dim. Mai 19th, 2024

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, visitera l’entreprise GEOSAT, spécialisée dans la mesure et la modélisation spatiale, la représentation fine des territoires par topographie, BIM/CIM, détection de réseaux, cartographie mobile, ce mercredi 27 mars de 15h15 à 16h15 à Pessac (17 rue Thomas-Edison).

Le Conseil régional accompagne cette entreprise, associée au projet Ferrocampus, depuis plusieurs années, notamment au titre de sa politique de soutien aux projets innovants et à la performance industrielle : 491 267 euros en 2024 pour le projet collaboratif de recherche et de développement Starc, d’un système d’aide à la conduite pour l’anticipation et l’évitement des collisions ; 88 681 euros en 2022 pour accompagner le déploiement de la maquette numérique dans le BTP ; 492 573 euros en 2021 pour une plateforme de génération automatique de cartes haute-définition pour la navigation des véhicules autonomes ; 226 628 euros en 2017 pour le déploiement du projet « Plateforme de stockage et d’analyse du nuage de points » (Psanp) issus d’un radar Lidar en mouvement dans le domaine de la ville intelligente et sûre (traversées d’enfants) ; et 124 036 euros en 2015 pour la version initiale du projet Psanp.

GEOSAT développe des techniques de mesure 3D telles que le Lidar (mesure à distance), la photogrammétrie, la détection de réseaux et la cartographie mobile, soit le mobile mapping, combinées à des outils d’intelligence artificielle internes pour comprendre et modéliser les espaces.

Elle fait partie du consortium « Nouvelle signalisation ferroviaire frugale », piloté par Thales Innovation, avec Ferrocampus (Saintes), Setec (Bordeaux) et Clearcy (Aix-en-Provence). Ce programme représente un budget consolidé de 28 millions d’euros et porte spécifiquement sur les enjeux de réhabilitation des infrastructures de desserte fine des territoires : nouvelles signalétiques, automatisation, sécurisation des passages à niveau.

Mardi 19 mars 2024
En Limousin, un train pas comme les autres dédié aux innovations, entre en gare !

Afin d’innover et expérimenter pour construire les trains de demain, la Région Nouvelle-Aquitaine a fait l’acquisition d’un autorail X73500 dans le cadre du projet TELLi « Train Léger Innovant ». Ce « train-études » vise à acquérir des données et tester en situation réelle des solutions et des technologies innovantes des futurs TELLi.

Exploité par SNCF Voyageurs, ce TER Nouvelle-Aquitaine circule en service commercial depuis le lundi 18 mars sur les lignes de l’étoile ferroviaire de Limoges : 18, 23, 24, 25, 26, 27, 31 et 34.

TELLi est un projet mené dans le cadre d’un consortium regroupant un ensemble de partenaires pilotés par SNCF : Thales, Texelis, CAF, Wabtec, Railenium, Ferrocampus, Alstom, Capgemini, Cerema et Ektacom.

Ce train-études accueillera progressivement à son bord des équipements installés par chaque partenaire. Des ordinateurs embarqués permettront d’analyser la circulation du train et d’acquérir des flux de données en temps réel.

Des caméras et des LIDAR (système radar opto-électronique de télédétection) recueilleront des données afin de définir de nouveaux process pour optimiser la maintenance préventive des voies.

Un projet visant à faire bouger les lignes

Aux côtés des principaux acteurs de la filière ferroviaire française, la Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate d’un très ambitieux appel à projet lancé par l’Etat dans le cadre du programme France RELANCE 2030.

Dénommé Train Léger innovant (TELLi), ce consortium vise à élaborer la future génération de trains qui circuleront sur les lignes régionales de dessertes fines non électrifiées.

Dans ce cadre, la Région Nouvelle-Aquitaine s’est engagée, au travers du projet FERROCAMPUS, à contribuer activement à ce programme de recherche visant à faire émerger des innovations à même d’accélérer la décarbonation des futurs matériels roulants, d’apporter toujours plus de services aux usagers et de faire évoluer les réglementations en termes de signalisation ferroviaire.

L’acquisition d’un autorail X73500 qui vient s’intégrer dans la mise en œuvre d’un schéma régional d’expérimentation unique en France fait partie des engagements de la Région au sein consortium TELLi « Train Léger innovant ».

L’objectif de TELLi est de redynamiser les « petites lignes » en offrant plus de services à coûts maîtrisés, et apporter une solution de mobilité ferroviaire pérenne et décarbonée aux territoires ruraux. À terme, grâce à l’emploi des technologies les plus avancées et à une nouvelle approche intégrant exploitation, matériel roulant et infrastructure, l’objectif du futur TELLi est d’apporter une baisse significative des coûts sur l’ensemble de son cycle de vie pour accélérer le report modal vers le train.

Le FERROCAMPUS est un écosystème unique en France, réunissant près d’une cinquantaine d’acteurs mobilisés pour imaginer les formes d’innovations et de recherches, dont le TELLi, autour de la mobilité ferroviaire, durable, connectée, autonome et décarbonée de demain.

Basé à Saintes sur 14 000 m², il réunira des espaces d’innovations, d’expérimentations, un centre d’essais et de transfert technologiques, un campus de formation et un espace de promotion de la filière ferroviaire.

Retrouvez l’ensemble des informations liées aux expérimentations menées et à venir par FERROCAMPUS sur ferrocampus.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *