sam. Juil 20th, 2024
En novembre 2023, Élisabeth Borne, alors Premier ministre, avait imposé aux ministres et à leurs cabinets d’utiliser Olvid pour leurs communications officielles, afin de se protéger des failles de sécurité des applications grand public.

En ce début d’année, Gabriel Attal a succédé à Élisabeth Borne et a décidé de revenir sur l’obligation d’utiliser Olvid, application de messagerie instantanée française qui se veut la plus sécurisée du monde.

 
Frans Imbert-vier, CEO d’UBCOM, spécialisé dans la cybersécurité pour les entreprises: “Après l’initiative Borne pour la mise en place d’une solution de communication chiffrée imposé au sein du gouvernement, on aurait pu s’attendre à voir nommer un Secrétaire d’État au Numérique, voir espérer un Ministère du Numérique, ambition qui aurait été aligné avec la fraicheur du Premier Ministre. Hélas, on revient en arrière, avec la note Borne désavouée et toujours pas de Secrétaire d’État au numérique ni même une mention dans le discours de la politique générale sur les enjeux du numérique au sein de l’État, pas un mot même sur la souveraineté.

C’est un retour en arrière que le Premier Ministre propose en ignorant cet enjeu qui conditionne pourtant le libre arbitre politique de nos citoyens, surtout à la veille des élections européennes. On peut en conclure que le numérique reste une stratégie orientée vers nos amis outre-atlantique dans la doctrine du Gouvernement qui cède toute notre souveraineté digitale, sans concession. Ce terrain est déjà perdu par le gouvernement Attal.

 
UBCOM a pour mission est de protéger les intérêts économiques des acteurs européens sur le marché mondial contre l’intelligence économique et l’espionnage industriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *