mar. Fév 27th, 2024

Non, les circuits courts ne sont pas morts !

Avec la crise on entend beaucoup que les petits producteurs souffrent, que les exploitations font faillite… Mais la réalité est nettement plus contrastée. Le bio va mal, oui. Le local en revanche continue de cartonner, à condition de faire les choses bien.

Ainsi, plus de 6 Français sur 10 sont des locavores : ils consomment des produits locaux, en circuit court, au moins une fois par mois (source).

Les années Covid ont d’ailleurs eu au moins une vertu : elles ont permis à de nombreux producteurs de découvrir la vente directe. Près de 1 exploitation sur 4 s’y adonne désormais (source), même si la plupart se sont lancées dans le contexte du confinement, lorsque les gens s’arrachaient les produits locaux.

Or, depuis la crise, les producteurs sont séparés en deux catégories.

Il y a d’un côté ceux qui n’ont pas structuré leur démarche et qui souffrent aujourd’hui, rattrapés par la réalité économique et la concurrence. Et de l’autre, ceux qui ont su mettre en place de véritables circuits courts, organisés et structurés. Ceux-là font carton plein, encore aujourd’hui.

Alors concrètement, qu’est-ce qui fait la différence ? Dans la plupart des cas c’est un écart tout bête : ceux qui ont mis en place les bons outils, et ceux qui n’en ont pas.

Sébastien Hubert, co-fondateur de la start-up Lisy.co née à Nantes en 2021, le constate au quotidien : “Nous sommes sur un marché très particulier : la demande en produits locaux est plus forte que l’offre. Sauf que l’offre est difficilement accessible. Autour de Nantes on ne manque pas de producteurs, mais leur passer commande en direct est souvent un enfer : Excel à remplir dans un mail, SMS ou messages Facebook qui se perdent…”. Pour en finir avec cette situation, il a créé un nouvel outil avec son ami Olivier Bachard : Lisy.

Financé par la Région Pays de la Loire, Lisy a mis à disposition des producteurs un outil gratuit qui lève tous les verrous pour développer ses ventes directes.

 

 

    “Le constat est clair : le secteur agri-agro a 10 à 15 ans de retard sur la digitalisation. Il existe déjà une large palette d’outils, mais aucun n’est collaboratif. C’est pour cela que nous avons créé Lisy !”

Une interface déjà utilisée par plus de 600 professionnels partout en France

Née à Nantes en 2021, Lisy est le fruit d’un travail avec des producteurs locaux et la Région Pays de la Loire (dans le cadre d’un appel à projets sur “les commerces du futur”). Son objectif : faciliter le passage des commandes en direct, tout en interconnectant les interfaces de passage et traitement des commandes.

Un concept qui cartonne ! Cette interface #easy-to-use est utilisée par plus de 600 professionnels partout en France, tous accompagnés par une Dream Team composée de 9 personnes.

Grâce à Lisy, quelques clics suffisent pour…

Partager simplement une offre à jour, et faciliter le passage de commande aux clients via une appli gratuite. Claire, productrice d’asperges à Albi a testé : “en simplifiant le passage de commande pour mes clients, j’ai doublé mes ventes cet été !”.

Assurer un suivi fiable de ses commandes. Un élément crucial trop souvent négligé ! Sébastien explique : “Les producteurs admettent souvent qu’entre tous les mails, appels, texto… il arrive que des commandes passent à la trappe. Avec un particulier ça peut passer, mais pour un client pro, ça ne pardonne pas. Si le suivi n’est pas fiable, ça provoque des ruptures pour les clients. Quand ils veulent assurer le coup, ce qui est souvent le cas, ils passent par un autre fournisseur.”

Générer automatiquement ses bons de commande, de livraison, son historique et sa traçabilité produits. Emmanuelle, productrice de noix, témoigne : “Avant je passais mes soirées et WE à gérer l’administratif, un véritable enfer. Ça me bloquait dans le développement de mon activité, je ne vois pas comment j’aurai pu traiter plus de commandes. Avec Lisy ça se fait tout seul, un immense soulagement, et les clients sont contents. Je passe maintenant mes WE en famille, ça me change la vie !”

 

Un outil tout-en-un et accessible gratuitement, en phase avec les enjeux de demain

    “Le fossé entre les producteurs équipés d’outils et les irréductibles du papier crayon n’a pas fini de se creuser…”

Lisy est une solution pratique et accessible à tous qui peut changer concrètement la donne pour tous les producteurs en souffrance. De plus, l’équipe n’hésite pas à partager toutes les informations utiles, en fléchant notamment vers d’autres solutions complémentaires qui peuvent aussi sauver des exploitations.

Le problème ? Les principaux concernés ne savent pas toujours qu’il existe un tel outil à portée de leurs mains.

Sébastien souligne : “Nous communiquons surtout sur les réseaux sociaux. Mais nombre de producteurs en difficulté n’y vont pas, alors l’information n’arrive pas jusqu’à eux. C’est donc essentiellement par le bouche-à-oreille que plus de 600 professionnels profitent de Lisy aujourd’hui, mais il y en a plutôt 6000 qui en ont besoin !”

Lisy+, la version Premium sur abonnement à 29 €/mois

    “Grâce au numérique et à l’IA, un indépendant peut multiplier ses ventes par 10 sans se noyer dans la gestion.”

Très dynamique, Lisy continue de développer son outil en collaboration avec les producteurs. La jeune pousse a notamment lancé Lisy+, une version sur abonnement. Elle permet d’automatiser la facturation, le suivi des stocks et le partage de ses offres via internet (réseaux sociaux, boutique en ligne, place de marché numérique…).

Le but ? Aider les indépendants à développer leurs ventes en centralisant les commandes sur une seule interface pour en automatiser la gestion.

Olivier est à l’origine de cette innovation. Il précise : “Aujourd’hui le digital permet de multiplier les interfaces sur lesquelles se rendre visible, tout en simplifiant la gestion des commandes. Tous les outils à base d’IA nous ouvrent le champ des possibles pour toujours plus automatiser le traitement des commandes.”

Les (grands) petits plus

Un vrai bon plan. Cet outil est réellement GRATUIT : les producteurs ne sont pas bridés dans l’utilisation, ni pollués par la publicité.

Une démarche collaborative. Lisy ne cherche pas à capter toutes les commandes, bien au contraire : l’équipe invite à s’adapter aux interfaces utilisées par les clients pour développer ses ventes. Il est aujourd’hui le seul outil à avoir adopté cette optique d’interconnexion de l’écosystème numérique.

Un accompagnement sur mesure. L’équipe d’experts partage les retours d’expérience de centaines de producteurs, ce qui lui permet d’aider ses utilisateurs à développer leur visibilité sur internet tout en centralisant leurs commandes. Ils peuvent ainsi augmenter leurs ventes sans se compliquer la vie.

Une technologie 100 % française. La start-up gère tout en interne afin de garantir la fiabilité de son outil : grâce à cette politique “zéro sous-traitance dans les pays à bas coût”, Lisy n’a enregistré aucune défaillance en deux ans d’existence.

À propos des fondateurs

    “Notre vocation : démocratiser les circuits courts et permettre aux indépendants de pérenniser leur activité.”

Derrière Lisy, il y a deux amis de longue date, passionnés et engagés.

Olivier Bachard

Ingénieur centrale Nantes, issu de l’écosystème start-up tech parisien où il a évolué pendant 10 ans, Olivier est un expert produit qui a su développer en un temps record un produit aussi simple que performant.

Sébastien Hubert

Sébastien est ingénieur ENSAM / HEC, ancien responsable du développement de l’enseigne Lidl sur l’Ouest, expert du secteur agroalimentaire et de l’écosystème agri-foodtech. Il est référent pour La Ferme Digitale (l’écosystème start-up agritech) et membre du comité de pilotage du technocampus alimentation à Nantes.

 

La genèse de l’aventure Lisy

Ce beau projet est né d’une idée qui a germé en 2020 dans la tête d’Olivier : on parle de plus en plus de la demande sur les produits locaux, mais l’offre est toujours aussi pauvre dans les magasins. Personnellement très engagé sur le sujet, en quête de sens à donner à son travail, il propose à Sébastien, ami de longue date de se lancer dans un projet : aider les particuliers à acheter local.

Après avoir réalisé une étude plus poussée, ils réalisent que le vrai besoin n’est pas de sourcer les producteurs (il y a déjà trop de marketplaces) mais :

  • D’aider les acheteurs, avides de produits locaux, à leur passer commande ;
  • Et de simplifier la gestion des commandes pour les professionnels.

C’est pour en finir avec ce blocage, particulièrement regrettable à l’ère du numérique, qu’Olivier et Sébastien ont créé Lisy !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *