sam. Juil 20th, 2024

CBRE, leader mondial de l’immobilier d’entreprise, publie son étude annuelle menée auprès des investisseurs, intitulée 2024 Europe Lenders Intentions Survey, qui révèle les intentions des prêteurs en Europe pour 2024.

 

Comme l’année dernière à la même période, CBRE a mené une enquête auprès des principaux prêteurs immobiliers au niveau européen. Les résultats montrent un sentiment globalement positif, résumé par l’expression « open for business ».

 

Après une année 2023 complexe, les prêteurs immobiliers adoptent une approche volontariste : 2 répondants sur 3 prévoient d’augmenter ou de maintenir leur volume d’activité en 2024. Depuis le début de l’année, sauf rares exceptions, les prêteurs sont réceptifs aux dossiers qui  leur sont présentés.

 

L’activité en 2024 sera cependant principalement marquée par des opérations de refinancement, dans un contexte de faibles volumes d’investissement et de taux de base élevés, malgré la baisse amorcée en juin dernier des taux directeurs par la Banque Centrale Européenne.

 

Des prêteurs immobiliers plus exigeants …

L’approche volontariste des prêteurs immobiliers est un signe indéniablement positif pour 2024. Toutefois, elle s’accompagne de quelques conditions : une forte sélectivité en termes de secteur – les bureaux souffrant encore d’une certaine désaffection – et des critères de souscription plus conservateurs. De plus, dans les nombreux cas de refinancement, une attention particulière est portée à la pérennité du cash-flow et à la qualité du sponsor, notamment sa capacité et sa volonté à réinjecter des fonds propres.

 

…. et toujours engagés pour des projets verts

Un élément constant est l’exigence des prêteurs immobiliers pour le respect des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) avant d’envisager tout nouveau financement. Et si ces critères sont remplis, la plupart d’entre eux sont disposés ou prévoient d’offrir une réduction de marge pour les prêts sur des actifs ayant de solides références ESG, généralement dans une fourchette de de 5 à 20 points de base.

 

Situation en France

Cette enquête européenne masque des réalités nationales parfois divergentes : pragmatisme au Royaume-Uni contre difficultés de certains prêteurs en Allemagne. En France, la période des élections législatives et les Jeux Olympiques et Paralympiques entraînera probablement une certaine attente. Au-delà de ces événements, les fondamentaux du marché restent solides et attractifs pour l’ensemble des prêteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *