Les États généraux de la filière réuniront les dirigeants des entreprises françaises, dans un engagement collectif renforcé.

«Il est évident que la crise accélère le changement et sera créatrice de ruptures.
Notre thématique -Nouvelle relance, nouvelle croissance-doit donner un grand signal d’accélération de la mue du secteur cosmétique. Et augmenter la valeur française, dans sa raison d’être de prendre soin de l’homme et de l’environnement, de répondre aux nouveaux besoins de bien-être et de sécurité» partage Christophe Masson, directeur général de Cosmetic Valley.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.