dim. Mai 19th, 2024

En ces temps où le coût de la vie ne cesse d’augmenter, trouver des moyens de réduire les dépenses liées à l’utilisation d’un véhicule est devenu une préoccupation majeure pour de nombreux automobilistes. Dans cette optique, la conversion au bioéthanol offre une solution économique et écologique, permettant de réaliser des économies substantielles sur le carburant, tout en respectant la réglementation en vigueur.

 

Le bioéthanol : une alternative économique et écologique

 

Le bioéthanol, également appelé E85, est un carburant composé jusqu’à 85% d’éthanol et 15% d’essence en volume. Issu de la fermentation de végétaux tels que le blé, le maïs ou le sucre de betterave, il est destiné aux moteurs à essence de tous les véhicules vendus après les années 2000.

Son principal avantage réside dans son prix à la pompe, qui se situe généralement autour de 0,90 centimes le litre, soit plus de la moitié du prix du sans plomb 95, généralement compris entre 1,85 € et 2 € le litre de nos jours.

 

Les avantages économiques de passer au bioéthanol

 

En plus de son prix compétitif, le bioéthanol offre d’autres avantages économiques significatifs :

 

  1. Réduction des coûts : le Superéthanol E85 est moins taxé que l’essence traditionnelle, ce qui explique son prix plus bas à la pompe. Cette économie peut représenter près de 30 € par plein et des centaines d’euros par an. De quoi réaliser un retour sur investissement rapidement pour les conducteurs réguliers.

 

  1. Subventions disponibles : dans certaines régions, comme PACA, Hauts-de-France ou Grand Est, des subventions gouvernementales sont disponibles pour l’installation d’un boîtier E85. Ces incitations financières permettent de réduire encore davantage le coût initial de la conversion.

 

  1. Moins de dépenses d’entretien : en utilisant le bioéthanol, vous prolongez la durée de vie de votre moteur et réduisez les risques de corrosion, ce qui peut se traduire par des économies supplémentaires sur les réparations et l’entretien.

 

Aspects réglementaires de la conversion au bioéthanol

 

La conversion au bioéthanol peut se faire de deux façons et implique des considérations réglementaires importantes.

L’arrêté du 30 novembre 2017 indique en effet que la conversion ne peut être effectuée que par un installateur agréé et habilité par le fabricant du kit E85. La pose d’un boitier éthanol sur des véhicules essence est totalement légal contrairement à une reprogrammation moteur qui intervient sur le paramètres électroniques du calculateur.

 

De plus, des changements de carte grise peuvent être nécessaires pour refléter le nouveau carburant utilisé. Vous disposez de seulement un mois, à compter de l’installation du kit E85, pour actualiser les informations présentes sur le certificat d’immatriculation.

Dans le cas contraire, vous vous exposez à une amende forfaitaire de 135 €, dont le montant peut être majoré jusqu’à 750 €. Il est donc essentiel de se conformer à la loi pour éviter des problèmes futurs.

 

Limiter les frais sur son véhicule avec le bioéthanol

 

La conversion au bioéthanol représente une stratégie efficace pour réduire les coûts liés à l’usage d’un véhicule. En optant pour la conversion éthanol, vous réalisez non seulement des économies importantes sur le carburant, mais vous contribuez également à la protection de l’environnement grâce à des émissions réduites de gaz à effet de serre. Pour les automobilistes soucieux de leur budget, le bioéthanol offre une alternative économique et durable, tout en assurant une conduite performante et responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *