mar. Avr 23rd, 2024

1er financeur public après l’Etat, la Région Île-de-France a investi plus de 500M€ dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour financer les transports, les infrastructures sportives, des espaces verts et du logement et contribuer à l’effort de sécurité.

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 seront les premiers Jeux de l’Histoire à être accessibles à 100% en transport en commun décarbonés. Avec plus de 2 millions de visiteurs cet été, Ile-de-France Mobilités a mis en place un plan de transport ambitieux afin que les visiteurs puissent accéder à tous les sites de compétition :

·        Une offre de transport réhaussée de 15 % en moyenne et jusqu’à 70% sur certaines lignes comme le métro 9 ou les RER A et C, qui est supérieure aux besoins.

·        Des nouveaux transports livrés pour l’évènement : les prolongements de la ligne de métro 14 de Saint-Denis-Pleyel (à proximité du Stade de France) jusqu’à l’aéroport d’Orly, qui sera à 30 minutes en métro automatique moderne du centre de Paris, prolongement du RER E (jusqu’à Nanterre) et le prolongement du Tramway T3B jusqu’à Porte Dauphine. A ceci s’ajoute, la mise en accessibilité de 240 gares soit 95% du trafic de train et de RER.

·        10 lignes de navettes gratuites pour accéder aux sites de compétition éloignés des gares 

·        150 navettes pour les spectateurs en fauteuil roulant

·        1 000 bus pour transporter les athlètes et les accrédités

·        Une application « Transport public Paris2024 » disponible en mai pour guider les spectateurs sur meilleurs trajets et pour acheter le Pass Paris 2024 dès le mois de juin 2024(allant de 1 à 7 jours);

·        5 000 agents en gare mobilisés afin d’aider les spectateurs à trouver une solution de transports ;

·        415 km de pistes cyclables pour relier les grands sites olympiques ;

·        Des transports (plusieurs lignes de métro et le RER C intramuros) ouverts la nuit du 10 août dans le cadre du marathon pour tous ;

·        1000 taxis à hydrogène circuleront dans la Région

La Région Île-de-France a aussi mené une politique offensive d’investissement dans le financement d’équipements et infrastructures sportives :

·        2 600 équipements sportifs construits et rénovés par la Région Île-de-France dont 2/3 en grande couronne ; un tiers d’équipements sportifs de niveau national ou international supplémentaires après les Jeux

·        Parmi les équipements sportifs exceptionnels : la rénovation du CREPS (92) ou Le Prisme (93) lieu dédié à l’handisport et l’île de loisir modernisée à Vaires (77). Plus d’une centaine de bassins construits dont 35 en Seine Saint Denis. 1,5M de franciliens supplémentaires qui auront accès à une piscine de proximité ;

·        600 athlètes Franciliens bénéficient d’une aide de la Région pour les aider à se préparer à la compétition.

 

La Région Ile-de-France contribue à assurer la sécurité de tous :

·        Formation de 15 000 personnes à la sécurité. En tout, la Région Ile-de-France a formé plus de 50 000 personnes à tous les métiers nécessaires à l’organisation des Jeux.

·        Mise à disposition de 5000 places d’internat pour les forces de sécurités mobilisées des autres régions et cartes de transport gratuites mises à disposition par Ile-de-France mobilités et le siège de la Région sera un centre de repos pour les sentinelles de jour comme de nuit.

·        Création par Ile-de-France mobilités d’une brigade régionale de sûreté mobile de 50 agents dans les transports qui s’ajoutera aux 3 000 effectifs de sûreté et qui restera après les Jeux, 50 brigades de cyno-détection sont mobilisées et 500 caméras de vidéoprotection supplémentaires dans les gares qui s’ajoutent aux 85 000 existantes

·        Création d’une plateforme d’assistance aux communes et entreprises face aux attaques cyber : « UrgencesCyberIDF » avec aide la région pour le diagnostic et la mise à niveau face aux menaces cyber. 

·        « L’abri », la Région est un lieu refuge accessible 24/24 – 7j/7 pour accueillir les victimes en cas de danger, d’agression et de harcèlement. Du lundi au samedi de 9h à 18h, il propose une permanence gratuite, juridique et psychologique

La Région Ile-de-France veut assurer une fête populaire dans toute la région et pas seulement autour des lieux d’épreuve :

·        Une billetterie sociale avec 30 000 billets pour les jeunes d’Ile-de-France via LABAZ, l’appli bons plans de la Région pour les 15-25 ans

·        Des lieux de célébration dans les îles de loisir et dans les communes d’Ile-de-France.

·        Des manifestations culturelles itinérantes avec « L’Olympiade culturelle » : caravane de la culture, ciné mobile, grande parade, concert de l’orchestre national d’Île-de-France au vélodrome de Saint Quentin en Yvelines…

Avec les Jeux Olympiques et Paralympiques, la Région Île-de-France bénéficiera d’un héritage colossal en matière de logements et d’aménagement urbain :

·        Plus de 4 000 nouveaux logements construits ;

·        Des aménagements urbains pérennes pour les mobilités douces comme la passerelle entre L’Ile Saint-Denis et Saint-Denis, l’enfouissement de ligne à haute tension à Saint-Denis, l’aménagement piéton au Bourget… ;

·        20 hectares d’espaces verts créés avec la dépollution et la renaturation de la colline d’Élancourt et entre Saint-Ouen et le nouveau quartier Playel et réaménagement des bords de seine 

Les Jeux Olympiques et Paralympiques ont d’ores et déjà eu des retombées économiques : 110 projets d’investissements étrangers, avec 1 500 emplois déjà créés et 4 000 emplois à terme. La région veut préserver le capital humain avec la création d’une plateforme de reconversion dès le mois de juin pour les salariés qui auront leurs missions terminées et pour les volontaires pour leur assurer un parcours d’emploi grâce à des offres d’emploi déposées par les entreprises volontaires.

Pour Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France et d’Ile-de-France Mobilités  : « Je dis Merci les Jeux. Parce que ces Jeux sont un vrai accélérateur pour notre territoire, pour faire aboutir beaucoup de projets : transport, logements, équipements sportifs. Je sais que cela peut provoquer des désagréments pour nos populations pendant quelques semaines mais le bilan sera positif pour toute la région et le pays. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *