quelques étapes clés pour investir dans une fintech :

  1. Faire des recherches : Il est important de mener des recherches approfondies sur l’entreprise fintech en question, y compris son modèle économique, son équipe de direction et ses perspectives de croissance.
  2. Évaluer les risques : Tout investissement comporte des risques, il est donc essentiel de comprendre les risques associés à l’entreprise fintech, tels que la concurrence, les réglementations et les défis de financement.
  3. Trouver des sources d’investissement : Il existe plusieurs moyens d’investir dans une fintech, y compris le financement participatif, le capital-risque, les fonds d’investissement spécialisés et les plateformes de courtage en ligne.
  4. Effectuer une due diligence : Il faut toujours vérifier les informations fournies par l’entreprise fintech et de s’assurer que les informations financières sont fiables et vérifiables.
  5. Établir un plan d’investissement : Une fois que tous ces paramètres sont pris en compte, il est essentiel de déterminer la somme d’argent que vous êtes prêt à investir dans la fintech et de fixer des objectifs d’investissement clairs.
  6. Diversifier votre portefeuille : Comme pour tout investissement, il est important de diversifier votre portefeuille pour minimiser les risques et maximiser les gains potentiels, soit en investissant dans plusieurs fintechs ou dans des actifs complémentaires par exemple.
  7. Suivre de près votre investissement : Une fois que vous avez investi dans une fintech, il devient primordial de suivre de près les performances de l’entreprise et de réévaluer régulièrement votre investissement, pour essayer d’optimiser vos objectifs de rentabilité de départ.

En somme, investir dans une fintech nécessite une préparation minutieuse, des recherches approfondies et une évaluation attentive des risques et des opportunités.

Quel avenir pour les fintechs ?

Les fintechs ont connu une croissance rapide ces dernières années, transformant l’industrie financière en offrant de nouvelles solutions innovantes pour les services financiers. L’avenir des fintechs semble prometteur, avec des perspectives de croissance continue dans les années à venir. Voici quelques tendances qui pourraient façonner l’avenir des fintechs :

  • L’adoption croissante de la technologie financière : Avec une adoption croissante de la technologie financière par les consommateurs et les entreprises, les fintechs ont de plus en plus d’opportunités pour offrir de nouveaux produits et services, tels que les paiements mobiles, les prêts en ligne, les robo-advisors, les néobanques, les crypto-monnaies, etc.
  • La réglementation : Les réglementations gouvernementales continuent de jouer un rôle important dans l’industrie des fintechs, avec de nouvelles lois et réglementations qui pourraient être mises en place pour mieux protéger les consommateurs et réglementer l’industrie.
  • La concurrence : La concurrence est féroce dans l’industrie des fintechs, avec de nombreuses entreprises qui cherchent à développer des solutions innovantes pour les services financiers. Les fintechs devront continuer à innover pour rester pertinentes et compétitives.
  • Les partenariats : Les fintechs pourraient également chercher à nouer davantage des partenariats avec des entreprises traditionnelles, telles que les banques, pour offrir des services financiers plus intégrés, plus complets et gagner en visibilité.
  • L’expansion internationale : Les fintechs pourraient aussi chercher à étendre encore plus leur présence à l’international pour atteindre de nouveaux marchés et de nouvelles opportunités de croissance.

En somme, l’avenir des fintechs semble prometteur, avec de nombreuses opportunités de croissance dans les années à venir. Les entreprises devront cependant continuer à innover, à se conformer aux réglementations et à répondre aux besoins changeants des consommateurs pour rester pertinentes et compétitives dans l’industrie financière en constante évolution.

Quelles sont les fintechs côtées en bourse ?

Il existe plusieurs fintechs qui sont cotées en bourse à travers le monde. Certaines d’entre elles sont devenues des entreprises à part entière, avec une capitalisation boursière qui dépasse souvent celle des banques traditionnelles. En 2023, la majorité de ces dernières cotées en bourse se trouvent en Amérique du Nord, et plus particulièrement aux États-Unis. Voici la liste des fintechs côtées en bourse en 2023 :

 

Comment créer une fintech ?

Comment se lancer dans la fintech ?

Se lancer dans la fintech peut être une aventure passionnante mais cela nécessite une préparation minutieuse. Voici les 7 étapes clés pour créer une fintech :

  1. Acquérir des compétences en technologie : La fintech est une industrie axée sur la technologie, il est donc important de se familiariser avec les langages de programmation, les outils de développement de logiciels et avoir une solide connaissance de la finance, de la gestion de projet et de l’entreprenariat.
  2. Développer une idée de produit : C’est un domaine large et diversifié, il faut donc comprendre les besoins du marché, trouver un créneau spécifique à explorer et développer une idée de produit qui répond à ces derniers.
  3. Faire des recherches de marché : Mener des recherches approfondies sur le marché et la concurrence est primordial pour comprendre comment positionner votre produit et identifier les opportunités de croissance.
  4. Élaborer un plan d’affaires : Un plan d’affaires solide est essentiel pour convaincre les investisseurs potentiels et obtenir du financement pour votre start-up fintech.
  5. Obtenir des financements : C’est une industrie coûteuse, il est donc important de trouver des sources de financement pour votre entreprise telles que des investisseurs providentiels, des fonds de capital-risque, des subventions gouvernementales, ou des programmes d’accélération de start-up. En effet, rejoindre un incubateur de start-ups ou un accélérateur de fintechs peut offrir un soutien financier, des conseils en matière de gestion et une communauté d’entrepreneurs partageant les mêmes idées.
  6. Connaître les réglementations financières : La fintech est une industrie fortement réglementée, il est donc obligatoire de se familiariser avec les lois et réglementations financières applicables, du jour, et de se tenir informé des évolutions réglementaires en matière de fintech.
  7. Constituer une équipe : Assembler une équipe solide et multidisciplinaire est essentiel pour le succès et le développement de votre entreprise.

Comment les fintechs gagnent de l’argent ?

Les fintechs gagnent de l’argent grâce à différents modèles économiques, et parfois aussi de manière hybride en mixant différentes sources de revenus :

La commission
L’un des modèles les plus courants est celui de la commission, où les fintechs prélèvent une commission sur les transactions financières effectuées par leurs utilisateurs. D’autres se concentrent sur la vente de produits financiers, comme des prêts ou des assurances, et gagnent de l’argent en prélevant une commission sur ces produits.

La publicité
D’autres fintechs tirent des revenus de la publicité ou de la vente de données d’utilisateurs à des tiers, comme les annonceurs ou les courtiers en données. Les fintechs de prêt P2P (peer-to-peer) prélèvent une commission sur les prêts octroyés, tandis que les robo-advisors prélèvent des frais de gestion sur les investissements effectués par leurs clients.

Les frais d’abonnement
Certaines fintechs facturent également des frais d’abonnement pour l’accès à des fonctionnalités premium ou des services personnalisés.

Les partenariats
D’autres fintechs peuvent bénéficier de partenariats avec des institutions financières traditionnelles ou des entreprises, qui leur versent des commissions pour la distribution de produits financiers ou l’apport de nouveaux clients.

Le modèle de revenus hybrides
Enfin, certaines fintechs ont des modèles de revenus hybrides, combinant plusieurs sources de revenus pour maximiser leur rentabilité.

Quelle réglementation pour les fintechs ?

Les fintechs sont soumises à une réglementation spécifique qui dépend de leur activité et de leur statut. En France, l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) est l’organisme de régulation pour les établissements financiers et les fintechs. Elles sont également soumises aux mêmes lois et réglementations que les banques traditionnelles, comme la protection des données, la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. En outre, la réglementation varie en fonction de l’activité de la fintech, par exemple les plateformes de financement participatif sont régies par le code monétaire et financier.

Pourquoi rejoindre une fintech ?

Pourquoi travailler dans une fintech ?

 

Travailler dans une fintech peut offrir de nombreux avantages, notamment la possibilité de travailler dans un secteur en pleine croissance et en constante évolution. Les fintechs sont souvent des entreprises innovantes et dynamiques qui cherchent à perturber les modèles économiques traditionnels, offrant ainsi des opportunités de carrière stimulantes et enrichissantes. De plus, les employés recrutés peuvent travailler avec des technologies de pointe, acquérir de nouvelles compétences et contribuer à la création de produits et services innovants qui répondent aux besoins des consommateurs.

Ces dernières offrent également un environnement de travail souvent plus flexible, moins hiérarchique et axé sur la collaboration, ce qui peut être très attrayant pour les travailleurs qui recherchent une culture d’entreprise différente de celle des banques traditionnelles, et qui sont intéressés par des opportunités d’avancement de carrière rapides.

Quelles sont les fintechs qui recrutent ?

Il y a de nombreuses fintechs qui recrutent actuellement dans divers secteurs et dans diverses villes françaises. Certaines des fintechs les plus connues qui recrutent actuellement en France sont Meilleurtaux, Qonto, Lydia, ClubFunding Group, Younited, Grennly, Agicap, Luko, Swan, Lemonway, Treezor, Trustpair, Seyna, Swile, WeShareBonds, WeeFin, ainsi que de nombreuses autres.

En avril 2023, on dénombre près de 500 offres d’emplois dans les fintechs françaises, elle peuvent varier en fonction de l’expérience et des compétences dans les domaines de la tech, des sales, du marketing, des opérations… Près de 70 % des offres se trouvent à Paris, pour les autres elles sont éparpillées en France et dans le monde. Le type de contrat le plus recherché par ces entreprises est le CDI, suivi par les stages et les alternances.

Comment les fintechs changent les opérations bancaires ?

Les fintechs ont un impact considérable sur les opérations bancaires en les simplifiant et en les rendant plus accessibles aux consommateurs. Les banques traditionnelles sont confrontées à une concurrence croissante des fintechs, qui proposent des services innovants tels que des paiements en ligne, des prêts personnels et des investissements automatisés.

Les fintechs ont également révolutionné l’expérience utilisateur à l’aide d’outils tels que l’intelligence artificielle, le machine learning et la blockchain en offrant des solutions plus rapides, plus efficaces et plus conviviales pour effectuer des transactions. Enfin, elles ont contribué à la démocratisation des services financiers, en proposant des solutions aux personnes qui auparavant n’avaient pas accès aux services bancaires traditionnels.

Quelle est la définition d’une start-up ?

Une start-up est une jeune entreprise en phase de démarrage qui vise à développer un modèle économique innovant et à croissance rapide. Les start-ups sont souvent créées pour répondre à des besoins non satisfaits sur le marché ou pour exploiter de nouvelles opportunités commerciales en utilisant des technologies de pointe.

Qu’est-ce qu’une licorne start-up ?

Quelle est la définition d’une licorne start-up ?

Une licorne start-up est une entreprise en phase de démarrage qui a atteint une valorisation d’un milliard de dollars ou plus, sans avoir été introduite en bourse. Elles se distinguent des autres start-ups par leur croissance rapide et leur capacité à perturber les industries traditionnelles avec des modèles d’affaires innovants et une technologie de pointe. Le terme “licorne” a été inventé en 2013 par la fondatrice de Cowboy Ventures, Aileen Lee, pour décrire ces start-ups extrêmement rares et valorisées.

Quel est le top des start-ups en France ?

Le top des start-ups en France évolue constamment en fonction des investissements et des avancées technologiques dans divers secteurs d’activité. Cette année, on dénombre 26 start-ups appelées “licornes” incluant 10 fintechs, qui sont considérées comme les plus populaires et performantes en France :

 

Travailler dans une fintech peut offrir de nombreux avantages, notamment la possibilité de travailler dans un secteur en pleine croissance et en constante évolution. Les fintechs sont souvent des entreprises innovantes et dynamiques qui cherchent à perturber les modèles économiques traditionnels, offrant ainsi des opportunités de carrière stimulantes et enrichissantes. De plus, les employés recrutés peuvent travailler avec des technologies de pointe, acquérir de nouvelles compétences et contribuer à la création de produits et services innovants qui répondent aux besoins des consommateurs.

Ces dernières offrent également un environnement de travail souvent plus flexible, moins hiérarchique et axé sur la collaboration, ce qui peut être très attrayant pour les travailleurs qui recherchent une culture d’entreprise différente de celle des banques traditionnelles, et qui sont intéressés par des opportunités d’avancement de carrière rapides.

Quelles sont les fintechs qui recrutent ?

Il y a de nombreuses fintechs qui recrutent actuellement dans divers secteurs et dans diverses villes françaises. Certaines des fintechs les plus connues qui recrutent actuellement en France sont Meilleurtaux, Qonto, Lydia, ClubFunding Group, Younited, Grennly, Agicap, Luko, Swan, Lemonway, Treezor, Trustpair, Seyna, Swile, WeShareBonds, WeeFin, ainsi que de nombreuses autres.

En avril 2023, on dénombre près de 500 offres d’emplois dans les fintechs françaises, elle peuvent varier en fonction de l’expérience et des compétences dans les domaines de la tech, des sales, du marketing, des opérations… Près de 70 % des offres se trouvent à Paris, pour les autres elles sont éparpillées en France et dans le monde. Le type de contrat le plus recherché par ces entreprises est le CDI, suivi par les stages et les alternances.

Comment les fintechs changent les opérations bancaires ?

Les fintechs ont un impact considérable sur les opérations bancaires en les simplifiant et en les rendant plus accessibles aux consommateurs. Les banques traditionnelles sont confrontées à une concurrence croissante des fintechs, qui proposent des services innovants tels que des paiements en ligne, des prêts personnels et des investissements automatisés.

Les fintechs ont également révolutionné l’expérience utilisateur à l’aide d’outils tels que l’intelligence artificielle, le machine learning et la blockchain en offrant des solutions plus rapides, plus efficaces et plus conviviales pour effectuer des transactions. Enfin, elles ont contribué à la démocratisation des services financiers, en proposant des solutions aux personnes qui auparavant n’avaient pas accès aux services bancaires traditionnels.

Quelle est la définition d’une start-up ?

Une start-up est une jeune entreprise en phase de démarrage qui vise à développer un modèle économique innovant et à croissance rapide. Les start-ups sont souvent créées pour répondre à des besoins non satisfaits sur le marché ou pour exploiter de nouvelles opportunités commerciales en utilisant des technologies de pointe.

Qu’est-ce qu’une licorne start-up ?

Quelle est la définition d’une licorne start-up ?

Une licorne start-up est une entreprise en phase de démarrage qui a atteint une valorisation d’un milliard de dollars ou plus, sans avoir été introduite en bourse. Elles se distinguent des autres start-ups par leur croissance rapide et leur capacité à perturber les industries traditionnelles avec des modèles d’affaires innovants et une technologie de pointe. Le terme “licorne” a été inventé en 2013 par la fondatrice de Cowboy Ventures, Aileen Lee, pour décrire ces start-ups extrêmement rares et valorisées.

Quel est le top des start-ups en France ?

Le top des start-ups en France évolue constamment en fonction des investissements et des avancées technologiques dans divers secteurs d’activité. Cette année, on dénombre 26 start-ups appelées “licornes” incluant 10 fintechs, qui sont considérées comme les plus populaires et performantes en France :

 

Qu’est-ce que la French Tech ?

Quelle est la définition de la French Tech ?

La French Tech est une initiative publique lancée en 2013 pour promouvoir l’innovation et l’entrepreneuriat en France. Elle vise à renforcer l’écosystème technologique français en rassemblant les entrepreneurs, les investisseurs, les universités, les institutions publiques et les grandes entreprises pour créer un environnement favorable à la croissance des start-ups. Elle comprend également un réseau de villes et de communautés French Tech qui travaillent ensemble pour créer des écosystèmes locaux dynamiques.

Quelles sont les entreprises de la French Tech ?

La French Tech regroupe de nombreuses entreprises, start-ups et fintechs de pointe dans différents domaines d’activité. En 2023, elles sont au nombre de 21 303 en France, et en voici les principales selon leurs secteurs d’activité :

  • Construction Tech-Proptech : IAD France, Little worker, SAFTI…
  • Data-IA-cyber-cloud : BOTIFY, Contentsquare, ChapsVision, Deepki, EcoVadis, GEOSAT, Le Hibou, LumApps, Platfom.sh, Sendinblue, Skeepers, TapNation…
  • Edtech-Formation : 360Learning, Klaxoon, OpenClassRooms, Ornikar, Superprof…
  • Électronique et robotique : Aledia, Crosscall, Exotec, Prophesee…
  • Divertissement-Culture : 52 Entertainmen, Brut, Homa Games, MYM, Singulart, Sotare, Voodoo, Yubo…
  • Fintech-Assurtech : Agicap, Alan, CLUBFUNDING, Descartes Under, Ivalua, Leocare, Libon, Lydia, Papernest, Pigment, Qonto, Syna, Shift Technology, Spendesk, Swile, Younited, Yousign, Pennylane, Alma…
  • Foodtech-Agritech : Agriconomie, InnovaFeed, La Belle Vie, Myditek, Ultra Premium Direct, Ÿnsect…
  • Greentech : Back Market, EkWateur, Ilek, NW, Okamac, Qair, Sweep, Verkor, Vestiaire Collective…
  • Hardware-IOT : I-Ten, Kineis…
  • Healthtech-Biotech-Medtech : Corwave, Dental Monitori, DNA Script, Doctolib, Igyxos, Imcheck Therape, Inotrem, Lifen, MEDADOM, Pharmedigroup, Mnemo Therapeut, SparingVision, Tissium, TreeFrog Therap, Withings, Bioserenity…
  • Ressources Humaines : Gojob, HelloCSE, HR Path, Iziwork, Lucca, Malt, PayFit, Skello, Anywr…
  • Martech-Adtech : Adikteev, Equativ, PlayPlay, Sarbacane…
  • Mobilité : Blablacar, Electra, Flying Whales, Trusk, Ubitransport, Virtuo, Yespark, ZEPLUG…
  • Retail : Akeneo, Ankorstore, AnyCommerce, Certideal, Cubyn, Devialet, Ledger, ManoMano, Mirakl, Smallable, Tootila, Veepee, Visiperf…
  • Spacetech : Loft Orbital So…
  • Télécom : Wifirst…
  • Traveltech : Campings.com, Le Collectionis…

Qui finance la French Tech ?

La French Tech est portée par une petite équipe qui est financée par un mélange de sources publiques et privées :

Sources publiques Sources privées
Les Directions des Ministères de l’économie et des finances (Direction générale des entreprises, Direction générale du trésor), les Affaires Etrangères, le Commissariat Général à l’Investissement, la Caisse des dépôts, Bpifrance et Business France… Les acteurs de son écosystème à proximité comme les accélérateurs, les business angels, les financements publics, etc.
Les différentes sources de financement de la French Tech en 2023

Quelle est la définition d’une insurtech ?

Une insurtech est une entreprise de technologie financière (fintech) qui utilise la technologie dans le but de transformer l’industrie de l’assurance. Les insurtechs offrent des solutions innovantes et numériques pour simplifier et améliorer l’expérience client en matière d’assurance. Elles ont pour objectif de rendre l’assurance plus transparente, accessible et personnalisée pour les consommateurs, tout en offrant des économies de coûts pour les assureurs.

À propos de HelloSafe

HelloSafe est une plateforme leader de la comparaison de produits financiers (assurances, crédits, placements) dans plus de 10 pays dans le monde. Fort d’une technologie propriétaire, unique et puissante, HelloSafe fournit aux usagers du monde entier des centaines de comparateurs et calculateurs gratuits, anonymes et instantanés ainsi que du contenu expert et mis à jour. Notre plateforme permet à chacun de prendre les meilleures décisions pour son argent et de trouver la bonne offre, au juste prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *