dim. Mai 19th, 2024

L’étude Private Equity Pulse de Moonfare révèle l’intérêt croissant des milléniaux pour le Private Equity; le buy-out s’impose comme choix stratégique des investisseurs individuels.

  • Les milléniaux recherchent de plus en plus à faire des investissements en Private Equity
  • Les investisseurs de Moonfare donnent la priorité au buy-out dans un contexte économique incertain
  • Les gestionnaires de fonds d’investissement ont continué à déployer des capitaux en 2022 malgré le contexte économique
  • La Tech devient progressivement un segment-cible pour les opérations de buy-out, avec une hausse de plus de 20% en deux ans

Le Private Equity (PE) Pulse, passe en revue des données exclusives telles que le deal flow et les tendances en matière d’engagement au cours des deux dernières années, auprès des investisseurs Moonfare et des gestionnaires de fonds de PE sur sa plateforme.

Les données montrent que les jeunes sont de plus en plus attirés par les rendements et la diversification offerts par les investissements en Private Equity. Environ 40% des investisseurs de Moonfare sont âgés de 25 à 44 ans, tandis que le nombre de jeunes milléniaux (de 25 à 34 ans) investissant dans des fonds de Private Equity par l’intermédiaire de Moonfare a doublé au cours des deux dernières années. Steffen Pauls, fondateur et CEO de Moonfare, a déclaré que cette tendance reflétait un changement géographique plus large ; les particuliers et surtout les jeunes particuliers étant en recherche de meilleurs rendements et d’une diversification en dehors des marchés publics.

« Une étude de 2022 de la Bank of America a révélé que 75% des investisseurs âgés de 21 à 42 ans ne croient pas qu’il soit possible d’obtenir des rendements supérieurs à la moyenne en investissant uniquement dans des actions et des obligations. 80% de ces jeunes investisseurs se tournent vers des investissements alternatifs[1]. » explique Steffen Pauls. « La mission de Moonfare est de répondre aux besoins de ces investisseurs, qui souhaitent diversifier leur portefeuille et recherchent des seuils d’investissement minimums moins élevés, un accès numérique, un processus de sélection de fonds de qualité et plus de liquidité. Nous développons en permanence de nouveaux produits et de nouvelles solutions pour répondre aux attentes d’une communauté toujours plus large d’investisseurs privés partageant les mêmes valeurs. » ajoute-t-il.

Concernant les stratégies des investisseurs, l’étude de Moonfare montre qu’avec la dégradation des perspectives économiques en 2022, les investisseurs individuels ont délaissé les investissements de Growth et Venture Capital qui étaient très prisés en 2021 pour se tourner vers les fonds de buy-out, plus axés sur la valeur. Les données reflètent également un appétit croissant pour les stratégies défensives telles que les fonds secondaires, dont l’attrait réside principalement dans des frais moins élevés et un accès à la liquidité plus rapide. Au niveau mondial, les fonds secondaires ont connu leur deuxième année la plus importante en 2022, juste derrière les chiffres record de 2021. Selon un rapport de la banque d’investissement Jefferies, environ 108 milliards de dollars ont été levés l’année dernière[2].

Il y a eu toutefois un clivage en fonction du niveau de richesse.  Les investisseurs les plus fortunés sont davantage attirés par des placements plus risqués comme le Venture que par d’autres placements nécessitant moins de capital pour investir. Le PE Pulse de Moonfare montre que ces derniers ont tendance à choisir des stratégies plus traditionnelles comme le buy-out ou les solutions de portefeuille offertes par Moonfare.

L’étude analyse également le deal flow des fonds sur la plateforme de Moonfare au cours des deux dernières années, et constate que les gestionnaires de Private Equity ont aligné leurs priorités d’investissement à l’évolution soudaine de l’environnement macroéconomique. En 2022, le deal-making a marqué le pas : les fonds de la plateforme Moonfare ont réalisé 128 investissements initiaux au troisième trimestre 2022, avec un total s’élevant à 19,2 milliards de dollars, soit moins de la moitié des 358 investissements initiaux du quatrième trimestre 2021 à hauteur de 43 milliards de dollars.

Cependant, alors que les fonds de Growth et Venture sont restés en mouvement, les fonds de buy-out de la plateforme ont montré des caractéristiques différentes. Bien qu’ils aient également chuté par rapport aux records historiques du premier trimestre de 2021, les fonds de buy-out ont progressivement augmenté leurs investissements initiaux au cours de chacun des trimestres suivants.

« La résilience de l’activité du buy-out face à des vents contraires considérables témoigne de son importance croissante pour l’économie mondiale et reflète également une réorientation économique vers les nouvelles technologies. » déclare Steffen Pauls.

Le Private Equity est devenu un secteur axé sur les nouvelles technologies. Entre 2020 et 2022, les gestionnaires de fonds de buy-out de premier plan ont opéré un virage important vers les investissements technologiques, passant de moins d’un tiers du capital d’investissement en 2020 à plus de la moitié au cours des trois premiers trimestres de 2022.

 

Le PE Pulse de Moonfare sera publié périodiquement pour refléter l’évolution de l’attitude des gestionnaires de plus de 80 fonds sur la plateforme et les préférences d’investissement de ses plus de 3500 investisseurs individuels.

Moonfare est la plateforme digitale leader d’investissements en Private Equity à l’échelle mondiale.

 

A propos de Moonfare

Moonfare permet aux investisseurs particuliers et à leurs conseillers d’accéder pour la première fois à des opportunités d’investissement en Private Equity de premier ordre. Moonfare permet aux investisseurs de s’inscrire et d’investir par le biais d’un processus d’entrée en relation numérique sur la plateforme[3]. À ce jour, Moonfare a proposé plus de 80 fonds sur les marchés privés gérés par les meilleurs gestionnaires de Private Equity mondial, tels que KKR, Carlyle, Permira et EQT, avec une offre particulièrement étoffée de fonds de buy-out, de capital-risque, de capital développement, ainsi que des actifs réels comme les infrastructures.

L’équipe d’investissement de Moonfare réalise des due diligence approfondies sur tous les fonds. Moins de 5 % des fonds analysés sont validés à l’issue de ce processus de sélection et sont proposés sur la plateforme de Moonfare. Cet accent mis sur la qualité est une des raisons pour lesquelles Moonfare a gagné la confiance de plus de 3 500 clients qui ont investi plus de 2,5 milliards d’euros sur sa plateforme. Basée à Berlin, Moonfare opère dans 24 pays d’Europe, d’Asie et d’Amérique et possède des bureaux à New York, Hong Kong, Londres, Luxembourg, Singapour, Zurich et Paris.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *