Martin PIETRI

L’excellence, l’art de vivre et les arts décoratifs français ont traversé les siècles et les frontières.

Depuis 1987 et 2015, à sa fondation par Madame
Taillardat et à sa reprise par Emblem, notre Maison
œuvre chaque jour à assurer leur rayonnement pour
demain. Notre passion pour le mobilier historique
est une inspiration quotidienne, son esprit anime
nos artisans et ses lignes guident nos créations, qu’il
s’agisse des styles Louis xv, Louis xvi, Directoire et
Empire. L’influence du classicisme se marie néanmoins
à notre époque et nous l’associons à des recherches
contemporaines sur les teintes et patines.

Nous collaborons régulièrement avec des
designers et des décorateurs. Ce sont à chaque fois
des échanges d’une grande richesse, qui portent
plus loin encore notre créativité et notre technicité.
Menuiserie, ébénisterie, sculpture sur bois, mise en
teinte, vernis tampon, peinture, gainage, dorure à la
feuille, bronze, tapisserie, travail du cuir, les vingt-trois
artisans des ateliers Taillardat maitrisent l’ensemble
des savoir-faire, du dessin à la finition, pour réaliser
un meuble de style sur-mesure. Leur excellence et
leur soin du détail ont fait la réputation de la Maison.

La spécificité de notre mobilier réside en effet dans
les teintes et les vernis au tampon, une technique
rare et aujourd’hui délaissée au profit des vernis
polyuréthanes. Nous mettons un point d’honneur à
transmettre cette technique en interne et qui à elle

seule représente deux ans de formation. Ce soin
particulier confère au meuble un fini unique et sans
égal. Dans le digne héritage qui est le nôtre et le mien
à titre personnel, nous privilégions également des
matériaux nobles et naturels, des essences de hêtre
et de merisier issues des forêts françaises. Qu’il
s’agisse de sièges, de bureaux, de commodes, de
buffets, de chevets, de lits, de canapés, de tables ou
de vitrines, nous travaillons exclusivement à la main
et nos techniques de montage sont historiques, les
assemblages sont réalisés en tenons et mortaises tel
que pouvait les réaliser l’atelier de Georges Jacob.
Descendant de cette lignée d’ébénistes
très prisés au xviiie siècle, mon souhait de pérenniser
l’histoire du mobilier d’art et de contribuer à la
sauvegarde des savoir-faire français m’ont amené à
céder à la tentation de l’entrepreneuriat et à quitter
la fonction publique pour créer Emblem, qui a pour
vocation de fédérer plusieurs Maisons de savoir-faire.
Taillardat en a été la première pierre. Nos réalisations
conquièrent désormais majoritairement (à 80%) une
clientèle internationale, au Moyen-Orient, en Russie,
en Grande-Bretagne et maintenant en Chine.
Nos projets s’adressent essentiellement à des
prescripteurs mais nous intervenons aussi dans
la décoration de résidences privées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.