dim. Juin 23rd, 2024
  • Les géants de la tech dominent la liste des actions les plus détenues par les Français sur eToro, avec Tesla, Amazon, Apple et Meta toujours en tête. De leur côté, Microsoft et Alphabet bénéficient respectivement d’une augmentation du nombre de détenteurs de 18 % et 16 %.
     
  • Les utilisateurs achètent Société Générale et BNP Paribas suite aux récentes chutes des actions bancaires.
     
  • TotalEnergies et Orpéa remontent la pente au premier trimestre, avec des augmentations respectives du nombre de détenteurs de 23 % et 20 %.
     
  • Le secteur aérien et les constructeurs automobiles perdent la faveur des investisseurs avec Airbus, Air France-KLM, Rolls-Royce et Renault parmi les 20 actions les plus vendues au 1er trimestre.

4 avril 2023 – Les investisseurs particuliers ont acheté des actions bancaires en baisse tout en abandonnant les actions du secteur aérien et des constructeurs automobiles au premier trimestre, selon les dernières données trimestrielles sur les actions du réseau d’investissement social eToro.

Ils ont également bénéficié de leur fidélité continue aux géants de la tech, et ce alors même que l’édition de mars du baromètre trimestriel de l’investissement particulier par eToro révèle que les investisseurs français sont en retard dans le secteur (29 % contre 41 % en moyenne dans le monde).

eToro a en effet examiné les entreprises qui ont connu le plus grand changement proportionnel de détenteurs à la fin du premier trimestre 2023 par rapport à la fin du quatrième trimestre 2022 (tableau 1), ainsi que les 20 actions les plus détenues sur la plateforme (tableau 2).

Sur le podium, on retrouve toujours Tesla, Amazon et Apple, qui ont toutes connu des améliorations significatives de leurs cours de Bourse cette année, celui de Tesla ayant augmenté de 9,3 % depuis le début de l’année. Quant à Microsoft et Alphabet, celles-ci se démarquent au 1er trimestre 2023 en affichant une augmentation de leur nombre de détenteurs de respectivement 18 % et 16 %.

Parmi les 10 plus fortes hausses du trimestre, plusieurs banques figurent sur la liste, ce qui indique que les investisseurs ont tenté d’acheter à la baisse à la suite des récentes turbulences dans le secteur bancaire. Le nombre d’utilisateurs Français d’eToro détenant des actions de la Société Générale a augmenté de 40 %, soit la plus haute hausse des trois derniers mois, tandis que BNP Paribas arrive en deuxième position avec une augmentation de 39 %. Au niveau mondial, c’est le Crédit Suisse qui explose les compteurs avec une augmentation de 242 % du nombre de détenteurs. Autres actions qui bénéficient d’un contexte de crise : Total Energies et Orpéa, respectivement 4e et 5e du classement, remontent la pente au premier trimestre avec des augmentations du nombre de détenteurs de 23 % et 20 %.

Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l’analyse des marchés pour eToro, a commenté ces données : “Le secteur bancaire a connu des turbulences ces dernières semaines et les cours des actions ont été touchés, mais finalement, nous estimons que l’impact durable se limitera à quelques banques individuelles plutôt qu’au système dans son ensemble. Dans cette optique, l’achat des actions bancaires récemment baissières pourrait s’avérer être un bon investissement à long terme.

Les investisseurs particuliers ont également été récompensés pour leur fidélité envers les géants de la tech cette année, les cours des actions commençant à se redresser dans l’ensemble du secteur, même si, dans de nombreux cas, ils sont encore loin de leurs précédents sommets. Ces géants de la technologie ont d’énormes marges bénéficiaires et des bilans solides, et restent bien placés pour faire face aux difficultés économiques à venir.”

À l’autre bout du spectre, le secteur aérien et les constructeurs automobiles figurent en bonne place sur la liste des 20 actions les plus vendues au premier trimestre, Rolls Royce (-17 %), Renault (-6 %), Airbus (-8 %) et Air France-KLM (-4 %) ayant tous vu leur nombre de détenteurs chuter au cours des trois derniers mois.

Antoine Fraysse-Soulier ajoute : “Le secteur aérien ainsi que les constructeurs automobiles ont regagné du terrain depuis qu’ils ont été frappés par le Covid et la montée de l’inflation. Ceci étant, la reprise a été lente et inconstante et certains investisseurs ont décidé de prendre leurs bénéfices et de réallouer leur capital sur des secteurs plus défensifs comme la santé ou l’énergie par exemple.”

*** FIN ***

TÉLÉCHARGEZ LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE (PDF)
TÉLÉCHARGEZ LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE (DOC)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *