jeu. Juil 25th, 2024

Par Simon Peters, analyste de marchés chez eToro

La semaine dernière, les États-Unis ont publié des chiffres mitigés sur le chômage, ce qui semble avoir quelque peu pesé sur l’enthousiasme suscité par les principaux crypto-actifs tels que le bitcoin. 

Alors que le marché du travail s’assouplit avec un ralentissement des embauches, le chômage est toujours à son plus bas niveau depuis plusieurs décennies dans la plus grande économie du monde. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une mauvaise nouvelle en soi, cela suggère que la Réserve fédérale pourrait avoir plus d’élan pour continuer à augmenter les taux, et les maintenir plus longtemps.  Le rythme des hausses de taux l’année dernière a pesé très lourdement sur les marchés des crypto-actifs et a entraîné une forte volatilité. L’environnement de marché a été globalement beaucoup plus stable cette année jusqu’à présent, mais il est peu probable que l’inquiétude des investisseurs prenne fin avant un certain temps – au moins jusqu’à ce que la situation globale de l’inflation se normalise.

  Les rumeurs sur la monnaie des BRICS et ce qu’elles signifient pour la crypto-monnaie

Au cours du week-end, des rumeurs ont circulé sur Internet concernant l’émergence d’une monnaie des BRICS soutenue par l’or et destinée à remettre en cause la domination du dollar sur le marché mondial. Bien qu’il n’y ait pas eu de confirmation réelle d’un tel mouvement, la secrétaire au Trésor américain Janet Yellen a été contrainte de répondre lors d’une conférence de presse à Pékin.  La dédollarisation et la montée en puissance d’une alternative BRICS sont devenues un thème majeur de l’internet ces derniers mois, et font l’objet de nombreuses discussions au sein de la communauté cryptographique. Cela a des implications pour les principaux crypto-actifs tels que le bitcoin, car de nombreux investisseurs le considèrent comme une sorte de “troisième voie” dans le jeu mondial de domination entre les monnaies fiduciaires (ou même les monnaies adossées à l’or).  Toutefois, les BRICS n’ont encore rien produit de vraiment tangible, et si le dollar n’est plus dans la même position qu’avant, il est encore loin de ne plus être la monnaie de réserve mondiale. Mais les crypto-actifs répondront aux développements dans ce domaine car ils constituent une alternative naturelle aux monnaies nationales, en particulier le bitcoin qui est totalement décentralisé. 

Lancement de la blockchain Shiba Inu en août

La crypto-monnaie Shiba Inu devrait lancer sa propre blockchain en août, a confirmé le développeur du projet, Shytoshi Kusama, lors d’une conférence au Canada. Il s’agit d’une étape très intéressante pour ce qui a été une crypto-monnaie assez discrète, bien que très populaire.  La blockchain Shiba Inu se concentrera sur les applications NFT, les métavers et les jeux et a connu une forte croissance dans les jetons de l’écosystème BONE et LEASH. Le projet lance également une organisation autonome décentralisée ou DAO, baptisée DoggyDAO, qui sera gouvernée par les détenteurs du jeton et contribuera à financer des projets sur la blockchain Shibarium.  La concurrence dans l’espace des plateformes blockchain est rude de nos jours. Ethereum est évidemment le géant dans ce domaine, mais d’autres comme Tron, Arbitrum et Polygon ont créé un ensemble varié et innovant d’écosystèmes pour les utilisateurs. L’ajout d’autres acteurs n’est pas une mauvaise chose, car cela poussera toujours le marché à être plus compétitif et innovant, tout en donnant plus de choix aux investisseurs. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *