Anne MIDAVAINE

L’Atelier Midavaine est avant tout une histoire de famille dont je représente la 3e génération.

Il a été fondé par mon grand-père Louis en 1919. Au lendemain du décès de mon père Jacques, j’étais présente à l’atelier pour assurer sa pérennité et abandonnais mes vocations premières : la chirurgie dentaire et l’anthropologie.

Le travail de la laque est un savoir-faire très
ancien originaire d’Asie et arrivé en France au xviie
en suivant la route des échanges commerciaux entre
les empereurs du Japon, de la Chine et Louis xiv.
Il fait désormais partie intégrante de l’histoire des
arts décoratifs français, des boiseries du Château
de Versailles à son apogée à la période Art Déco.
Notre atelier est reconnu depuis sa création
à cette période pour le dessin et la réalisation de
panneaux décoratifs en laque d’art. Six artisans y
travaillent actuellement et maîtrisent tous les
savoir-faire de la laque, du ponçage ou encore du
modelage. Nos productions, chaque fois uniques,
mobilisent également des talents plus spécifiques
comme l’application de métaux précieux tels la feuille
d’or ou la feuille d’argent du Japon. Nos créations
s’adressent majoritairement aux grandes marques et
prescripteurs du monde entier. Nous comptons parmi
nos clients des acheteurs du Moyen-Orient, d’Asie,
de Russie, d’Angleterre ou des États-Unis.
Lorsque l’on crée des pièces uniques, chaque
nouveau projet est un challenge. Nous travaillons
en étroite collaboration avec les marques et leurs designers et prescripteurs afin d’imaginer des
créations toujours plus proches de la demande des
clients. Se noue alors une véritable relation tripartite
et de confiance, au sein de laquelle nous apportons
notre savoir-faire et notre expertise. Pour répondre à
la demande et aux nouvelles normes, nos savoir-faire
évoluent sans cesse. Nous recherchons constamment
de nouveaux matériaux, des produits innovants ou
des processus de création plus respectueux de
l’environnement pour toujours plus d’excellence au
service de l’univers du luxe.

Nous travaillons avec les mêmes collaborateurs
depuis vingt ans, mais je reste cependant attentive
aux nouveaux talents et accueille régulièrement des
stagiaires issus d’écoles d’arts appliqués. Recruter
est un vrai choix qui se fait en concertation avec
l’ensemble des salariés en fonction des opportunités de
marchés. Nous privilégions les profils non seulement
créatifs mais également techniques, car la laque est un
travail de rigueur et de perfection. Une solide culture
générale en art est également indispensable. Il faut
trois ans pour devenir autonome. Les compétences
spécifiques à notre Maison se transmettent entre
salariés afin d’assurer la pérennité des savoir-faire.
Au sortir de l’école vous avez des connaissances sur
la laque. À l’atelier, il faut savoir faire du «Midavaine»:
notre écriture est unique et il n’y a qu’en interne
que cela s’apprend!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.