mar. Avr 23rd, 2024

A l’occasion du salon Hyvolution, H2V, pionnier de la production massive d’hydrogène bas-carbone, et la Banque des Territoires ont conclu un accord de partenariat d’investissement pour les cinq prochaines années en vue d’accompagner le financement des projets de production d’hydrogène bas-carbone et d’e-carburants.

Ce partenariat lance la collaboration à venir entre H2V et la Banque des Territoires et répond aux besoins d’investissements nécessaires à la construction d’actifs de production massive d’hydrogène bas carbone et d’e-carburants en France. Un premier projet de 200 MW concerné par ce partenariat serait à Marseille Fos.

 

Un premier projet visé à Marseille-Fos de production d’e-carburants aux côtés du Groupe CMA CGM.

 

Au moment où la France définit sa nouvelle stratégie pour le déploiement de l’hydrogène décarboné, en confirmant l’objectif ambitieux de 6,5GW de capacité d’électrolyse installée sur son sol d’ici 2025, la Banque des Territoires se positionne aux côtés de H2V, à travers ce partenariat, pour un montant d’investissement qui pourrait représenter jusqu’à 65M€ à horizon 2029. La Banque des Territoires interviendrait a minima à hauteur de 20 % du capital nécessaire aux sociétés de projets (SPV) pour porter les actifs ainsi développés, H2V restant actionnaire majoritaire de ses actifs.

Un premier site identifié dans le cadre de ce nouveau partenariat, pourrait concerner le projet en cours mené par H2V à Fos-sur-Mer, d’une puissance de 200 MW et dans lequel le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) est actionnaire depuis 2023. Ce projet a pour ambition de produire 28 000 tonnes d’hydrogène bas-carbone dédié à la production annuelle de 140 000 tonnes d’e-méthanol pour avitailler entre autres la flotte de CMA CGM, un acteur mondial des solutions maritimes, terrestres, aériennes et logistiques. Cela permettrait d’éviter, l’émission de 240 000 tonnes de CO 2 chaque année. CMA CGM confirme ce jour sa marque d’intérêt pour étudier plus avant les conditions de réalisation de ce projet.

Pionnier de la filière hydrogène, H2V œuvre depuis 2016 pour produire de l’hydrogène bas-carbone destiné à deux usages qui doivent urgemment être décarbonés : l’industrie et la mobilité lourde.

Dans l’industrie, il s’agit de remplacer l’hydrogène gris, aujourd’hui utilisé par les raffineries et le secteur de la chimie (dont la production dégage 10 tonnes de CO2 pour 1 tonne produite), mais aussi le charbon, qui alimente les aciéries, et le gaz naturel (énergie fossile importée).

Concernant la mobilité lourde, l’objectif est de remplacer le gazole utilisé par les camions, mais aussi de fournir des e-carburants issus d’une combinaison mêlant hydrogène bas-carbone et CO 2 capté, pour le substituer au fioul lourd nécessaire aux transports maritimes (e-méthanol) et au kérosène pour l’aérien (e-SAF). Positionné dans les bassins stratégiques en France et en Europe, H2V développe des gigafactories d’hydrogène bas carbone produit à tarif compétitif. Déjà présent à Dunkerque, Marseille Fos, Thionville, Valenciennes, Saint-Clair-du-Rhône et aux Portes du Tarn, H2V mène également des études à Pont-sur-Seine, en Normandie, dans le Haut-Rhin, au Royaume-Uni et en Belgique.

La Banque des Territoires, engagée pour la transformation écologique du pays, est mobilisée pour accompagner la mise en place du nouveau mix énergétique décarboné, notamment en soutien du déploiement de la filière hydrogène. Positionnée sur la filière hydrogène depuis 2020, la Banque des Territoires a déjà engagé plus de 90M€ sur ce secteur. Ce partenariat s’inscrit pleinement en cohérence avec les mesures « phares » de son Plan Stratégique 2023-2028 dont :
– l’accompagnement de la mise en place du nouveau mix électrique décarboné
– l’accélération du basculement vers une mobilité décarbonée
– la réindustrialisation des territoires en maîtrisant les impacts environnementaux

« Ce partenariat est le fruit d’un long travail mené en confiance avec la Banque des Territoires, pour apporter des solutions de décarbonation à l’industrie comme au secteur des transports lourds et accompagner la nécessaire transition énergétique de la France. Je me réjouis également de l’intérêt marqué par un acteur de l’envergure de CMA CGM et du soutien apporté par le Grand Port de Marseille Fos » a indiqué Alexis Martinez, directeur général de H2V.

« La collaboration ainsi actée avec H2V, acteur indépendant qui a su atteindre avec succès des jalons de développement clés sur des projets de grande ampleur situés dans des zones hautement stratégiques, confirme et renforce le positionnement de la Banque des Territoires au service de la décarbonation de l’économie, de la réindustrialisation des territoires et de la souveraineté énergétique de notre pays. En ce sens, nous nous réjouissons de la marque d’intérêt de CMA CGM pour un projet porteur d’une potentielle collaboration future fructueuse sur Fos-sur-Mer, aux côtés du Grand Port Maritime de Marseille » déclare Elise Stoffaës, directrice d’Investissements, responsable du pôle ENR, Département Transition Energétique et Ecologique de la Banque des Territoires

« Avec l’objectif d’atteindre le Net Zero Carbon en 2050, le Groupe CMA CGM investit massivement dans le renouvellement de sa flotte et accueillera prochainement plusieurs porte-conteneurs pouvant être propulsés au méthanol vert, contribuant ainsi à la décarbonation du transport maritime. L’avitaillement de ces navires en carburants bas carbone est désormais un enjeu central pour CMA CGM. Le projet de H2V et son implantation à Fos-sur-Mer aux côtés du Grand Port Maritime de Marseille et de la Banque des Territoires constitueraient donc une formidable opportunité pour notre Groupe. » déclare Félix de Carpentier, Directeur Général de PULSE, le fonds Energies de CMA CGM.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *