mar. Juin 18th, 2024

 A l’instar du marché automobile en pleine crise, le marché du deux roues, véhicules neufs et d’occasion, continue de subir un ralentissement au 1er trimestre 2023 selon les derniers résultats de l’Observatoire Solly Azar AAA Data en passant de 271 692 véhicules immatriculés au T1 2022 contre 265 570 au T1 2023. Le neuf se maintient (-0,7%) mieux que le marché du véhicule d’occasion (-2,8%) pour un tassement global de -2,3%.

 

 

Sur le marché des cyclos, on observe une baisse de -8,4% au 1er trimestre 2023 (70 775) par rapport au 1er trimestre 2022 (77 271) avec une baisse plus marquée sur les scooters -50 cc neufs, (14 860 vs 11 861).

En revanche, sur le marché des motos, la tendance à la hausse se maintient, passant de 194 391 immatriculations au T1 2022 à 194 768 au T1 2023. Cette hausse est portée par les véhicules neufs de +400 cc, notamment les segments Trail, Roadster et Custom qui boostent le segment de 15% en passante de 26 971 immatriculations au T1 2022 à 31 042 au T1 2023. On observe cependant un recul des  scooters de 50 à 125 cc : 24 143 à 22 378 immatriculations

Selon l’Observatoire Solly Azar – AAA Data, la tendance à la forte hausse des immatriculations de deux roues électriques en France se confirme à +13,8%, avec au global sur les segments Particuliers et Professionnels 11 993 véhicules au 1er trimestre 2023 (vs 10531 au 1er trimestre 2022). Le marché du cyclo neuf se tasse légèrement de 2 090 à 1 905 immatriculations au profit du marché de l’occasion qui passe de 986 immatriculations à 1 429.

C’est sur le segment de la moto que la progression est plus marquée avec 1 144 en 2022 à 1 377 en 2023 sur le véhicule neuf (VN) et de 575 à 712 sur le véhicule d’occasion (VO).

Par ailleurs, il est à noter que l’usage du deux roues en ville diffère de celui des zones rurales.

Sur le marché des cyclos de -50 cc, on observe une baisse marquée dans les grosses agglomérations, Paris, Lyon, Marseille. Seul le segment des 14-17 ans, la première acquisition, continue à progresser. La baisse générale sur ce segment semble être compensée par des acquisitions de modèles électriques.

Pour les 50-124 cc, les impacts des évolutions réglementaires récentes à Paris sont perceptibles avec une baisse marquée notamment sur le segment des 26 – à 56 ans et plus. Cette baisse est en partie rognée par l’électrique.

Pour les 125 cc, le marché de l’occasion baisse globalement de 10% sauf sur le segment des 18-25 ans qui se comporte bien. Cette tendance baissière sera à confirmer sur le reste de l’année, les plus gros volumes étant sur le T2. On constate ici que si le neuf et le volume global des immatriculations baissent, le poids de l’occasion continue à progresser.

Pour le segment du deux roues électrique, on note une baisse de 10,3% à Paris. Cette tendance à la baisse en milieu urbain peut s’expliquer par les solutions alternatives qu’offrent les transports en commun pour les déplacements et distances parcourues dans le cadre de la mobilité quotidienne dans les zones denses. Les transports en commun restent favorisés par rapport à la voiture s’il existe une infrastructure dédiée, tels que des couloirs/voies réservés ou la priorité aux intersections, et permet d’éviter les temps de recherche de stationnement.

Il ressort que la cible des 40 et + dans les grandes agglomérations est le cœur de cible notamment avec des modèles comme le BMW EVO. En revanche, les primo accédants se tournent encore naturellement vers le thermique. Cette tendance reflète une évolution des envies et des pratiques des passionnés de moto, sans doute beaucoup plus sensibles au style et l’esthétique qu’à une approche utilitaire, fidèles au dicton « Four Wheel move your body, two wheels move your soul ».

Solly Azar accompagne l’évolution du marché en mettant à jour régulièrement son catalogue et en y ajoutant les nouveaux deux roues électriques qui sortent sur le marché. Aujourd’hui, le catalogue compte plus de 9 333 modèles référencés dont environ 350 électriques. Après l’intégration de 21 nouveaux deux roues électriques (BAIKU, CYCLONE, MOB ION, ENGTIAN, KYMCO, E FUN…), Solly Azar a ajouté les KAWASAKI, SUZUKI, et HARLEY DAVIDSON !

Son offre d’assurance s’adapte aux spécificités du marché de l’électrique en proposant des contrats en LLD partielle ou totale.

 

Marie-Laure Nivot, Responsable Intelligence Marchés AAA Data :

« Des prix plus élevés et la disponibilité des machines continuent de peser sur les achats de deux roues. Toutefois, les motos neuves ont rencontré un franc succès auprès des acheteurs à la faveur de nouveautés et notamment des scooters électriques. En ce début d’année, le marché de la moto neuve a ainsi signé l’une de ses meilleures performances. Cette tendance reste donc à confirmer sur la poursuite de la saison. »

Christophe Michal, Directeur technique du courtier français en assurance Solly Azar :

« Au premier trimestre, Solly Azar tire son épingle du jeu en proposant un tarif très compétitif aux motards expérimentés sur les trails, roadsters et customs et en offrant des services plus comme le traceur GPS flashbird qui permet de supprimer la franchise en cas de vol. Des services en plus qui font la différence auprès du cœur de cible citadin de 40 ans et plus. »

 

À propos de AAA DATA :

AAA DATA, acteur historique et de référence de la donnée valorisée, détecte et identifie les comportements, les besoins et tendances des consommateurs pour anticiper les usages de demain et proposer à ses clients des modèles sur-mesure. AAA DATA s’appuie sur une base de données fiable et avérée. Grâce à son référentiel de données et à son expertise, AAA DATA a su développer des solutions innovantes et anticiper les besoins de demain, et ce dans une grande variété de domaines de consommation.

À propos de Solly Azar :

Crée en 1977, Solly Azar, courtier grossiste conçoit, distribue et gère des assurances dommages et des assurances de personnes, destinées à une clientèle de particuliers et des professionnels. Solly Azar est aussi un acteur reconnu sur le marché des risques locatifs. Ses produits sont distribués via un réseau de 10.000 intermédiaires.

297 collaborateurs – 50,6 millions d’euros de chiffre d’affaires. Filiale à 100% de Verspieren, 1er courtier français indépendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *