dim. Mai 19th, 2024

HyLight lève 3,7 millions d’euros pour décarboner l’inspection aérienne avec son drone dirigeable à hydrogène

 

Paris, le 15 avril, 2024 – Une révolution dans la prise de vue aérienne est en cours. HyLight, le pionnier de l’inspection aérienne par drone dirigeable à hydrogène, annonce aujourd’hui une levée de fonds de 3,7 millions d’euros auprès de vc et business angels dont Y Combinator, Ring Capital, Kima Ventures, Collaborative Fund et Marc Tarpenning, le co-fondateur de Tesla, pour décarboner l’inspection aérienne. Cette opération va permettre à la pépite française de Y Combinator d’accélérer le déploiement de ses dirigeables à l’échelle industrielle pour offrir la première solution zéro émission capable d’inspecter n’importe quel type d’infrastructure depuis les airs. Lignes électriques, gazoducs, pipelines, chemins de fer, etc. Enfin, une solution décarbonée, peu coûteuse et efficace pour tous les industriels qui ont besoin de collecter des données aériennes !

 

La surveillance des infrastructures : une nécessité coûteuse et complexe

Il y a 80 millions de kilomètres d’infrastructures énergétiques sur notre planète. C’est 200 fois la distance qui sépare la Terre de la Lune. Ces lignes électriques et pipelines sont des infrastructures critiques pour le bon fonctionnement des sociétés. Elles doivent donc être inspectées à intervalles réguliers (parfois plusieurs fois par mois) pour assurer leur bon état et prévenir les défaillances. Mais, aujourd’hui, les opérateurs d’infrastructures peinent à mener des inspections précises et de grande ampleur… Résultat : les fuites de méthane qui proviennent des infrastructures “oil and gas” représentent, en effet, 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre et engendrent des pertes annuelles de 7 milliards de dollars sur le marché européen et nord américain. Les coûts des coupures d’électricité s’élèvent, quant à elles, à 18 milliards de dollars par an seulement aux USA. Parallèlement, le cadre réglementaire durcit et impose aux opérateurs d’accélérer les inspections. Or, identifier efficacement de petits défauts sur de si grands espaces équivaut à chercher une aiguille dans une botte de foin !

 

HyLight : la première alternative écologique et efficace aux drones, hélicoptères et satellites

Pour répondre à ces enjeux, les industriels devaient jusqu’à maintenant avoir recours à des solutions coûteuses et polluantes (hélicoptères), pas assez précises (drones avions et satellites), ou manquant d’autonomie de vol (drones quadricoptères). Avec son dirigeable à hydrogène, HyLight réduit drastiquement les coûts de l’inspection et permet la collecte de données ultraprécises sur des grandes étendues, tout cela sans émettre de Gaz à Effet de Serre (GES). Doté d’une pile à combustible à hydrogène, le « HyLighter » est un croisement entre la technologie des drones et celle des dirigeables. Comme un drone, il est facilement contrôlable et transportable. Et, comme un dirigeable, il est extrêmement stable et économe en énergie, lui permettant de voler jusqu’à 10 heures, soit une distance de 350 km. Sa vitesse de vol de 35 km/h, ses caméras HD et ses capteurs (LIDAR, thermiques, infrarouge, etc) lui assurent, par ailleurs, une précision optimale pour n’importe quel type de mission. En rendant efficients les vols, le HyLighter permet la détection de données jusqu’alors non collectées. Grâce à ses caméras et systèmes informatiques, le HyLighter est ainsi capable de transmettre les données de façon sécurisée, permet d’établir des rapports détaillés ainsi que des plans de contrôle ou de prévision, afin d’éviter pannes ou accidents.

 

Des soutiens et des partenariats de renom qui valident le potentiel d’HyLight

L’intégration d’HyLight à Y Combinator, l’accélérateur de startups le plus prestigieux au monde, témoigne du bien fondé et du potentiel de son innovation. A cela s’ajoute l’accélérateur SkyDeck de l’université de Berkeley, des accélérateurs français de renom tels que Wilco, Agoranov, le programme Propulse de l’Agence de l’Innovation pour les Transports, et le réseau de l’EDHEC via Générations, le fonds seed de Ring Capital et de l’EDHEC. HyLight bénéficie, par ailleurs, du soutien de mentors et investisseurs de haut niveau comme le cofondateur de Tesla, Marc Tarpenning, et de l’ancien directeur des lancements SpaceX, Abhishek Tripathi. Enfin, la startup a mis en œuvre un projet avec Enedis, le plus grand opérateur de lignes électriques en Europe. HyLight est également lauréat France 2030, soutenu par la région IDF.

 

3,7 millions pour faire décoller le HyLighter

Ces 3,7 millions d’euros permettront à HyLight de franchir trois étapes cruciales. En premier lieu, elle lui offrira l’opportunité de réaliser ses premières opérations à grande échelle. Cette expansion opérationnelle soutiendra l’élargissement de son réseau de partenariats stratégiques, renforçant ainsi son positionnement sur le marché. De plus, ces fonds lui donneront les moyens de recruter de nouveaux experts dans divers domaines : réglementation aérienne, systèmes embarqués, systèmes hydrogène, mécanique, industrialisation et logiciel. Cette équipe sera essentielle pour soutenir ses ambitions de croissance, ses besoins en R&D et pour renforcer sa présence dans l’industrie. Enfin, la levée de fonds permettra à HyLight de développer de nouvelles versions de ses drones dirigeables, répondant aux normes aéronautiques et industrielles les plus strictes et approuvées par les autorités internationales compétentes. Ces versions améliorées seront conçues pour être encore plus efficaces, plus sûres et plus faciles à produire à grande échelle, afin de répondre à la demande croissante du marché et toujours mieux satisfaire ses clients et partenaires à travers le monde.

 

Selon Martin Bocken, CEO et co-fondateur de HyLight, « Cette levée de fonds est un jalon décisif pour HyLight. Elle nous permet de concrétiser notre vision d’offrir une inspection massive des infrastructures, de manière décarbonée et de haute précision. Avec le soutien de nos investisseurs, nous sommes prêts à redéfinir les normes de l’inspection industrielle et à répondre aux exigences environnementales et réglementaires croissantes ».

 

Myriam Maestroni, Présidente fondatrice e5t, ajoute « Je suis ravie de soutenir HyLight dans son ambition de révolutionner l’inspection aérienne avec son drone dirigeable à hydrogène. Cette technologie innovante offre une solution décarbonée et efficace pour répondre aux besoins croissants des secteurs de l’énergie, des transports et de l’infrastructure. Nous sommes convaincus que HyLight est bien positionné pour devenir un leader mondial dans ce domaine en pleine expansion.”

 

« Nous sommes heureux d’accompagner HyLight Aero qui, avec son dirigeable, participe à la décarbonation de l’inspection aérienne en améliorant la détection de composants défectueux et des fuites de méthane qui sont responsables d’émissions de gaz à effet de serre significatives. » déclare Gaspard Martin, Investisseur du fonds Générations powered by EDHEC de Ring Capital.

 

« Nous avons tout de suite été intéressés par le produit d’HyLight Aero et par la forte conviction de Thomas, Josef et Martin. Leur dirigeable, que nous sommes allés voir sur leur site sur la base 217 à Brétigny, est une très belle innovation brevetée, mais surtout une alternative écologique efficace qui vient remplacer les hélicoptères, bien plus chers et polluants. Nous sommes très fiers de participer via cet investissement à la décarbonation de l’inspection aérienne. » déclare Sibylle Behaghel, Investisseur du fonds Générations powered by EDHEC de Ring Capital.

 

Prochainement, le HyLighter sera utile sur d’autres secteurs. Il pourra observer des centaines d’hectares de forêts européennes et permettre de comprendre les nouvelles maladies qui les atteignent. Il pourra analyser l’évolution du niveau de la mer en observant efficacement le trait de côte. Il pourra comprendre le stress hydrique grandissant qui touche fortement nos terres agricoles afin de flécher les efforts aux bons endroits. Il pourra, enfin, permettre de mieux observer et comprendre le monde à l’aune du changement climatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *