dim. Mai 19th, 2024

Diplomeo, la plateforme dédiée à l’orientation dans l’enseignement supérieur, dévoile les résultats d’une étude sur la relation entre les jeunes et l’IA auprès d’un échantillon de 560 répondants âgés de 16 à 25 ans*. L’objectif : comprendre leur rapport à cette nouvelle technologie, mais aussi son usage dans les études et en matière d’orientation, alors que la phase de confirmation des vœux vient de se terminer sur Parcoursup. Sans surprise, si l’intelligence artificielle réinvente les pratiques de travail, elle impacte également le quotidien des nouvelles générations dans leur orientation. 

Parmi les principaux enseignements, l’étude soulève que :

  • 79% utilisent un outil d’IA pour leurs études ou leur orientation et parmi eux, 55% l’utilisent au moins une fois par mois, 25% toutes les semaines et 21% une fois par jour
  • Près de 8 jeunes sur 10 admettent l’utiliser pour s’aider pendant leurs cours
  • Seuls 28% des jeunes interrogés utilisent l’IA comme outil d’orientation
  • 44% des 16-25 ans utilisent l’IA pour les aider à rédiger leur lettre de motivation pour une formation

L’IA et la Gen Z : quels usages dans les études et l’orientation ? 

L’intelligence artificielle s’est imposée dans notre quotidien avec l’arrivée d’outils comme ChatGPT ou MidJourney. Chez les jeunes, son utilisation est particulièrement importante. 79% : c’est la part des 16-25 ans qui ont déjà utilisé un outil d’intelligence artificielle. Parmi eux, plus de la moitié profitent des possibilités offertes par cette technologie au moins une fois par mois, 25% toutes les semaines et 21% se servent de ChatGPT et consorts tous les jours.

En règle générale, l’IA est vue comme un facilitateur des tâches rébarbatives du quotidien. Parmi les usages les plus fréquents de l’IA, les jeunes l’utilisent massivement pour la production de contenu lié aux études (61%), pour trouver de l’inspiration (46%), ainsi que pour acquérir rapidement des connaissances (41%). 

Dans le cadre de leurs études, 8 jeunes sur 10 qui utilisent l’IA en font usage pour leurs cours. Parmi les usages principaux, les 16-25 l’exploitent pour créer un plan de devoirs ou travaux à la maison (56%), corriger les fautes (55%) et plus largement pour réviser (39%). 

 

L’IA comme outil pour trouver son école ? Pas vraiment.

Malgré l’usage intensif des outils d’intelligence artificielle dans le cadre des études, il semblerait que les étudiants délaissent cette technologie lorsqu’il s’agit de s’orienter. 76% des 16-25 ans ont répondu “non” à la question “As-tu déjà utilisé l’IA pour chercher une école ?”. 

Parcoursup, réorientations fréquentes en première année, poursuite d’études après un bac+2 ou un bac+3 : davantage confrontée aux questions d’orientation, la tranche des 17-20 ans est la plus active dans son usage de l’IA en matière d’orientation. Près de 40% utilisent l’intelligence artificielle pour s’orienter et obtenir des suggestions de métiers, secteurs et formations qui leur correspondent, contre environ 30% chez les plus de 21 ans. 1 sur 3 en fait usage pour chercher une école contre 1 sur 5 du côté de leurs aînés.

 

La lettre de motivation et l’IA : un usage qui interpelle

Les jeunes, toutes catégories d’âge confondues, sont 44% à utiliser l’IA pour rédiger une lettre de motivation pour candidater à une formation quelle qu’elle soit (à travers Parcoursup, Mon Master ou hors de ces plateformes). L’utilisation de l’IA pour leur vie professionnelle est moins importante : ils sont 21% à faire appel à ChatGPT ou autre outil pour postuler à un job étudiant, 20% à un stage et 19% à une alternance. 

Si l’utilisation de l’IA pour la lettre de motivation n’est pas encore significative, elle interpelle tout de même : l’IA ne remplace pas l’humain dans ces tâches qui nécessitent de bien se connaître, d’identifier ses forces et ses compétences, afin de les valoriser dans un courrier destiné à des recruteurs. Par ailleurs, une vaste campagne de sensibilisation au sujet de l’IA dans le cadre de la lettre de motivation a été menée par plusieurs établissements d’enseignement supérieur.

 

Un usage de l’IA plus mesuré du côté des femmes 

L’enquête sur l’usage de l’IA par la génération Z démontre que cette technologie a su être adoptée aussi bien par les femmes que les hommes. Elles sont toutefois un peu moins nombreuses à utiliser ces outils (77% contre 79% pour les hommes), mais cette différence reste assez légère. C’est dans la régularité de la pratique que les chiffres changent. 50% des femmes de 16 à 25 ans ont un usage peu régulier de l’IA, contre 40% des hommes. Elles sont 16% à bénéficier des atouts de cette innovation au quotidien, alors que leurs homologues masculins sont 26% à admettre se connecter à des sites comme ChatGPT tous les jours.

Si elles sont 82% à affirmer utiliser l’IA dans le cadre de leurs études (contre 75% chez les hommes), elles sont moins nombreuses (32%) à exploiter cette technologie pour rédiger des devoirs que leurs homologues masculins (38%). Elles bénéficient davantage de ces outils pour corriger leurs fautes (56%) et s’organiser (18%). En revanche, les femmes plébiscitent peu l’IA pour réviser (29% contre 49% chez les hommes).

 

*Étude réalisée du 25 mars au 9 avril 2024 auprès de 560 jeunes âgés de 16 à 25 ans, selon la méthode des quotas. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *