lun. Fév 26th, 2024

En Europe, connaître les principales méthodes de paiement locales utilisées sur les différents marchés et être en mesure de les proposer à leurs clients peut faire la différence pour un commerçant en ligne de petite ou moyenne taille qui souhaite vendre à l’international. Mollie, l’un des prestataires de services financiers à la croissance la plus rapide en Europe, propose un tour d’horizon des méthodes de paiement préférées en fonction des pays. Le rapport sur le e-commerce de Mollie paru en septembre 2022, analyse les habitudes d’achat des consommateurs européens. Il met en lumière la variété des méthodes de paiement locales existantes, un facteur important et pourtant souvent négligé par les entreprises du e-commerce.

 

France : la carte bancaire

 

La France abrite l’un des plus grands marchés européens du e-commerce, qui est à la fois mature et a de bonnes projections de croissance. La carte bancaire est le moyen de paiement préféré des Français, cité par 78% des répondants à l’enquête. Parallèlement, les portefeuilles électroniques tels que PayPal gagnent en popularité. Ceci est principalement dû à de solides références en matière de sécurité. Pour les achats plus coûteux, les consommateurs français privilégient les virements bancaires.

 

Belgique et Pays-Bas : Bancontact et iDEAL

 

Bien que la Belgique et les Pays-Bas soient voisins, ils ont tous deux des préférences de paiement très distinctes. En Belgique, 83% des répondants déclarent que Bancontact est la solution privilégiée lors des paiements en ligne. Ce mode de paiement est donc indispensable pour gagner sur ce marché. Les portefeuilles numériques tels que PayPal et Apple Pay sont également populaires et constituent les modes de paiement qui connaissent la plus forte croissance dans le pays. Cela peut s’expliquer par le fait qu’un quart des achats sont effectués à l’aide d’applications mobiles.

 

iDEAL est de loin le mode de paiement préféré aux Pays-Bas, pour 82% de répondants néerlandais. Il s’agit d’un système de virement bancaire proposé par toutes les banques néerlandaises. Viennent ensuite le débit direct, les cartes de crédit et de débit et PayPal. Le pays, qui est l’un des marchés de e-commerce les plus dynamiques d’Europe, compte plusieurs e-commerçants locaux leaders sur le marché.

 

Région germanophone : le BNPL, les portefeuilles électroniques et TWINT

 

Cette région comprend l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse.

 

L’Allemagne tend à devenir le leader du e-commerce en Europe d’ici 2025, détrônant ainsi le Royaume-Uni. Les consommateurs allemands apprécient les achats transfrontaliers, notamment grâce à la popularité des sociétés de transport, telles que DHL. La caractéristique de ce pays est que de nombreux Allemands préfèrent utiliser le système du “Buy Now, Pay Later” (BNPL) et payer à réception d’une facture. Les consommateurs sont habitués à régler la note une fois seulement la commande reçue. Les paiements fractionnés en Allemagne devraient croître de 59,9 % sur une base annuelle pour atteindre 60424,0 millions de dollars en 2022. Outre le BNPL, un autre mode de paiement privilégié par les Allemands est PayPal.

 

En Autriche, plus d’un tiers des achats en ligne sont effectués à l’aide d’un smartphone et ce chiffre devrait continuer d’augmenter. Et comme dans de nombreux autres pays européens, les portefeuilles électroniques gagnent rapidement en popularité. Aussi, le BNPL et PayPal sont tous deux très populaires dans le pays, tout comme pour son voisin allemand. Cela en fait des options de paiement indispensables pour les e-commerçants. De plus, les paiements par carte de crédit sont également à ne pas oublier.

 

Enfin, le dernier pays de cette région est la Suisse. TWINT est l’un des modes de paiement les plus populaires. Il s’agit du service de paiement numérique propre à la Suisse. Les consommateurs peuvent effectuer des paiements à l’aide de leurs smartphones. Les banques suisses s’ouvrent aussi lentement à Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay, mais pendant des années, TWINT a été la seule option de paiement en ligne acceptée.

 

Royaume-Uni : les portefeuilles numériques

 

En matière d’achats en ligne, le Royaume-Uni est l’un des champions incontestés de l’Europe. L’année dernière, le pays a représenté à lui seul près d’un tiers du total des ventes européennes de e-commerce.

 

Pendant des années, les paiements par carte (AmEx, Mastercard, Visa) ont été le moyen de paiement préféré pour l’achat de biens au Royaume-Uni. Mais aujourd’hui, les achats via le mobile, en particulier les achats in-app, deviennent de plus en plus la norme. Les consommateurs préfèrent cette méthode pour passer leurs commandes facilement, en toute sécurité et de manière pratique. Les portefeuilles numériques les plus populaires au Royaume-Uni sont Apple Pay, PayPal et Google Pay. De plus, les canaux de réseaux sociaux tels qu’Instagram et Facebook, représentent des options qui peuvent contribuer à stimuler les ventes.

 

“Les e-commerçants cherchant à se développer en dehors de leur propre marché national doivent être conscients de l’importance de proposer la méthode de paiement appropriée sur le marché où ils veulent se lancer. Cela permet non seulement d’augmenter les revenus et les ventes, mais aussi de fidéliser les clients. Si cela peut sembler décourageant pour certains, ils peuvent faire appel à un prestataire de services de paiement proposant une solution personnalisée, rapide, transparente et flexible. Ce service aidera à optimiser la conversion, leur permettant de gagner du temps pour se concentrer sur le développement de leur activité.” explique Philippe Daly, Vice-Président de Mollie France.

 

Si vous souhaitez échanger avec Philippe Daly, n’hésitez pas à revenir vers nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *