L’ANCT (L’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires) intervient auprès des territoires ruraux via la coordination de l’agenda rural, qui constitue la feuille de route du Gouvernement en faveur de la ruralité, et le déploiement des contrats de ruralité

OBJECTIFS

L’ANCT intervient auprès des territoires ruraux via la coordination de l’agenda rural, qui constitue la feuille de route du Gouvernement en faveur de la ruralité, et le déploiement des contrats de ruralité. L’agenda rural vise à favoriser le développement des territoires ruraux et améliorer la vie quotidienne de leurs habitants, dans une démarche interministérielle.

TERRITOIRES CIBLÉS

EPCI, pôles d’équilibre territorial rural (PETR), syndicat mixte de type pays. 

OFFRE DE SERVICES 

L’ANCT pilote la démarche nationale d’agenda rural et assure le suivi de la mise en œuvre des mesures au niveau interministériel. Depuis septembre 2019, de nombreuses mesures ont été mises en œuvre : 

  • soutien aux petites lignes ferroviaires ;
  • recrutement de médecins salariés dans les zones sous-dotées, et notamment rurales ; 
  • implantation de 200 micro-folies, tiers-lieux culturels ; 
  • déploiement de la Boussole des jeunes, plateforme en ligne d’informations pour les jeunes en matière de mobilité, d’orientation, de formation, etc. 

L’ANCT elle-même met en place certaines mesures, notamment en faveur du commerce, des tiers-lieux, de la mobilité des jeunes ou de la réussite scolaire des élèves ruraux. Elle accompagne également les collectivités territoriales dans leurs démarches contractuelles ou leurs projets de coopération avec d’autres territoires. 

Au niveau national, l’Agence assure le suivi de la première génération de contrats de ruralité en cours (2016-2020) et prépare la suivante, en lien avec les partenaires du programme. Les délégués territoriaux accompagnent les collectivités territoriales dans l’élaboration de leur projet de territoire et la structuration du contrat de ruralité. 

PARTENAIRES

État, régions, collectivités territoriales, associations pour le développement rural. 

Régions de France lance une consultation publique sur l’avenir de la politique des pôles de compétitivité

« La phase 4 » de la politique des pôles de compétitivité arrive à son terme cette année et c’est aujourd’hui qu’il nous faut penser son avenir.
 
Depuis 2020, les Régions ont la charge du pilotage de cette politique. Les Régions de France souhaitent associer l’ensemble des parties-prenantes impliquées dans sa mise en œuvre ou intéressées par son devenir à répondre à notre consultation.
Associer tous les acteurs concernés par la politique des pôles de compétitivité à la réflexion sur les adaptations (modèle, missions, positionnement…) qui doivent nous permettre d’adapter le modèle des pôles de compétitivité pour répondre aux transitions et aux besoins nouveaux des « utilisateurs » des pôles (entreprises, filières, territoires…), telle est l’objet de cette consultation publique ouverte jusqu’au 7 mars 2022 en collaboration avec la plateforme sécurisée Vooter.
 
La crise exceptionnelle que la France et l’Europe traversent appelle du courage et de l’imagination pour concevoir des solutions adaptées aux défis de notre temps. 
Une politique des pôles de compétitivité renouvelée a toute sa place dans cet effort, comme en témoigne la mobilisation active des acteurs des pôles eux-mêmes pour penser l’adaptation de leur modèle et de leurs missions.
 
En 2018, 54 pôles, mobilisant près 18 000 entreprises de toutes tailles et 2 000 acteurs publics (Universités, laboratoires de recherche, acteurs de la formation…), ont reçu le « label » pôle de compétitivité, qui leur permet de bénéficier d’une visibilité accrue et de financements publics dédiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.