Le métavers, présenté comme une nouvelle version immersive d’internet qui allie le réel et le virtuel, a longtemps relevé de la science-fiction. La révolution est toutefois bel et bien en marche : le groupe Facebook est devenu en octobre 2021 Meta, posant les premières pierres de ce nouvel écosystème technologique.

Dans cet « internet du futur », les internautes ne seront plus des spectateurs du web mais des acteurs du virtuel. De nouvelles pratiques apparaîtront dans tous les secteurs d’activité, avec le développement du commerce et de la propriété de biens numériques, et les déplacements d’un monde virtuel à l’autre.

Le métavers fait également apparaître de nouveaux enjeux et inquiétudes. Quels seront ses impacts sur l’être humain ? Quelles seront les conséquences d’un écosystème décentralisé sur le rôle de régulateur des États-nations ? Quelles réglementations, justice et police faudra-t-il mettre en place dans le métavers ?

C’est pour explorer ces questions que l’association eFutura organise le 27 octobre 2022 sa Journée de la Transition Numérique sur le thème du métavers à l’hôtel Bedford, à Paris. Elle réunira huit experts du numérique qui échangeront lors de deux tables rondes consacrées aux usages et aux enjeux du métavers.

Le métavers : la prochaine révolution technologique

Le terme « métavers » a été forgé en 1992 par l’écrivain américain Neal Stephenson dans son ouvrage de science-fiction Le samouraï virtuel, où il imagine un entrepreneur qui a créé un monde parallèle mêlant le réel et le virtuel.

Trente ans après l’apparition du mot, le métavers est en train de passer de la fiction à la réalité avec l’apparition de nouveaux socles technologiques, comme la réalité augmentée et la réalité virtuelle, blockchain, les NFT, les cryptomonnaies, et les nouveaux standards de communication permettant de connecter les différents univers virtuels.

Aujourd’hui, le métavers est en grande partie limité aux domaines du jeu et de l’évènementiel. Pour accélérer son adoption par les internautes, les métavers devront prouver leur utilité en proposant des services, des produits et des expériences qui offrent une valeur ajoutée, et qui ne sont pas une simple reproduction numérique du monde réel. Cela sera bientôt chose faite, grâce aux nombreux acteurs du monde économique qui se sont déjà engagés dans la révolution du métavers.

En s’affranchissant des contraintes du monde physique, le métavers permettra une explosion de l’imagination et de la créativité. Toutefois, cet univers virtuel fait aussi naître des préoccupations majeures : il faut y réfléchir dès aujourd’hui pour que le métavers soit réellement une avancée pour l’humanité.

 

La Journée de la Transition Numérique : un rendez-vous incontournable pour les experts du digital

Chaque année, l’association eFutura organise une Journée de la Transition Numérique, qui est consacrée à des sujets sociétaux liés à la révolution industrielle numérique.

Ce rendez-vous annuel réunit des experts reconnus du digital, qui, lors de tables rondes et de conférences, décryptent les sujets majeurs de la transition numérique. Au fil des échanges, les participants découvrent, apprennent et prennent du recul sur les sujets qui révolutionnent le présent et construisent l’avenir.

Une édition 2022 consacrée au métavers

La Journée de la Transition Numérique du 27 octobre 2022 sera dédiée au métavers. Des invités de renom parleront des technologies et des écosystèmes et des usages de cette nouvelle version du web, mais aussi de ses conséquences sociales, sociétales, environnementales et juridiques.

La journée se composera de deux tables rondes :

Table Ronde 1 : « Métavers : De la technologie aux usages », avec :

  • Frédéric Cavazza : Consultant et conférencier en transformation digitale et auteur de l’ouvrage Social Business
  • Bertrand Wolff : CEO d’Antilogy, co-fondateur de Le Pavillon et co-auteur de Former avec la réalité virtuelle
  • Laurent Gayard : Enseignant et auteur de l’ouvrage Comprendre les NFT et les Métavers
  • François-Gabriel Roussel : Chercheur à l’Université Sorbonne Nouvelle et auteur de Les Mondes virtuels : Panorama et Perspectives

 

Table ronde 2 : « Métavers : des enjeux sociaux et humains »

  • Fanny Georges : Sémiologue, maitre de conférence à l’Université Sorbonne Nouvelle et co-auteure de Les humanités numériques, quelles définitions ?
  • Dominique Boullier : Professeur des Universités en sociologie à l’IEP Paris (Sciences Po), chercheur au CEE et auteur de Comment sortir de l’emprise des réseaux sociaux ?
  • Karima Ben Abdelmalek : Présidente de l’ADIJ (Association pour le Développement de l’Informatique Juridique) et CEO de Happn
  • Anne-Sophie Moreau : Rédactrice en chef de Philonomist

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.