sam. Fév 24th, 2024

En dépit d’un recul des estimations concernant une baisse de taux d’intérêt en mars aux Etats-Unis, suite aux déclarations de Jerome Powell et au rapport mensuel sur l’emploi américain, Wall Street a connu une semaine positive. Les résultats des géants de la Tech ont largement rassuré, poussant les indices américains à de nouveaux sommets. L’Europe a fait moins bonne figure, pénalisée par les performances décevantes de quelques grandes capitalisations et clôture ainsi en légère baisse sur cette période hebdomadaire.

Le statu quo de la Fed va durer encore quelques mois, en effet, la banque centrale américaine ne veut pas précipiter une baisse des taux d’intérêt tant qu’elle n’a pas une vision claire de l’impact du resserrement monétaire sur l’inflation. Le rapport sur l’emploi aux Etats-Unis en janvier, a surpris par sa vigueur, avec la création de 335.000 emplois, nettement supérieure aux 185.000 prévus. Cela n’a pas empêché les indices américains d’inscrire de nouveaux sommets historiques pour le S&P 500 et le Dow Jones.
 
Les GAFAM ont dans l’ensemble publier de très bons résultats, notamment Meta qui a flambé de 21 % sur la séance de vendredi enregistrant le plus gros gain journalier de l‘histoire de Wall Street, + 200 milliards de dollars en une seule journée !

En Europe, en revanche, les indices ont terminé la semaine en territoire légèrement négatif, même si le Cac 40 a, pour la première fois de son histoire, touché les 7.700 points. Certaines publications de résultats ont déçu les investisseurs à l’image de Dassault Systèmes (-11.9 %) ou BNP Paribas (-10.3 %).

Cette semaine, la saison des résultats se poursuivra avec McDonald’s, Eli Lilly, Linde et Walt Disney aux Etats-Unis. En France nous suivrons particulièrement , TotalEnergies, Vinci, L’Oréal, Adyen, Kering ou encore Hermès.

 

La Fed occupe le devant de la scène et les marchés des crypto-actifs restent relativement calmes

 

Les marchés cryptographiques ont connu une semaine relativement calme en termes de mouvements de prix la semaine dernière, la décision sur les taux d’intérêt de la Réserve fédérale et la conférence de presse ayant occupé le devant de la scène.

Comme prévu, le FOMC (Federal Open Market Committee) a maintenu le taux des fonds fédéraux dans la fourchette cible de 5,25 % à 5,50 %, mais le point négatif pour les marchés a été que le président Powell a quelque peu anéanti les espoirs des investisseurs quant à une réduction des taux lors de la prochaine réunion en mars.

À l’instar des actions, les marchés des cryptomonnaies ont également connu une baisse dans un premier temps, mais ont rebondi depuis. Le bitcoin s’échange actuellement à 42 560 dollars sur la plateforme eToro.

Les marchés attendront les prochaines données, telles que l’inflation (indice des prix à la consommation) et les données sur le chômage, pour voir comment elles pourraient peser sur la prise de décision de la Fed lors de la prochaine réunion en mars.

Nous avons vu par le passé qu’en période de politique monétaire souple, les prix des cryptoactifs se sont bien comportés, donc toute indication que l’inflation continue de se ralentir et que les données sur l’emploi sont plus faibles pourrait être un mélange parfait pour faire grimper les prix des cryptoactifs.

LA SEMAINE À VENIR

Après avoir été mise en ligne avec succès sur les réseaux de test Goerli et Sepolia, la mise à jour Dencun du réseau Ethereum est maintenant prévue sur le dernier réseau de test Holesky le 7 février.

Dencun marque le début de l’ère “The Surge” sur Ethereum, qui vise à accroître l’évolutivité, la sécurité et l’efficacité du réseau. Cette mise à jour devrait également permettre de réduire considérablement les frais de transaction (gaz) sur les réseaux de couche 2 au sein de l’écosystème Ethereum.

Si la mise à jour de Dencun sur le réseau test final Holesky est un succès, la mise à jour sera introduite sur le réseau principal Etheruem le 8 février.

LES MOUVEMENTS DE LA SEMAINE DERNIÈRE

Render (RNDR) a été l’un des cryptoactifs les plus performants la semaine dernière, gagnant 20%. Le mouvement semble être une réponse à l’annonce de Coinbase qu’ils ont mis le jeton sur leur feuille de route de cotation.

Render est un réseau qui permet aux utilisateurs de louer leur unité de traitement graphique (GPU) inutilisée aux artistes et aux studios qui en ont besoin pour rendre des graphiques de haute qualité.

RNDR s’échange actuellement à 4,381 $ sur la plateforme eToro.

HISTOIRES QUI ATTIRENT L’ATTENTION

Le rapport d’audit de l’émetteur de stablecoins Tether révèle plus de 2,8 milliards de dollars en bitcoins

Tether, l’émetteur du stablecoin USDT, a récemment annoncé son attestation du quatrième trimestre 2023. Le rapport d’audit fournit une analyse complète de la situation financière de Tether, y compris des informations sur ses avoirs en bitcoins.

Les principaux enseignements de l’audit montrent que Tether a réalisé un bénéfice de 2,85 milliards de dollars pour le trimestre, dont 1,85 milliard de dollars provenant de ses avoirs en or et en bitcoins. 

La trésorerie et les équivalents de trésorerie couvrent désormais 90 % de tous les jetons émis et les capitaux propres excédentaires s’élèvent à 5,4 milliards de dollars, c’est-à-dire les bénéfices non distribués en plus des réserves détenues par Tether. L’excédent de fonds propres est maintenant suffisant pour éliminer l’impact des prêts garantis sur les réserves de jetons, a déclaré le directeur technique de Tether, Paolo Ardoino, dans son tweet.

L’USDT est largement considéré comme le plus grand stablecoin de l’industrie cryptographique, permettant aux utilisateurs de rester dans l’écosystème cryptographique sans avoir à se reconvertir en monnaie fiduciaire. La présentation d’un bilan et de données financières solides pourrait contribuer à renforcer la confiance dans l’émetteur, qui a déjà fait l’objet d’un examen approfondi.

Le cofondateur de Ripple fait état d’un “accès non autorisé” à ses comptes XRP personnels.

Le cofondateur de Ripple, Chris Larsen, a indiqué sur Twitter que 213 millions de XRP (environ 112,5 millions de dollars) avaient été transférés de ses comptes XRP personnels en plusieurs transactions vers diverses adresses de portefeuilles externes. 

Il a reconnu l’accès non autorisé à ses comptes en réponse à un tweet de @zachxbt qui a d’abord cru que c’était Ripple qui avait été piraté.

M. Larson a ajouté qu’ils avaient été “rapidement en mesure de détecter le problème et de notifier les échanges pour geler les adresses affectées. Les forces de l’ordre sont déjà impliquées”.

 

Simon Peters, analyste de marchés chez eToro

Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l’analyse de marchés chez eToro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *