Triliz et Finaho annoncent aujourd’hui leur fusion pour devenir Cleaq, la fintech de l’IT responsable. Cleaq propose le premier SaaS permettant de financer l’IT en minimisant son impact grâce à une offre d’abonnement unique comprenant : le financement, les réparations et l’assistance en illimité, la gestion du cycle de vie.

Une image contenant texte, personne, intérieur, plancherDescription générée automatiquement

Expert du leasing et de la gestion du matériel informatique pour les PME et les start-up, Triliz s’associe à Finaho, son partenaire historique, loueur indépendant spécialisé dans le financement d’équipements à destination des professionnels. Cette opération s’inscrit dans le prolongement d’une année record pour Finaho comme pour la start-up Triliz, qui a vu son chiffre d’affaires multiplié par 12. Cette fusion s’accompagne d’une levée de 4M€ en dette dédiée au financement des contrats alors qu’elles ont déjà levé 5 M€ en equity à elles deux depuis leur création.

« Nous ne souhaitions plus être dépendant des loueurs qui refinançaient nos contrats. Nous nous sommes naturellement rapprochés de notre financeur historique Finaho afin de devenir une seule société, dans laquelle Finaho apporterait son expertise du financement et nous de la technologie. »

Victor Thion, co-fondateur de Cleaq

« Le savoir-faire technologique de Triliz et la synergie de nos équipes nous donnent les moyens de dépoussiérer le métier de loueur pour mieux servir nos clients, tout en conservant notre indépendance financière. Avec la création de Cleaq, nous poursuivons la vision novatrice à l’origine de Finaho. »

Hadrien Carré, co-fondateur de Cleaq

Cleaq aura pour mission d’accompagner ses clients (PME et start-ups) dans la réduction de leur impact numérique. A cet effet, la jeune pousse a été labellisée Numérique Responsable et vient de recruter Laura Berni, ancienne responsable RSE d’OVHcloud.

« La pollution liée au numérique est immense. Elle représente chaque année 4% des émissions de gaz à effet de serre, c’est une fois et demi plus que l’aviation civile. Si nous n’aidons pas les PME et les start-up à réduire leur impact, personne ne le fera à notre place. »

Victor Thion, CEO et co-fondateur de Cleaq

Cleaq ambitionne d’accompagner 1.000 PME d’ici la fin de l’année et d’équiper 20.000 collaborateurs permettant ainsi de réduire l’impact numérique de ces entreprises d’environ 4 235 tonnes de CO2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *